Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Collection Blanche

« Walker ne comprenait pas cette logique : si chaque génération s’effaçait au profit de la suivante, quand s’épanouissait-on ? »

L’homme qui s’envola d’Antoine Bello Gallimard 2017 318 pages Walker et Sarah, c’est The American Dream dans toute sa splendeur : riches, beaux et heureux, ils ont *réussi*, comme on dit. Leur petite quarantaine est resplendissante, leurs trois enfants sont... Lire la suite →

« Il y a un sophisme torturant au coeur des technologies numériques. »

La toile de Sandra Lucbert Gallimard collection blanche 2017 468 pages « Des fois, c’est pas évident. Quoi dire, à qui, quand. Le pour, le contre, tout ça c’est discutable. Plus on y pense, plus ça complique le choix. Même pour... Lire la suite →

« Si justement l’univers ne conspire pas en notre faveur, s’il est hautain, indifférent à nos états d’âme et à nos malheurs, ce n’est pas une raison pour l’être, moi aussi. »

Nouvelles définitions de l'amour de Brina Svit Gallimard, collection blanche, 2017, 241 pages Aimer, ça peut être envisager de planter de la coriandre ou de la mélisse, transposer le courage du désespoir comme seule façon de penser la crise grecque,... Lire la suite →

« (…) ce plaisir d’être au monde dans une maison chaude où le feu brûle dans la cheminée, où l’on a du bon vin, de bonnes brioches et d’excellents livres. »

« Il m’a fallu beaucoup d’années pour ouvrir les yeux et entrevoir cette réalité qu’on veut masquer jusque dans les maisons de retraite, où s’entretient l’illusion d’une vieillesse protégée. Tout, pourtant, tient en quelques mots : les vieux souffrent; les... Lire la suite →

« Au fond, tu n’es qu’un robinet à clichés. »

« Une dernière question, s’il te plaît : crois-tu qu’un ordinateur puisse être conscient ? - Je n’ai vraiment pas le temps… - Juste oui ou non ? - Oui et non, dit Rosa en raccrochant." Ada - Antoine Bello Gallimard,... Lire la suite →

« Elle fait une thèse sur le fragment dans la poésie symboliste. »

« Proust, encore : « Il y a dans ce monde où tout s’use, où tout périt, une chose qui tombe en ruines, qui se détruit encore plus complètement, en laissant encore moins de vestiges que la Beauté : c’est le Chagrin. » »... Lire la suite →

« Tenez-vous lieu de tout, comptez pour rien le reste »

« Et leur esprit tâtonnait, comme au bord d’une révélation qui, au dernier moment, se dérobait toujours. » Les deux pigeons - Alexandre Postel Gallimard, collection blanche, 2016, 226 pages Les deux Pigeons Deux Pigeons s'aimaient d'amour tendre. L'un d'eux... Lire la suite →

« Donc c’est non. »

Donc c’est non - Henri Michaux Lettres réunies, présentées et annotées par Jean-Luc Outers Gallimard, 2016, 186 pages « Mes poèmes (…) sont déjà parlés. Une voix les dit fortement. Qui ne l’entend pas ne l’entendra jamais quel que soit le... Lire la suite →

« Tachypsychie : accélération anormale de la pensée. »

« Nullum est magnum ingenium sine mixture dementiae : il n’y a pas de grand esprit sans un grain de folie. » L’angoisse de la page folle - Alix de Saint-André Gallimard, collection Blanche, 2016, 313 pages Quand elle apprend qu’une molécule... Lire la suite →

« Il était le genre d’homme qu’on a toujours l’impression de déranger alors qu’il ne fait rien. »

Le mystère Henri Pick - David Foenkinos Gallimard, collection Blanche, 2016, 288 pages C’est la première fois que je termine un roman de David Foekinos, et avec plaisir encore. Il faut dire qu’il a troussé ici le parfait piège pour... Lire la suite →

« J’avais perdu dans les grandes largeurs perdu de façon perdissime »

Celle que vous croyez - Camille Laurens Gallimard, Collection Blanche, 2016, 185 p. « Oh oui, je vous choque. Je le vois bien. Vous riez jaune. Vous me prenez pour une bourgeoise. Une petite bourge qui confond son sort avec celui... Lire la suite →

« Elle tient entre ses mains un volume dont je reconnais le format et la tranche rayée de fines lignes dorées. Mon père en a dans sa bibliothèque. Ce sont ceux que je n’ai pas le droit de toucher parce qu’ils sont fragiles et coûtent cher : un Pléiade. »

Une éducation catholique - Catherine Cusset Gallimard, collection blanche, 2014, 144 pages J'ai déjà lu Catherine Cusset*  et n'en ai ni un grand souvenir, ni de vraies réserves, aussi et-ce bien une réelle déception que son Education catholique : j'ai... Lire la suite →

« Les paradoxes la séduisaient. »

"Maud n'aimait pas les idées reçues. Elle avait un jour déploré que la plupart des gens ne soient pas capables de comprendre la complexité des choses. Les paradoxes la séduisaient. Ils étaient comme l'aliment de l'intelligence. L'idée que l'humanitaire ne... Lire la suite →

« Par une sorte de déformation professionnelle, je ne crois pas aux apparences. »

Eden Utopie - Fabrice Humbert Gallimard, collection Blanche, 2015, 278 pages Fabrice Humbert a de tous temps été fasciné par la lecture des Rougon-Macquart, de Zola, et particulièrement par « L’Assommoir », se reprochant même une sentimentalité qu’il trouve gênante... Lire la suite →

« … l’écoeurante démagogie sentimentale de notre époque : commercialiser sa vie intérieure sur Internet. »

"L'amour et les forêts" - Eric Reinhardt Gallimard, Collection Blanche, 2014, 368 pages Elle rentre chez elle et toute lumière est éteinte, il n'y a pas un bruit, rien, le silence et l'obscurité, et ce n'est pas normal, il n'est... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑