Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Post-apo

« Svangi – Ventre Creux. Ce nom n’est pas une insulte au destin, vous pouvez me croire. »

L’île de Sigridur Hagalin Björnsdottir Gaïa, collection Kayak, 2019, 276 pages Traduit de l’islandais par Éric Boury « Je les observe, nous sommes plus calmes, nous avons moins peur les uns des autres. Il se passe toujours quelque chose quand des... Lire la suite →

« D’ailleurs, soyons clairs, en qui avez-vous confiance, suave rouille pelante ? »

La porte de cristal de NK Jemisin Les livres de la Terre Fracturée 2. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michelle Charrier J’ai lu Nouveaux Millénaires 2018, 434 pages « Vous secouez la tête. « Arrête, Albâtre. A t’entendre, on dirait que la... Lire la suite →

« La lecture fait réfléchir, distille des idées pernicieuses, incite au farniente et à la débauche. »*

* En contexte : "Vous n'avez pas d'enfants ? Je n'en ai pas vu sur le port... - Si, bien sûr, sourit Eskil. Nous encourageons vivement la natalité. A cette heure, nos enfants sont à l'école. - Vous avez une... Lire la suite →

« Ne me dites pas que vous n’avez jamais entendu parler de la modélisation mathématique des épidémies ? »

Vongozero - Yana Vagner Editions Mirobole, collection Horizons Pourpres, 2014, 448 pages Traduit du russe par Raphaëlle Paché On fait quoi quand une maladie non identifiée se met à tuer en quelques jours et se propage mondialement, malgré les efforts... Lire la suite →

« Vous allez bien tous les deux ? Parlez-moi ! – J’ai peur, s’exclame la Fille. – Moi ça va, maman ! Fait le garçon. »

Bird Box - Josh  Malerman Calmann-Levy, collection Orbit, 2014, 372 pages Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sébastien Guillot Ca commence en Russie, quelques cas isolés de personnes qui connaissent de brusques explosions de violence, avant de la retourner contre eux-mêmes.... Lire la suite →

« Je redoute les pensées de l’aube. »

"J'avais toujours aimé les bêtes, mais à la manière superficielle des citadins. Et quand soudain je me mis à dépendre entièrement d'elles, tout devint différent. On raconte que des prisonniers ont réussi à apprivoiser des rats, des araignées et des... Lire la suite →

« Non seulement ça portait malheur et ça compromettait la délivrance, mais ça revenait à étouffer la réalité dans son sommeil avec un oreiller : on appuyait, le réel se débattait. »

"Zone 1" - Colson Whitehead Gallimard, Du Monde Entier, 2014, 338 pages Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Serge Chauvin (Zone One, 2011) Nous sommes à New-York, "après". Ce qui s'est produit est appelé "la peste", brutalement et très rapidement tout... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑