Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Robert Laffont

« La culture, c’est la mémoire de l’intelligence des autres. »

Une saison chez Lacan de Pierre Rey Points Essais, 2016, 221 pages (Robert Laffont 1989) C’est à la boxe que Pierre Rey rencontre « Le Gros », qui lui est immédiatement antipathique. C’est réciproque. Ils combattent sur le ring, et continuent de... Lire la suite →

* * Summer Star Wars, épisode VII * * (2)

Nous sommes le 28 juin 2016 et j’ai terminé ma deuxième lecture pour le * * Summer Star Wars, épisode VII * *. Au tréfonds du ciel - Vernor Vinge Editions Robert Laffont 2001 & Le Livre de Poche SF... Lire la suite →

« Toute ma vie, chaque fois que j’avais eu l’occasion de voir plus de deux hommes réunis, j’avais vu la bêtise et j’avais vu la cruauté; mais c’était toujours la bêtise que je remarquais en premier. »

Le testament de Marie - Colm Toibin Robert Laffont, 2015, Collection Pavillons, 126 pages Traduit de l'anglais (Irlande) par Anna Gibson (The Testament of Marie 2012) Sainte Marie pleine de grâce, avant de prier pour nous pauvres pécheurs, a été... Lire la suite →

« J’ai lu quelque part : « Il existe des gens qui ne pensent pas, comme d’autres disent : « Je ne fume pas. » Moi, je pense. »

"15 mai, 6 heures du matin Les filles déjà à moitié. Voilà comment ça s'est passé. - Tu sais, Hélène, tu es un être humain plutôt agité. Elle : - Je suis un être humain ? - Evidemment. Tu croyais... Lire la suite →

« Quand il referme derrière lui, je l’entends murmurer c’est la fin d’une époque. »

"Absences" - Alice LaPlante Robert Laffont 2012 et 10-18 2014, 399 pages Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Daphné Bernard (Turn of Mind 2011) Le hasard m'a fait acheter au même moment deux romans au thème identique, "Absences" d'Alice LaPlante et... Lire la suite →

« Avec une élégance teintée de paresse et d’abandon, le temps s’arrêta. »

Et comment donc le temps s'arrête-il, Mmm ? C'est simple : en regardant un bon film. Ce roman est incroyable à ce niveau-là, il suscite, il provoque, il met en branle un raz-de-marée d'envies toutes plus urgentes les unes que... Lire la suite →

« Dites à tout le monde ce qui s’est passé ici. »

"La mémoire est une chienne indocile" - Elliot Perlman Editions Robert Laffont, collection Pavillons, 576 pages Traduit de l'anglais (Australie) par Johan-Frederik Hel Guedj (The Street Sweeper, 2011) Nous sommes à New-York, dans les années Bush (fils). C'est l'histoire de... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑