Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Rentrée Littéraire Janvier 2018

« Elles sont mauvaises, les nouvelles. »

La fin d’où nous partons de Megan Hunter Gallimard, du monde entier, 2018, 167 pages Traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet « C’est vrai que je suis remplie d’une certaine paix. Bovine ou pas, je ne peux dire. » Londres. Elle vient... Lire la suite →

Publicités

« Les gens veulent toujours croire à l’histoire qui correspond à ce qu’ils préfèrent penser. »

Sans lendemain de Jake Hinkson Gallmeister 2018, 222 pages Traduit de l’américain par Sophie Aslanides « Je me souviens de m’être dit ce matin-là, en quittant Kansas City, que mon boulot - ma vie, en fait - ne pouvait guère être... Lire la suite →

« Tu lis *Le Monde des livres* ? » Elle dit : « Non, je l’habite, lol. »

BettieBook de Frédéric Ciriez Verticales 2018, 189 pages « Tu lis Le Monde des livres ? » Elle dit : « Non, je l’habite, lol. » Il dit : « Pardon ? » Elle dit : « Ben oui, j’habite le nouveau monde des livres. Pas l’ancien... Lire la suite →

« Moi, si je devenais folle, je crois que ça me rendrait cinglée. »

Comme le cristal de Cypora Petitjean-Cerf Le Serpent à Plumes 2018, 251 pages Bienvenue au Domaine (du Grand-Gland pour les connaisseurs), en Eure-et-Loir. Un petit coin pas mal préservé de la France où les vieux canapés apparaissent mystérieusement de temps... Lire la suite →

« Il est con comme un bouillon, ton blond. »

Je ne suis pas une héroïne de Nicolas Fargues P.O.L. 2018, 263 pages Ne demandez pas à Géralde *d’où elle vient* et *si ce sont ses vrais cheveux*, elle n’en peut plus de ces deux questions. Bonnes études (littéraires), parisienne,... Lire la suite →

« Tout va bien, exagérai-je. »

Faire mouche de Vincent Almendros Les éditions de Minuit, 2018, 127 pages Je découvre l’auteur par ce texte, qui m’a attirée par sa 4° de couv, mystérieuse à souhait : « À défaut de pouvoir se détériorer, mes rapports s’étaient considérablement... Lire la suite →

« Alors j’ai pensé à cette expression, à tombeau ouvert. »

Les loyautés de Delphine de Vigan JC Lattès 2018 206 pages Quatre personnages, qui s’expriment tour à tour. En leur nom propre, sauf Théo, distancié par la troisième personne. Tout tourne autour de Théo, d’ailleurs. Douze ans, presque treize, en... Lire la suite →

« Aujourd’hui il est partout, le fardeau du faux. »

L’Aventuriste de J. Bradford Hipps Belfond 2018, 344 pages Traduit de l’américain par Jérôme Schmidt « Peu importe quelle fiction nous nous racontons, c’est toujours celle, américaine, de l’éthique du travail qui se déroule devant nos yeux. » Henry Hurt a... Lire la suite →

« Te tords pas la tête, on s’en fout de comprendre, grouille toi d’accepter et passe à la suite »

Tombée des nues de Violaine Bérot Buchet-Chastel, 2018, 160 pages Un village de montagne, un couple, la quarantaine, avec des chèvres, un peu de culture, et une nuit un bébé qui naît par surprise. Déni de grossesse. Un choeur nous... Lire la suite →

Pêle-mêle de nouveautés (1)

 Une question de temps de Samuel W. Gailey (Gallmeister) Trad. Laura Derajinski A 15 ans, Alice a vécu un drame. Sur la route depuis six ans, elle s'enfonce lentement mais sûrement dans le pire : de petits boulots merdiques en... Lire la suite →

« Voilà peut-être pourquoi je continue à emmener des gens en bateau : j’espère que quelqu’un finira par transcrire ce sentiment avec des mots. « 

Face au vent de Jim Lynch Gallmeister 2018, 361 pages Traduit de l’américain par Jean Esch « Comme nous avions juste assez de vent pour rentrer, personne ne parlait, nous ne voulions pas gâcher cet instant, et nous étions des muets... Lire la suite →

« Il est beau, cet homme, nous étions sous le charme de son élocution précise et douce, mais cette manie de ne pas répondre nous fait suspecter une mauvaise foi qui le rend aussi moche qu’un autre. »

Clientèle de Cécile Reyboz Actes Sud 2018, 200 pages Avocate. Spécialisée en droit du travail. Un grand fils (qui l’inquiète), une fille idéale ado (qui n’existe pas), un amoureux avec qui elle décrypte les bars, restaurants et boites parisiennes. Voici... Lire la suite →

« Nous naissons et nous sommes désorientés par l’impensable du réel. »

Les oiseaux morts de l’Amérique de Christian Garcin Actes Sud, 2018, 216 pages Hoyt Stapleton est un rescapé de la guerre du Vietnam. Il cohabite avec deux autres vétérans (Irak, Afghanistan) dans les canalisations autour de Las Vegas. Traumatisés, laissés... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑