Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Verticales

« Les nanas, c’est de l’art contemporain : j’y comprends rien. »

L'amour, accessoires de Fleur Breteau Verticales 2017, 269 pages Elle cherchait du travail, son réseau lui fait rencontrer un jeune homme qui a une idée de lovestore : loin des clichés du sex shop glauque, un endroit développant le concept « d’aide... Lire la suite →

Publicités

« Tout le monde se tait avec intensité. »

Les cosmonautes ne font que passer - Eliza Gueorguieva Verticales, 2016, 184 pages Sept années dans la vie d’une petite fille bulgare, de ses sept ans - année au cours de laquelle elle entre à l’école - à ses quatorze... Lire la suite →

« La vérité exige d’être formulée à bout portant. »

« La vérité exige d’être formulée à bout portant. Alors elle tue. Le sachant, on tient en joue sans jamais tirer… Ou à blanc. Et ça continue… » Je ne retrouve personne - Arnaud Cathrine Editions Verticales, 2013, 240 pages... Lire la suite →

« Vous que le temps épargne ou qu’il peut rajeunir, gardez de cette nuit au moins le souvenir. »

La politesse - François Bégaudeau Verticales, 2015, 293 pages François Bégaudeau, c'est l'auteur de ce conseil impérissable à mes yeux : « … je t’en prie, cultive jusqu’au bout la joie qui te fait entrer en littérature. » Il n'en est pas... Lire la suite →

« La mère, ça l’avait contrariée son idée. »

"Question niaiserie, Guitte n'était pas regardante - ceux qu'aiment pas, disait-elle, ils y comprennent rien." "festival" - Stéphane Velut Editions Verticales, 2014, 172 pages Première phrase : "La mère, ça l'avait contrariée son idée." Dernière phrase : "Mais qu'est-ce qu'ils... Lire la suite →

« – ce qu’elle voudrait lui dire c’est : c’est fini, viens, Simon n’existe plus. »

Réparer les vivants - Maylis de Kerangal Gallimard,Verticales, 2014, 281 pages C'est l'histoire d'une transplantation cardiaque, point par point, personne par personne. Le don, c'est aussi la possibilité du refus, fait dire l'auteur à un de ses personnages à un... Lire la suite →

« Je ne peux pas m’empêcher, dit Flo, de me demander ce que je fous là. »

L'immobilier - Hélèna Villovitch Gallimard, collection Verticale, 2013, 180 pages J'aime beaucoup Hélèna Villovitch, elle est à jamais associée pour moi à cette époque où les blogs frémissaient et où les clubs de lecture virtuels étaient à leur apogée, découverte... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑