Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Gallmeister

« L’espace d’un instant, Clara se demanda si la vie était plus joyeuse avec les hommes, ou sans eux. »

Lune Comanche (Lonesome Dove : l’affrontement) de Larry McMurtry Gallmeister, Totem, 2019, 790 pages Traduit de l’américain par Laura Derajinski Parution en format poche (Totem) pour cette bonne petite brique qui offre à tous les amoureux de Lonesome Dove une... Lire la suite →

« Les gens riches sont juste pas très sympas. »

Coup de vent de Mark Haskell Smith Gallmeister, collection Americana 2019, 246 pages Traduit de l’américain par Julien Guérif (Blown) « Bryan ignorait pourquoi il ne s’était jamais senti à l’aise avec les privilèges de la richesse. Peut-être était-ce dû au... Lire la suite →

Le meilleur du premier semestre 2019

Les dix meilleurs romans des six derniers mois (dans ceux que j'ai lus) Les Innocents & les Autres de Dana Spiotta (Emmanuelle et Philippe Aronson) (D’une intelligence folle et d’un charme total !) L’encre vive de Fiona McGregor (Isabelle Maillet) (Subtil, intelligent et... Lire la suite →

« À nous, dit-il. Contre vents et marées. »

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm Gallmeister, Totem, 2019, 284 pages Traduit de l’américain par Juliane Nivelt (If Not for This) « J’ai fait tout ce que je pouvais. Épousseté les étagères les plus hautes avant d’être saisie de... Lire la suite →

« Si tu ne viens pas aujourd’hui, nous entrerons dans la phase conséquences. »

Au nom du bien de Jake Hinkson Gallmeister, Americana, 2019, 307 pages Traduit de l’américain par Sophie Aslanides J’avais bien aimé l’an dernier « Sans lendemain » de Jake Hinkson, mais j’ai cette fois pris une sacrée claque avec ce « Dry County ».... Lire la suite →

« Il arrive toujours un moment où le temporaire devient permanent. »

Le Grand Silence de Jennifer Haigh Gallmeister 2019, 354 pages Traduit de l’américain par Janique Jouin-de Laurens En France, nous avons découvert Jennifer Haigh en 2017 par son roman le plus récent, « Ce Qui Git Dans Ses Entrailles », un roman... Lire la suite →

Remembering Laughter

Une journée d’automne de Wallace Stegner Gallmeister Totem 2018, 148 pages Traduit de l’américain par Françoise Torchiana Le titre original : « Remembering Laughter » en dit bien plus que celui choisi pour la traduction française, mais pour vraiment en saisir la... Lire la suite →

« Il faut qu’on soit vraiment méchants, annonça Long Clay. »

Les spectres de la terre brisée de S. Craig Zahler Gallmeister 2018, 392 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Janique Jouin-de-Laurens Nous sommes en 1902. Ça commence par l’exposition directe et crue de la situation de deux soeurs : réduites... Lire la suite →

« Douze évadés, treize retrouvés. Ça sonne bien. C’est un bon titre. »

Évasion de Benjamin Whitmer Gallmeister 2018, collection Americana, 404 pages Traduit de l’américain par Jacques Mailhos « Rien n’égale la violence que les gens comme il faut sont capables d’exercer au nom de la préservation de la vie comme il faut. »... Lire la suite →

« Vous avez déjà essayé de courir après trois nuits sans sommeil ? C’est un peu comme de faire du kick-boxing dans du miel. »

Onze jours de Léa Carpenter Gallmeister 2018, 253 pages Traduit de l’américain par Anatole Pons « La phronèsis, selon Aristote, est la sagesse acquise par l’expérience qui vous permet de faire des choix sur la marche à suivre dans une situation... Lire la suite →

« Ils utilisent les signaux canagwa et répètent deux mots : « échanger » et « parler ». »

Une assemblée de chacals de S. Craig Zahler Gallmeister, Totem, 2018 343 pages Traduit de l’américain par Janique Jouin-de Laurens Le 12 août 1888, à Trailspur dans ce qui est encore le territoire du Montana, doit avoir lieu le mariage... Lire la suite →

Le meilleur du premier semestre 2018

Dans quelques jours les six premiers mois de 2018 seront derrière nous. Avant d’entamer la rentrée littéraire de septembre (que j’attends avec impatience) (j'ai déjà commencé un peu mais chut), faisons le point sur les meilleurs livres lus en ce... Lire la suite →

« Parfois, bien sûr, Ann en a le coeur brisé. »

  Idaho d’Emily Ruskovich Gallmeister 2018, 358 pages Traduit de l’américain par Simon Baril  --- C’est un premier roman et il est fulgurant.  --- fulgurant, adjectif 1. Qui jette une lueur vive et rapide. Clarté fulgurante. synonymes : brillant, éclatant 2.... Lire la suite →

« Elle pense, Au moins tu as ça : tu t’as toi-même. »

My Absolute Darling de Gabriel Tallent Gallmeister 2018, 454 pages Traduit de l’américain par Laura Derajinski Sacrée enfance que celle de Julia Alveston. Une cabane au fond des bois, déjà pas banal, mais surtout un père totalement ravagé - et... Lire la suite →

« Les gens veulent toujours croire à l’histoire qui correspond à ce qu’ils préfèrent penser. »

Sans lendemain de Jake Hinkson Gallmeister 2018, 222 pages Traduit de l’américain par Sophie Aslanides « Je me souviens de m’être dit ce matin-là, en quittant Kansas City, que mon boulot - ma vie, en fait - ne pouvait guère être... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑