Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Rentrée septembre 2019

« Le type qui crie, c’est seulement un pauvre type qui ne contrôle pas la situation. Si tu élèves la voix, tu as perdu. »

Il était une fois dans l’Est d’Arpéd Soltesz Agullo 2019, 308 pages Traduit du slovaque par Barbora Faure « Plus d’un pedzouille demeuré a écopé de dix ans sans même savoir pourquoi. Littéralement. Non seulement il n’avait rien fait, mais il... Lire la suite →

« Mais pourquoi les Apaches, papa ? Parce que. Parce que quoi ? Parce qu’ils ont été les derniers de quelque chose. »

Archives des enfants perdus de Valeria Luiselli Éditions de l’olivier 2019, 471 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Richard C’est l’histoire d’une famille, de nos jours, aux États-Unis. La mère avait une petite fille, le père un petit garçon,... Lire la suite →

« Elle savait aussi qu’elle lisait elle-même trop pour sa santé »

Le coeur de l’Angleterre de Jonathan Coe Gallimard, Du Monde Entier, 2019, 560 pages Traduit de l’anglais par Josée Kamoun « Elle savait aussi qu’elle lisait elle-même trop pour sa santé, accordait trop d’importance à la lecture, affligée d’une sorte de... Lire la suite →

« Les gens riches sont juste pas très sympas. »

Coup de vent de Mark Haskell Smith Gallmeister, collection Americana 2019, 246 pages Traduit de l’américain par Julien Guérif (Blown) « Bryan ignorait pourquoi il ne s’était jamais senti à l’aise avec les privilèges de la richesse. Peut-être était-ce dû au... Lire la suite →

« Avec toi on manque de ténèbres, Hekla. Tu es la lumière. »

Miss Islande d’Audur Ava Ölafsdottir Zulma 2019, 268 pages Traduit de l’islandais par Éric Boury Quand Hekla est née, son père lui a donné un nom de volcan, sa grande passion dans la vie. Quelques années plus tard, nous sommes... Lire la suite →

« Eh bien, qu’est-ce que j’y peux, si je suis une telle fripouille géniale, vive d’esprit, le roi de toute la création ? »

Te souviendras-tu de demain ? de Zygmunt Miloszewski Traduit du polonais par Kamil Barbarski Fleuve éditions 2019, 546 pages « Je ne suis plus une jeunette et je devrais donc être capable de trouver un terme soigné et approprié pour désigner... Lire la suite →

« Ça y est, j’ai fini. J’ai terminé Feel good. »

Feel good de Thomas Gunzig Au Diable Vauvert 2019, 399 pages Comme Alice, moi aussi, ça y est, j’ai fini. J’ai terminé Feel good. J’ai terminé de le lire, tandis qu’elle a fini d’écrire le sien, ce qui fait évidemment... Lire la suite →

« Une turbulence de dreadlocks agitées a perturbé son système scolaire. »

Premier arrêt avant l'avenir de Jo Witek Actes Sud Junior 2019, 222 pages J’aime beaucoup la plume de Jo Witek, dans ce que j’ai lu à date, il ne m’en fallait pas plus pour me précipiter sur ce titre de... Lire la suite →

« Je comprends ce que tu dis et aussi ce que tu ne dis pas. »

Un mariage américain de Tayari Jones Plon, collection Feux croisés, 2019, 415 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Karine Lalechère « On ne choisit pas plus d’où on vient qu’on ne choisit sa famille. Au poker, on reçoit cinq cartes. Il... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑