Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

SF

« C’était probablement une erreur, mais sur l’échelle des erreurs elle espérait que c’en était une bonne. »

Mothercloud de Rob Hart Belfond noir 2020, 412 pages Traduit de l’américain par Michael Belano Dans ce futur pas si éloigné, se tenir simplement dehors en été est devenu impensable et tout le commerce se fait en ligne. Lentement mais... Lire la suite →

« Cet homme est un vrai fléau mais nous ne pourrons jamais le tuer car son futur est notre passé. »

Hier ou jamais (Les Chroniques de St Mary Livre 5) de Jodi Taylor Éditions Hervé Chopin (HC éditions) 2020, 332 p. Traduit de l’anglais par Cindy Colin Kapen « Croyez-le ou non, il y avait des règles. Tout le monde a... Lire la suite →

« Et que connaissent de l’Angleterre ceux qui ne connaissent que l’Angleterre ? »*

Une machine comme moi de Ian McEwan Gallimard 2020, Du Monde Entier, 386 p. Traduit de l’anglais par France Camus-Pichon Un nouveau roman de Ian McEwan, c’est irrésistible en soi pour qui a déjà eu l’occasion d’en lire un, quel... Lire la suite →

« Ce n’est pas possible à expliquer, cela ne peut qu’être compris. »

Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko L’Atalante 2019, collection La Dentelle du Cygne, 525 pages Traduit du russe par Denis E. Savine «  Vous inculquer une représentation de la structure du monde, et plus important encore, vous expliquer votre... Lire la suite →

« Grâce au sol, debout; grâce aux vaisseaux, vivants; par les étoiles, l’espoir. »

Archives de l’exode de Becky Chambers Traduit de l’anglais par Marie Surgers L’Atalante 2019 coll. « La Dentelle du cygne », 368 p. « Ma profession m’a appris que les pires offenses culturelles sont accidentelles. » Ce dernier tome de la trilogie... Lire la suite →

« Ce ne sont pas des ennuis. Du travail, oui, mais pas des ennuis. La galaxie, ça cause des ennuis. Pas toi. »

Libration de Becky Chambers L’Atalante, 2017, 378 p. Traduit de l’anglais par Marie Surgers L’histoire de ce livre débute à la fin de « L’Espace d’un an », mais n’en est pas une suite : ouf. Ouf parce qu’au moment où je... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (110)

Le Kididoc du corps humain de Muriel Zürcher et Didier Balicevic (Nathan) Je ne sais pas ce qu'ils mangent dans l'équipe des Kididoc mais ça fonctionne : celui-ci est dingue ! Génial ! Top niveau ! Il faut dire qu'une... Lire la suite →

« Certaines choses ne peuvent pas être dites, seulement devinées.»

American Elsewhere de Robert Jackson Bennett Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurent Philibert-Caillat Albin Michel Imaginaire 2018, 784 pages « Certaines choses ne peuvent pas être dites, seulement devinées. Elles doivent être comprises. Et vous comprenez, je crois, n’est-ce pas ? »... Lire la suite →

En vrac (1)

Je n'ai pas toujours envie de faire un billet entier sur une lecture - et l'envie se respecte. Pourtant, j'aime garder une trace de ce que j'ai lu, alors : Surface d'Olivier Norek (Robert Laffont 2019) Mon tout premier Norek,... Lire la suite →

« J’ai de mauvaises nouvelles, de très mauvaises nouvelles et des nouvelles catastrophiques. »

Une trace dans le temps de Jodi Taylor (Les Chroniques de St Mary Livre 4) HC éditions (éditions Hervé Chopin) 341 pages Traduit de l’anglais par Cindy Collin Kapen « Nous étions fatigués, sur les nerfs et blessés, autant dire que... Lire la suite →

« La dernière dispute entre Zed et son père concerna les extraterrestres. »

Danses aériennes de Nancy Kress J’ai lu 2019, 573 pages Ouvrage proposé par Ellen Herzfeld et Dominique Martel Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pierre-Paul Durastanti & Thomas Bauduret « Onze vues de Nancy Kress » nous dit-on en guise d’avertissement, en précisant... Lire la suite →

« Quel effet ça ferait d’être riche au point de pouvoir se procurer n’importe quel livre et avoir ensuite le temps de le lire ? »

Semiosis de Sue Burke Albin Michel Imaginaire 2019, 435 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Florence Bury Attention, coup de coeur ! Ils se sont réveillés après cent-cinquante huit ans d’hibernation dans un vaisseau spatial minuscule, et tout de suite... Lire la suite →

« Svangi – Ventre Creux. Ce nom n’est pas une insulte au destin, vous pouvez me croire. »

L’île de Sigridur Hagalin Björnsdottir Gaïa, collection Kayak, 2019, 276 pages Traduit de l’islandais par Éric Boury « Je les observe, nous sommes plus calmes, nous avons moins peur les uns des autres. Il se passe toujours quelque chose quand des... Lire la suite →

« Quelle sorte de société est-ce donc, pour isoler les gens au point qu’ils aient besoin de l’approbation de quelques inconnus ? »

Rosewater Insurrection de Tade Thompson J’ai lu Nouveau Millénaires 2019, 412 pages Traduit de l’anglais par Henry-Luc Planchat Ah quelle suite, les amis ! Ce deuxième volet de la trilogie Rosewater est encore meilleur que le premier (si tant est... Lire la suite →

« Eh bien, qu’est-ce que j’y peux, si je suis une telle fripouille géniale, vive d’esprit, le roi de toute la création ? »

Te souviendras-tu de demain ? de Zygmunt Miloszewski Traduit du polonais par Kamil Barbarski Fleuve éditions 2019, 546 pages « Je ne suis plus une jeunette et je devrais donc être capable de trouver un terme soigné et approprié pour désigner... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑