Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Stock

« Il y a un diction acholi qui dit : chaque rat a une paire de moustaches. »

« Ce qui signifie ? - On a les problèmes qu’on se crée." Le génie des coïncidences - John Ironmonger 10-18 2016 (Stock 2014), 372 pages Traduit de l’anglais par Christine Barbaste (The Coïncidence Authority 2013) Comment devient-on coïncidologue ? Thomas,... Lire la suite →

« La vie, avait conclu depuis longtemps Mrs Hill, était une épreuve d’endurance face à laquelle tout le monde finissait par échouer. »

Une saison à Longbourn - Jo Baker Stock, 2014, collection la Cosmopolite, 396 pages Traduit de l'anglais par Sophie Hanna (Longbourn 2013) De nombreuses lectures d'Orgueil et préjugés ne sauraient vous renseigner quant à la vie quotidienne de l'époque :... Lire la suite →

« Comme on parle de crises anxieuses le psychiatre a un joli mot pour les crises de Léa. Ce sont, dit-il, des « crises d’Espoir ». »

L'illusion délirante d'être aimé - Florence Noiville Editions Stock, collection La Bleue, 2015, 184 pages Laura est une femme heureuse : elle anime une émission télé à laquelle elle tient beaucoup et qui l'épanouit; elle y trouve du sens et... Lire la suite →

« Je ne crois pas que j’aie oublié, je dis d’un ton un peu trop sec, j’ai effacé. Plus simple. Terminé, fini, rideau. Allez, salut. »

La gaieté - Justine Levy Stock, 2015, 215 pages C'est l'histoire de Louise qui a rencontré Pablo (et qui depuis voit les hommes en deux seules et uniques catégories : Pablo, et les non-Pablo - je trouve ça hyper joli)... Lire la suite →

« Je ne joue à rien, je ne vais pas en récréation, je n’ai pas le temps, je n’ai pas d’amis, je ne veux pas courir, je veux peindre des jupes. »

"Comment j'ai appris à lire" - Agnès Desarthe Stock, 173 pages Il n'est pas banal, le parcours d'Agnès Desarthe, et on chercherait en vain à s'y reconnaître, s'il ne contenait en même temps tous nos possibles : ce qu'elle dit... Lire la suite →

« (…) l’eau l’emmène, l’eau la ramènera. »

"Trois jours à Oran" - Anne Plantagenet Stock, 2014, 175 pages En 2005, après la mort de ses grands-parents paternels, Anne Plantagenet a emmené son père à Oran, dans une sorte de pèlerinage sur les lieux de son enfance, qu'il... Lire la suite →

« C’est compliqué, je n’arrive pas à écrire, les mots sont… Les mots sont compacts. »

"Alors c'est normal... C'est normal ? - La question de la norme, vous savez..." "Nous étions une histoire" - Olivia Elkaim Stock 2014, 251 pages Anita rencontre Louis, à trente-cinq ans passés. Ils s'aiment. Elle devient mère, tardivement. Et là,... Lire la suite →

« Je ne vous le souhaite pas, dit la femme, mais vous retrouverez peut-être l’envie d’écrire. »

L'homme vertical -  Davide Longo Editions Stock, collection La Cosmopolite, 2013, 411 p. Traduit de l'italien par Dominique Vittoz (L'uomo verticale 2010) "Tu crois que nous allons tous mourir ? lui demanda-t-il encore. Evelina se gratta la jambe. - Un... Lire la suite →

« C’est sans doute impossible d’être une mère normale, on est obligée d’être folle. »

La belle année - Cypora Petitjean-Cerf Stock, 2012, 317 p. 2008 à Saint-Denis (93), une petite môme de onze ans qui a oublié d'être bête, sa famille, ses copains, les autres, son année de sixième et ses gros cheveux :... Lire la suite →

« Cette histoire d' »oiseaux » est-elle vraie ? »

Monde sans oiseaux -  Karin Serres Editions Stock, 2013, 112 pages Il paraît qu'il existait des oiseaux, avant. Maintenant, on a trouvé comment rendre les cochons-biftecks supra résistants, leur longévité est incroyable et ils sont devenus amphibies aussi bien que... Lire la suite →

« Je ne lui souhaitais pas de mourir : mais comment lui aurais-je souhaité de vivre ? »

Moi qui n'ai pas connu les hommes - Jacqueline Harpman Stock 1997 & Livre de poche Yue Yin avait pensé à ce roman en lisant mon avis sur "Avant" de Vassilis Alexakis, elle me l'a aussitôt offert (merci mille fois... Lire la suite →

« Nous menons une existence des plus paisibles dans une obscurité sans faille. »

Avant -  Vassilis Alexakis Stock 1992 & 2006, 210 pages Prix Alexandre Vialatte 1992 et Prix Albert Camus 1993 Tout est mystérieux, avec ce roman. Je l'ai saisi au hasard à la bibliothèque, à la faveur d'une 4° de couv... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑