Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Philip Roth

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n’est donc qu’un trou noir cultivé.”

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé." Terry Pratchett Je ne déménage qu'à la fin du mois prochain mais le transfert est déjà en... Lire la suite →

Publicités

« Il écrivait de la littérature, pas de la sociologie. »

Je suis en train de lire "Roth délivré" (Un écrivain et son oeuvre) de Claudia Roth Pierpont, un essai écrit en 2013 et paru cette année chez Gallimard (traduction de Juliette Bourdin), et c'est peu dire que je m'en délecte.... Lire la suite →

Le meilleur de 2015

  Dans ce que j’ai lu cette année des parutions 2015, je retiens, nomme et élis  1. Lucy in the Sky – Pete Fromm 2.  Americanah - Ngozi Adichie Chimamanda 3. Le musée de l’inhumanité – William H. Gass 4. Le principe... Lire la suite →

« Si Yahvé avait voulu que je sois calme, il m’aurait fait goy. »

Le Théâtre de Sabbath - Philip Roth Gallimard 1997 & Folio 1998, 648 pages Superbement traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Lazarre Bitoun (Sabbath’s Theater 1995) (c’est troublant, d’ailleurs, la traduction est puissante et venimeuse). Quand on l’interroge sur les romans... Lire la suite →

« Il y a quelque chose de comique dans mon destin : être l’écrivain que les critiques ont décidé que je n’étais pas. »

Avec Philip Roth - Josyane Savigneau Gallimard, 2014, 218 pages A ce jour de Philip Roth j'ai lu (ou parcouru seulement, parfois aussi) : Portnoy et son complexe, La tache, Le Rabaissement, Tromperie, Némésis, La bête qui meurt, Un Homme, Le... Lire la suite →

« Le manuscrit était le message, et le message était Tumulte. »

"Qu'est-ce que la littérature ? On ne peut jamais se connaître, mais seulement se raconter. Simone de Beauvoir" (En couv de l'édition Folio, "Out of Towners" de Richard Lindner, j'aime beaucoup) Ma vie d'homme - Philip Roth Gallimard, 1976 &... Lire la suite →

« Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il pensait, ni s’il pensait, d’ailleurs. »

Je lis "Pastorale américaine" de Philip Roth (traduction de Josée Kamoun) depuis quelques temps et ce n'est toujours pas aujourd'hui que j'en viendrai à bout : même si je devrais être capable de me concentrer sur le style (qui m'enchante),... Lire la suite →

« A mesure qu’il parlait, je me disais : cette façon qu’ont les gens de réécrire l’histoire de leur vie, ces vies dont les gens font une histoire. »

La contrevie - Philip Roth Gallimard 2004 & Folio 2006, 452 pages Nouvelle traduction (US) de Josée Kamoun (The Counterlife 1986) Piochée au hasard de l'immensité des textes que je n'ai pas encore lus de Philip Roth, cette contrevie m'a foudroyée.... Lire la suite →

« On ne doit rien oublier »

"Il vous aurait volontiers affirmé que tout le monde peut mener boire un cheval et que tout le monde peut le forcer à boire : il suffit de le hocker; de le hocker encore et de continuer à le hocker... Lire la suite →

« Jamais encore, le grand refrain de l’année 1942. »

"C'est un tournant, dans une enfance, le jour où les larmes de quelqu'un d'autre vous paraissent plus insupportables que les vôtres." Le complot contre l'Amérique - Philip Roth Gallimard, 2006, 476 pages (existe en Folio) Traduit de l'américain par Josée... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑