Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Gallmeister

« Les gens veulent toujours croire à l’histoire qui correspond à ce qu’ils préfèrent penser. »

Sans lendemain de Jake Hinkson Gallmeister 2018, 222 pages Traduit de l’américain par Sophie Aslanides « Je me souviens de m’être dit ce matin-là, en quittant Kansas City, que mon boulot - ma vie, en fait - ne pouvait guère être... Lire la suite →

Pêle-mêle de nouveautés (1)

 Une question de temps de Samuel W. Gailey (Gallmeister) Trad. Laura Derajinski A 15 ans, Alice a vécu un drame. Sur la route depuis six ans, elle s'enfonce lentement mais sûrement dans le pire : de petits boulots merdiques en... Lire la suite →

« Voilà peut-être pourquoi je continue à emmener des gens en bateau : j’espère que quelqu’un finira par transcrire ce sentiment avec des mots. « 

Face au vent de Jim Lynch Gallmeister 2018, 361 pages Traduit de l’américain par Jean Esch « Comme nous avions juste assez de vent pour rentrer, personne ne parlait, nous ne voulions pas gâcher cet instant, et nous étions des muets... Lire la suite →

« Sa mère était un arbre fragile battu par les vents. »

Tout est brisé de William Boyle Gallmeister 2017, collection Americana, 207 pages Traduit de l’américain par Simon Baril (Everything is Broken 2017) C’est difficilement envisageable la solitude, la vraie. Si - quand - elle survient, on ne la reconnaît pas... Lire la suite →

« Aujourd’hui encore, il y a tant de gens qui admirent le manque. »

Une histoire des loups d’Emily Fridlund Gallmeister collection Nature Writing 2017, 294 pages Traduit de l’américain par Julianne Nivelt (History of Wolves 2017)   « Aujourd’hui encore, il y a tant de gens qui admirent le manque. Ils pensent que le... Lire la suite →

« Appelle-moi Leonard et dis-moi « tu ». »

Le diable en personne de Peter Farris Gallmeister 2017, collection NEO NOIR, 266 pages Traduit de l’anglais (USA) par Anatole Pons (Ghost in the Fields 2017) Maya en sait trop, elle doit être éliminée. Deux sous-fifres l’emmènent dans le coffre... Lire la suite →

« Il avait épousé une femme rieuse, la meilleure décision de sa vie. »

Ce Qui Git Dans Ses Entrailles de Jennifer Haigh Traduit de l’américain par Janique Jouin-de Laurens (Heat and Light 2016) Gallmeister, collection Americana, 2017, 433 pages « C’est la grande leçon de la vie d’adulte de Rich, démoralisante : rien, mais... Lire la suite →

« Peut-être est-ce vrai que les contemporains d’une époque charnière de l’Histoire sont les personnes les moins susceptibles de la comprendre. »

Dans la forêt de Jean Hegland Gallmeister, collection Nature Writing, 2017, 301 pages Traduit de l’américain par Josette Chicheportiche (Into the Forest 1996) « J’ai éprouvé la même sensation qu’à l’âge de huit ans, quand j’avais eu 40,5 C de fièvre... Lire la suite →

« Qu’est-ce qui te prend, de marcher jusqu’au Nouveau-Mexique pour t’y faire pendre ? Y a pas assez de cordes au Texas ? »

  La marche du mort - Larry McMurtry Gallmeister 2016, 506 pages Traduit de l’américain par Laura Derajinski (Dead Man’s Walk 1996) « Lonesome Dove : les origines » est le sous-titre de ce bon gros pavé et il est intéressant de... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑