Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

rentrée littéraire janvier 2019

« Franchement, compte-tenu des circonflexes, une petite cigarette, ce ne serait pas du fluxe. »

Les gratitudes de Delphine de Vigan JC Lattès 2019, 173 pages Michèle Seld, dite Michka, doit entrer en maison de retraite, elle « perd ». Elle perd dans toutes les acceptions du mot, elle qui vivait essentiellement pour eux : aphasie. Ça... Lire la suite →

« Mais si vous cherchez à me soudoyer, je me vois dans l’obligation de vous décevoir. »

Retour à Budapest de Gregor Sander Quidam éditeur 2019, 243 pages Traduit de l’allemand par Nicole Thiers « Et avec un petit bakchich, qu’est-ce que ça donnerait ? avait demandé Paul - et, quand il y pense, il en est encore... Lire la suite →

« Je suis encore un peu jeune pour pareil renoncement, se dit-il. »

Comment on devient bon en maths d’Emmanuel Arnaud Métailié 2019, 191 pages « Une aventure de Kropst le rusé » nous dit-on en sous-titre, et qui a lu « Le théorème de Kropst » ne manquera pas de lire ce troisième tome consacré à... Lire la suite →

« Mais ce qui lui paraissait le plus étrange, c’était qu’il était à la retraite sans avoir l’impression d’être vieux. »

Ce que savait la nuit d’Arnaldur Indridason éditions Métailié 2019, 285 pages traduit de l'islandais par Éric Boury « C’étaient peut-être là des sentiments normaux quand on prenait de l’âge. Konrad appartenait à la toute dernière génération d’Islandais nés sous domination... Lire la suite →

« Ainsi en va-t-il avec les films. Ils ne changent pas. C’est vous qui changez. »

Les Innocents & les Autres de Dana Spiotta Actes Sud 2019, 346 pages Traduit de l’américain par Emmanuelle et Philippe Aronson Meadow et Carrie. Deux jeunes filles qui se rencontrent à l’adolescence, deux antithèses l’une de l’autre, tout les oppose... Lire la suite →

« On négocie parfois de bien étranges accords avec sa conscience, je ne vous apprends rien. »

Personne n’a peur des gens qui sourient de Véronique Ovaldé Flammarion 2019, 268 pages « Si elle ne s’aimait pas beaucoup, elle se préférait encore aux autres. » Tout commence un matin de juin dans le sud de la France, Gloria embarque... Lire la suite →

« En fait, avec le temps, il apprécie de plus en plus les pétasses. Il assume. »

Battements de coeur de Cécile Pivot Calmann-Levy 2019, 269 pages Anna et Paul se rencontrent, s’aiment, se quittent. En voilà une histoire ! Pourtant, on aurait tort de jouer les blasés tant pour son premier roman Cécile Pivot frappe juste.... Lire la suite →

« Franny n’avait aucune idée de ce qu’elle voulait faire de sa vie, à part lire. »

Orange amère d’Ann Patchett Actes Sud 2019, 302 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Hélène Frappat Ça commence lors du baptême de Franny. Bert déboule avec la première chose qui lui est tombée sous la main, une grande bouteille de... Lire la suite →

« La Russie ne reconnaît que la force. C’est le seul langage qu’elle comprenne. »

La fille du traître de Leif Davidsen Gaïa 2019, 429 pages Traduit du danois par Frédéric Fourreau Au Danemark, de nos jours, Laila qui a bien entamé sa trentaine est dans une mauvaise passe. Après avoir été militaire et en... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑