Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Mercure de France

« C’était tellement ridicule de s’emballer pour un quasi-inconnu. »

Comme elle l’imagine de Stéphanie Dupays Mercure de France 2019, 157 pages « Laure aimait les hommes inquiets : pas les angoissés englués dans leurs phobies, juste les hommes un peu inquiets. Les hommes qui regardaient par la fenêtre s’éloigner l’amour... Lire la suite →

« En un mot c’est la mère. »

« Le lait c’est plus qu’un aliment, c’est un symbole, c’est l’enfance, le liquide nourricier, le lien maternel. En un mot c’est la mère. Et qui oserait dire que la mère est mauvaise pour la santé ? « Hervé Bazin », pense Claire... Lire la suite →

« Je la pleure simplement, et absolument. »

Quand tout est déjà arrivé - Julian Barnes Mercure de France, 2014, 128 pages Traduit de l'anglais par Jean-Pierre Aoustin (Levels of Life, 2013) Parfois, on se trompe complètement sur un roman. On lit la 4° de couv, trop vite... Lire la suite →

« Ce n’était pas un bibliophile, mais un homme qui trouvait les livres irrésistibles; il voyait, il achetait, il lisait. »

"Des vies multiples" - Pénélope Lively Mercure de France, 2008, 303 pages. Traduit de l'anglais par Anne-Cécile Padoux (Making it up, 2005) Pénélope Lively use ici du "Et si". A travers huit nouvelles (plus une préface), elle se remémore des... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑