Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Gaïa

« On apprend de ses erreurs, dit le hérisson en descendant de la brosse de chiendent. »

Le pianiste blessé de Maria Ernestam Gaïa éditions, 2017, 416 pages Traduit du suédois par Anne Karila   « Je reste debout à la fenêtre. Une membrane de verre entre moi et le monde. Je songe à ces éclairs de lucidité... Lire la suite →

Publicités

« Alors oui, j’existe. Mais parfois j’ai des doutes. »

Petites histoires pour futurs et ex-divorcés de Katarina Mazetti Gaïa 2017234 pages Traduit du suédois par Lena Grumbach « J’ai entendu la clef qu’elle glissait dans la serrure et mon coeur a fait une pirouette dans ma poitrine. Pas par amour,... Lire la suite →

« Interdisez l’accès aux femmes de plus de quarante-cinq ans et vous pouvez annuler toute vie culturelle suédoise ! »

Ma vie de pingouin - Katarina Mazetti Gaïa, 2015, 270 pages Traduit du suédois par Léna Grumbach (Mitt liv som pingvin, 2008) Cap sur l'Antarctique ! C'est une sacrée croisière, onéreuse, qui permet de voir des choses merveilleuses (la nature,... Lire la suite →

« Sois tout à fait calme et pense tes pensées jusqu’au bout, et ça passera, dit-il. »

"Mais c'est un écrivain reconnu. Il doit avoir une sorte d'intellect, estime-t-elle." Ces instants-là - Herbjorg Wassmo Gaïa, 2014, 399 pages Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier (Disse oyeblikk, 2013) Ces instants-là, ça peut représenter les moments que choisit de... Lire la suite →

« Johanna l’envahit, Johanna ne cesse de l’envahir. »

Un hiver aux Canaries - Riikka Ala-Harja Editions Gaïa 2012, 175 pages Traduit du finnois (2010 Kanaria) par Paula et Christian Nabais C'est simple : deux (trois) pages et on change de protagoniste, et ils sont trois. Nous sommes aux... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑