Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Québec

« Une femme dépareillée comme elle, diront-ils tous, ça ne se remplace pas. »

La diaspora des Desrosiers de Michel Tremblay Léméac / Actes Sud, Thésaurus, 2017, 1389 pages « Tu penses que c’est chaud, dans l’Ouest, en été ? Ben, si tu veux connaître ça, les canicules, chère tite-fille, va à Montréal en juillet.... Lire la suite →

Publicités

« La mémoire, ça s’efface pas. Même si on veut, on peut pas. »

Rivière Mékiskan - Lucie Lachapelle WYZ éditions, 2010, 109 pages Premier roman et prix littéraire France-Québec 2011 A Montréal, Alice apprend le décès de son père. Amérindien, il vivait à la cloche depuis plusieurs années et la boisson a eu... Lire la suite →

« Je vis dans une maison que j’aime mais qui n’a pas toute ma confiance. »

"Habituellement, je mets du Cohen à la tombée de la nuit. Sa musique se marie bien avec ce qui est fragile et précaire, avec ce qui meurt." Le chat - Danielle Pouliot Art Global, 2011 C'est l'histoire de Viviane, à... Lire la suite →

« Après, c’est impensable mais elle le fait, elle le regarde encore, c’est comme ça, c’est grave comme ça. »

"Madame, nous on doit donner aux bébés le nom de ceux qui sont morts déjà." Le sien provenait de sa tante décédée dans un camp de Pologne, et il signifiait, me confia-t-elle, Hidden Beauty. Au retour de l'école, j'avais cherché... Lire la suite →

« Je suis le centre d’un univers fabulé. »

L'équation du temps - Pierre-Luc Landry Editions Druide, collection écarts, 2013, 226 pages Quand j'ai lu la 4° de couv à la bibliothèque, je n'ai strictement rien compris ( (...) L'équation du temps raconte l'histoire d'Emile, de Francis et d'Ariane,... Lire la suite →

« Marie sait comment parler aux chevaux : d’un ton franc, ferme, légèrement autoritaire, comme si elle s’adressait à un enfant inquiet, sans jamais mentir. »

"Griffintown" - Marie-Hélène Poitras Editions Phébus, 2014, 171 pages (éditions Alto 2012, Prix France-Québec 2013) "Un western poétique" annonce avec une grande justesse la 4° de couv, et un très bon encore : en plongeant le lecteur dans l'univers complètement... Lire la suite →

« Tout mon corps s’est gonflé d’un sentiment si puissant que j’ai fait mine de ranger les cuillères en ordre alphabétique pour en contenir son explosion. »

Parapluies - Christine Eddie Editions Alto, 2011, 192 pages (Ed. Héloïse d'Ormesson 2013) Un roman doudou pour jours de pluie qui nous raconte un débordement québécois  (au sens propre comme au figuré) : soudain, Matteo disparaît. Comme ça, très brusquement, sans... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑