Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Nicolas Richard

« Mais pourquoi les Apaches, papa ? Parce que. Parce que quoi ? Parce qu’ils ont été les derniers de quelque chose. »

Archives des enfants perdus de Valeria Luiselli Éditions de l’olivier 2019, 471 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Nicolas Richard C’est l’histoire d’une famille, de nos jours, aux États-Unis. La mère avait une petite fille, le père un petit garçon,... Lire la suite →

« Mon père m’a nommée Aaliya, l’élevée, celle au-dessus. »

« J’aime beaucoup la citation de Mark Twain : « L’histoire ne se répète pas, mais elle rime. » » Les vies de papier - Rabih Alameddine Les Escales, 2016, 304 pages Traduit de l’anglais par Nicolas Richard (An Unnecessary... Lire la suite →

« Pour ce qu’elle en savait, la moralité était ce à quoi les débiles s’accrochaient, faute de personnalité. »

"Katherine obtura son petit sourire narquois avec sa bouteille de bière, soulagée de pouvoir s'exprimer par son médium préféré, le cynisme acéré mêlé à un semblant de désinvolture. Que Dieu nous préserve, se dit-elle, du sérieux et du sensé." Idiopathie... Lire la suite →

« L’ultime week-end de leur mariage, minés par l’insolvabilité, l’indécision et, stupidement, à moitié secrètement, englués dans ce passé toujours proche que gouvernent le souvenir, l’infidélité, Art et Marion Fowler quittèrent le pays. »

(Le titre est la première phrase du roman) Les joueurs - Stewart O'Nan L'Olivier 2013, 211 pages Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par l'excellent Nicolas Richard (The Odds, 2012) "T'as vu, il y a un nouveau roman de Stewart O'Nan, un... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑