Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Au Diable Vauvert

« Ça y est, j’ai fini. J’ai terminé Feel good. »

Feel good de Thomas Gunzig Au Diable Vauvert 2019, 399 pages Comme Alice, moi aussi, ça y est, j’ai fini. J’ai terminé Feel good. J’ai terminé de le lire, tandis qu’elle a fini d’écrire le sien, ce qui fait évidemment... Lire la suite →

« À l’automne 2014, à bord d’un taxi sur Clerkenwell Road à Londres, j’ai vu un énorme panneau publicitaire Gap qui disait : « BE NORMAL .» Hein ? »

Obsolescence des données de Douglas Coupland Au Diable Vauvert 2018, 580 pages Traduit de l’anglais (Canada) par Walter Gripp « Je songe parfois aux gens qui se réveillent et passent presque toute leur journée en ligne. En allant se coucher le... Lire la suite →

« Son âme grinça très légèrement, comme une maison qui se décale à peine de ses fondations. »

Miss Wyoming de Douglas Coupland Au Diable Vauvert 2017, 404 pages Traduit de l’anglais (Canada) par Walter Gripp (Miss Wyoming 2000) « John avait appris au moins une chose pendant son absence : la solitude était le sujet le plus tabou... Lire la suite →

« Mon mari est cyberurgien, je suis nanogicienne »

Scintillements (intégrale des nouvelles) d’Ayerdhal Au Diable Vauvert, 2016, 701 pages Toutes les nouvelles jamais écrites par Ayerdhal réunies dans un épais volume, des heures de lecture et beaucoup, beaucoup de plaisir. Pas mal d’inédit, ça commence à la fin... Lire la suite →

« Le monde est plein d’histoires douloureuses et il semble parfois qu’il n’y en ait pas d’autres. »

La parabole du semeur - Octavia E. Butler Au Diable Vauvert, 2001, 388 pages Traduit de l’américain par Philippe Rouard (Parable of the Sower 1993) Nous sommes en 2025, en Californie. Un futur proche dans lequel tout a gravement dégénéré,... Lire la suite →

« Les braves tombent au ralenti, pour faire joli. Les pleutres tombent par hasard, comme des cons. »

"Tu as agi au nom d'idées respectables pour une cause respectable d'une façon qui ne l'est pas, qui invalide tes idées, qui nuit à ta cause." Ayerdhal - Rainbow Warriors Au Diable Vauvert, 2013, 523 pages Il était une fois... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑