Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Rivages

En vrac (1)

Je n'ai pas toujours envie de faire un billet entier sur une lecture - et l'envie se respecte. Pourtant, j'aime garder une trace de ce que j'ai lu, alors : Surface d'Olivier Norek (Robert Laffont 2019) Mon tout premier Norek,... Lire la suite →

« Nous avons un tas d’animaux ici. Ils vont vous dévorer tout cru. »

La bête contre les murs d’Edward Bunker Rivages/noir, 2016, 350 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Freddy Michalski (Animal Factory 1977) « En quelques semaines, il accumula assez de livres de poche pour en remplir un carton; (…) Ron cessa rapidement... Lire la suite →

« Devenue neurologue, elle décida de lutter contre la plus grande des inégalités : celle de l’intelligence. »

Ce qui nous guette de Laurent Quintreau (Rivages) 155 pages Dix moments qui se suivent dans le temps sans liens apparents entre eux (quelques petites choses se recoupant malgré tout de temps à autre); une neurologue saisie d’un fou-rire dévastateur... Lire la suite →

« Survivre ne suffit peut-être pas (…) mais d’un autre côté, Shakespeare non plus. »

Station Eleven - Emily St. John Mandel Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé Rivages, 2016, 475 pages envoûtantes Une grippe. Il aura suffit d’une bonne vieille grippe foudroyante - l’Histoire n’en manque pas - pour éteindre toute trace... Lire la suite →

« Elle avait bien un air d’éditrice. »

« Elle avait bien un air d’éditrice. En d’autres termes, elle avait l’air intelligente, résolue et sophistiquée, et ses lunettes étaient vraiment cool. » Ceci n’est pas une histoire d’amour - Mark Haskell Smith Editions Rivages 2016, 316 pages Traduit... Lire la suite →

« A pas d’escargot qui fait le moonwalk, mais on avançait. »

Kif - Laurent Chalumeau Grasset 2014 & Rivages / Noir 2016, 455 pages   « Laurent Chalumeau, remède à la bêtise » clame Le Monde en 4° de couv, et c’est vrai que ça fait du bien. Même si l’auteur déclare sur... Lire la suite →

« Il essayait de ne pas être amer et, dans l’ensemble, il y parvenait. »

Couleur franche - John Harvey Rivages/Noir 2004, 329 pages Traduit de l’anglais par Mathilde Martin (2001 In a True Light) J’étais curieuse de savoir si la plume de John Harvey saurait me séduire sans Resnick et la magie a opéré... Lire la suite →

« Ton meilleur professeur est ta dernière erreur. »

« Tout était baigné de cette lumière crue de l’irréel. De l’hyperréel. Du ça-ne-peut-pas-être-vrai-mais-voilà. » Mort à tous les étages - Duane Swierczynski Rivages/Noir, 2015, 320 pages Traduit de l’anglais (USA) par Sophie Aslanides C’est samedi matin, il fait un chaleur de... Lire la suite →

« De quoi as-tu peur, Charlie ? » lui avait-elle demandé un jour. »

« La réponse, bien sûr, était : de tout. » Ténèbres, ténèbres - John Harvey Rivages / Thriller, 2015, 330 pages Traduit de l’anglais par Karine Lalechère (Darkness, Darkness, 2014) Douzième et der des der enquête pour Charlie Resnick, qui a bien... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑