Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

JC Lattès

« Franchement, compte-tenu des circonflexes, une petite cigarette, ce ne serait pas du fluxe. »

Les gratitudes de Delphine de Vigan JC Lattès 2019, 173 pages Michèle Seld, dite Michka, doit entrer en maison de retraite, elle « perd ». Elle perd dans toutes les acceptions du mot, elle qui vivait essentiellement pour eux : aphasie. Ça... Lire la suite →

Pas trop

Il y a mille raisons qui font qu'on n'écrit pas de chronique sur un livre qu'on a lu, l'une d'entre elles étant le "pas trop". Eh oui, parfois on n'aime pas trop ce qu'on vient de lire sans avoir de... Lire la suite →

« Foulques n’a pas d’amis, il en cherche mais il s’y prend mal, il les change en courtisans. »

Foulques de Véronique Boulais JC Lattès 2019, 220 pages Foulques-Marie Béranger-Castex est un drôle d’oiseau. Ce premier roman de Véronique Boulais lui est consacré, sans que jamais on ne s’en fasse une idée précise. Inadapté à la vie telle que... Lire la suite →

« Retranché derrière la table blanche design, le candidat s’éclaircit la gorge pour se donner une contenance. »

Indéterminés de Samantha Bailly (JC Lattès 2018, 446 pages)   Il arrive qu'au cours de ma lecture, je ne relève aucune phrase qui pourrait me servir d'accroche, auquel cas, comme maintenant, je me contente de reproduire la première phrase, rarement... Lire la suite →

« Est-ce un péché de survivre ardemment ? »

J’apprends le français de Marie-France Etchegoin JC Lattès 2018, 286 pages « Ce sont des déracinés et pourtant ils m’ancrent. » Un centre d’hébergement d’urgence dans un ancien lycée hôtelier. Marie-France Etchegoin y enseigne le français deux fois par semaine. Elle s’est... Lire la suite →

« Alors j’ai pensé à cette expression, à tombeau ouvert. »

Les loyautés de Delphine de Vigan JC Lattès 2018 206 pages Quatre personnages, qui s’expriment tour à tour. En leur nom propre, sauf Théo, distancié par la troisième personne. Tout tourne autour de Théo, d’ailleurs. Douze ans, presque treize, en... Lire la suite →

« Il aimait Viola comme seul un parent peut aimer un enfant, mais la tâche était rude. »

L’homme est un dieu en ruine de Kate Atkinson JC Lattes 2017 511 pages Traduit de l’anglais (GB) par Sophie Aslanides (A God in Ruins 2015) Après le formidable « Une vie après l’autre », Kate Atkinson nous fait suivre le petit... Lire la suite →

« Trop tard ne fait pas partie de mon vocabulaire. »

La vie devant moi - Colombe Pringle JC Lattès, 2016, 200 pages « J’ai alors repensé à la remarque de ma cousine Blandine qui m’avait asséné : « De toutes les façons Colombe, on ne se ressemble PLUS. Alors la seule question... Lire la suite →

« Les idées sont comme les enfants dès les toutes premières heures de leur existence : impossible d’envisager la vie sans elles. »

Les gens dans l'enveloppe - Isabelle Monnin avec Alex Beaupain JC Lattès, 2015, 381 pages A partir d’un lot de photos acheté sur Internet, Isabelle Monnin entreprend une grande oeuvre romanesque : d’abord, écrire un roman à partir de ce... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑