Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

La brune au rouergue

« Je me demande si le chocolat fait baisser le taux d’adrénaline. Dans le doute, il me semble qu’une cure s’impose. »

Les bracassées de Marie-Sabine Roger La Brune au Rouergue 2018, 315 pages « Arrête un peu tes conneries, ma puce, tu as fait le bonheur de ta mère » dit Freddie. « Elle t’a aimée encore plus pour ça, et tu sais bien... Lire la suite →

« Ne pas juger sans savoir, jamais. La base du métier. »

Les attachants de Rachel Corenblit La Brune au Rouergue, 2017, 188 pages C’est l’histoire d’Emma, du temps où elle commençait à peine sa carrière d’instit. Dans sa liste de voeux, l’école des Acacias était en dernière position. C’était sa première... Lire la suite →

« D’autres questions ? Non ? Donc c’est plié, bonsoir. »

Tous les hommes chaussent du 44 de Géraldine Barbe La Brune au Rouergue, 2017, 126 pages « Disons-le sans jugement, puisque Gilda tente le pari de l’honnêteté, Emma est une bobo, Gilda une bobof, c’est-à-dire pareille en fauchée. » C’est l’histoire de... Lire la suite →

« Ma vie je la passe à lire des livres pour remettre les choses en place, pour me déplier, et c’est comme chanter tout bas à ma propre oreille pour me réveiller. »

Une activité respectable de Julia Kerninon La Brune au Rouergue, 2017, 60 pages « (…) j’étais la toute petite fille de ma mère qui, elle-même, lorsqu’elle s’asseyait trois minutes dans des toilettes de restaurants dépourvues de toute affiche, cherchait dans ses... Lire la suite →

« Je suis peut-être un amateur, dit-il, mais si j’étais vraiment mauvais, il me semble qu’on me l’aurait dit. »

Les singuliers - Anne Percin La Brune au Rouergue, 2014, 386 pages 1888, 1889, 1890, trois années de la vie d'Hugo Boch (des Villeroy & Boch) sous la forme de sa correspondance avec son ami d'enfance Tobias, sa cousine Hazel... Lire la suite →

« Il n’y a pas beaucoup de choses qui rivalisent avec le silence. »

"- Je suis écrivain, il m'a dit d'un coup. - Grand bien vous fasse. Moi, je suis occupée." "Buvard" - Julia Kerninon La Brune au Rouergue, 2014, 200 pages "La veille, j'avais lancé avec emphase un Je ne mange pas... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑