Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Calmann-Levy

« Donovan m’avait dit un jour que le monde abritait deux sortes de gens : ceux qui donnaient un nom à leur cheval et ceux qui s’en abstenaient. »

Inland de Téa Obreht Calmann Levy 2020, 408 p. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Blandine Longre « Quand elle sortit de la maison, Harlan mettait pied à terre. Ce n’était pas un bel homme - mais, comme le disait Desma :... Lire la suite →

« Nous voulons tous avoir peur des gens seuls. C’est endémique. C’est américain. »

Les corps cachés de Caroline Kepnes Calmann Levy 2019, 430 pages Traduit de l’anglais (États-Unis) par Perrine Chambon et Elsa Maggion Joe Goldberg est libraire, à New York. En 2014 il a rencontré la femme « Parfaite », mais les histoires d’Amour... Lire la suite →

« Quoique je ne sois pas honnête de mon naturel, je le suis cependant quelquefois par hasard. »*

Dans son silence d’Alex Michaelides Calmann Levy Noir 2019, 374 pages Traduit de l’anglais (GB) par Elsa Maggion * William Shakespeare, « Conte d’hiver" Alice est internée en asile psychiatrique, muette depuis le meurtre de son mari. Elle lui a tiré... Lire la suite →

« En fait, avec le temps, il apprécie de plus en plus les pétasses. Il assume. »

Battements de coeur de Cécile Pivot Calmann-Levy 2019, 269 pages Anna et Paul se rencontrent, s’aiment, se quittent. En voilà une histoire ! Pourtant, on aurait tort de jouer les blasés tant pour son premier roman Cécile Pivot frappe juste.... Lire la suite →

« Répétez longtemps un mensonge et il deviendra vérité. »

No Home de Yaa Gyasi Calmann-Levy 2017, 408 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Damour (2016 Homegoing) Ca commence au XVIII° siècle au Ghana par la naissance de deux soeurs. Même mère, pères différents, villages rivaux. Ca se poursuit... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑