Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Métailié

« Dans une communauté fermée il y en a toujours un par génération qui fait chier. »

Richesse oblige d’Hannelore Cayre Métailié Noir 2020, 217 pages, collection Autres Horizons L’adaptation ciné de « La Daronne » sort le 2 mars, mois qui nous gâte avec la parution de ce « Richesse oblige » le 5. Après l’immense succès de sa traductrice... Lire la suite →

« Parfois, il faut trouver du réconfort dans le principe anthropique. »

Sombre avec moi de Chris Brookmyre Métailié 2019, 496 pages Traduit de l’anglais (Écosse) par Céline Schwaller « - Et qui est ? - Les choses sont ce qu’elles sont. » J’avais rencontré Jack Parlabane en 2010, dans « Les canards en plastique... Lire la suite →

« Je suis encore un peu jeune pour pareil renoncement, se dit-il. »

Comment on devient bon en maths d’Emmanuel Arnaud Métailié 2019, 191 pages « Une aventure de Kropst le rusé » nous dit-on en sous-titre, et qui a lu « Le théorème de Kropst » ne manquera pas de lire ce troisième tome consacré à... Lire la suite →

« Mais ce qui lui paraissait le plus étrange, c’était qu’il était à la retraite sans avoir l’impression d’être vieux. »

Ce que savait la nuit d’Arnaldur Indridason éditions Métailié 2019, 285 pages traduit de l'islandais par Éric Boury « C’étaient peut-être là des sentiments normaux quand on prenait de l’âge. Konrad appartenait à la toute dernière génération d’Islandais nés sous domination... Lire la suite →

« Laisses-en au moins un en vie, pour qu’il puisse un jour raconter cette histoire. »

Urgences et sentiments de Kristof Magnusson Métailié 2018, 276 pages Traduit de l’allemand par Gaëlle Guicheney Originaire d’un très petit village du fin fond de l’Allemagne, Anita est venue vivre à Berlin avec un très grand plaisir. Au cours de... Lire la suite →

« Parfois il se demande comment il a réussi à atteindre trente-huit ans. »

Les buveurs de lumière de Jenni Fagan Métailié 2017, 303 pages Traduit de l’anglais (Ecosse) par Céline Schwaller (The Sunlight Pilgrims 2015) « Tous les gens du village paraissent inquiets et c’est bien ça le pire. Avant il n’y avait que... Lire la suite →

« C’est dingue tout ce qu’on peut savoir de quelqu’un juste en le regardant manger sa tartine, conclut Sylvie, philosophe. »

Comme au cinéma d’Hanelore Cayre Métalié, 2012, 193 pages « Petite fable judiciaire » est-il précisé sous le titre, annonçant la couleur : on s’amuse dans ce roman d’Hanelore Cayre. La mise en place se déroule de manière classique, donnant alternativement la... Lire la suite →

« Je l’aimais car sa désuétude frôlait la décadence. »

« Tu penseras aux bouquins que je t’ai demandés ? En ce moment, je traduis pour lui Madame Bovary en albanais. Je ne suis pas sûr que ça lui plaise. - C’est un très bon livre pour un proxénète ! Ca... Lire la suite →

« Ouais, salam aleikum, bien ou quoi ? »

La daronne d’Hannelore Cayre Métailié 2017, 172 pages « Ils sont en matière d’introspection comme tous les commerçants du monde… d’une pauvreté crasse. » Elle est interprète judiciaire depuis de longues années, on fait maintenant systématiquement appel à elle pour le même... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑