Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Fantastique

« Et quelle est la mère de la négligence, sinon le goût des suppositions ? »

L’institut de Stephen King Albin Michel 2020, 608 pages Traduit de l’américain par Jean Esch « - Tu sais ce qu’on dit au sujet de l’abîme, hein ? demanda Herb. Luke secoua la tête. Parce que cela faisait partie des rares... Lire la suite →

« Tu continues jusqu’à ce que les bruits de la circulation diminuent et que tu comprennes les mouettes. »

Le chant du coucou de Frances Hardinge L’Atalante 2018, La Dentelle du cygne, 432 p. Traduit de l’anglais par Patrick Couton « Ils m’ont fait une drôle d’impression, mais… » Violet ne termina pas sa phrase, le front soucieux. « C’est comme s’ils... Lire la suite →

« Ce n’est pas possible à expliquer, cela ne peut qu’être compris. »

Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko L’Atalante 2019, collection La Dentelle du Cygne, 525 pages Traduit du russe par Denis E. Savine «  Vous inculquer une représentation de la structure du monde, et plus important encore, vous expliquer votre... Lire la suite →

« Je peux vivre avec le fait qu’elle me torture pendant la journée, mais, la nuit, ce que je ressens est insupportable. »

Thornhill de Pam Smy Rouergue, collection Epik, 530 pages Traduit de l’anglais par Julia Kerninon À la fois BD et roman (roman graphique en somme), ce premier ouvrage de Pam Smy bénéficie du prestige (à mes yeux en tous les... Lire la suite →

« Certaines choses ne peuvent pas être dites, seulement devinées.»

American Elsewhere de Robert Jackson Bennett Traduit de l’anglais (États-Unis) par Laurent Philibert-Caillat Albin Michel Imaginaire 2018, 784 pages « Certaines choses ne peuvent pas être dites, seulement devinées. Elles doivent être comprises. Et vous comprenez, je crois, n’est-ce pas ? »... Lire la suite →

« Je me suis mis à collectionner les lettres de suicide de ma soeur Eunice à l’âge de sept ans. »

Une cosmologie de monstres de Shaun Hamill Albin Michel Imaginaire 2019, 405 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Benoît Domis « Je me suis mis à collectionner les lettres de suicide de ma soeur Eunice à l’âge de sept ans. » S’il... Lire la suite →

« Cette histoire, c’était comme de la boue dans laquelle plus on se débat, plus on s’enlise. »

Mariage contre nature de Yukiko Motoya  Editions Philippe Picquier 2017, 119 pages Traduit du japonais par Myriam Dartois-Ako « Ce sont deux serpents qui mangent chacun la queue de l'autre. Ils se grignotent l'un l'autre, à la même vitesse, et... Lire la suite →

« Ursula avait un besoin maladif de solitude, mais détestait être isolée, contradiction absolument insurmontable. »

"On ne pouvait pas nécessairement juger une femme d'après l'homme avec lequel elle couchait. (Si ?)"* Kate Atkinson - Une vie après l'autre Grasset, 2015, 515 pages Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Isabelle Caron (Life after life, 2013) On ne... Lire la suite →

« La vérité, c’est que toutes les industries sensibles, les Seveso et toutes ces conneries, sont gérées comme n’importe quelle entreprise, à l’arrache et avec des bouts de ficelle, mon gars. »

Le nuage radioactif - Benjamin Berton Editions Ring, 2014, 382 pages  "La qualité d'un homme tient dans ses obsessions." "Fidèle à son habitude et parce qu'il ne savait pas quoi dire à cet instant sans risquer de perdre le contrôle... Lire la suite →

« On ne s’amuse plus, assez ri. Le conseil des mormons se réunit. »

Nosfera2 - Joe Hill JC Lattès, 2014, 617 p. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Antoine Chainas (2013 NOS4A2), Illustrations de Gabriel Rodriguez "A ma mère Un récit implacable pour la reine des histoires" Je l'aime bien, ce Joe Hill, je... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑