Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Actes Sud

« S’il y a une chose au monde dont je me moque, c’est de ce qui « se fait ». »

Lune pâle de W.R. Burnett Actes Sud 2018, 237 pages Traduit de l’américain par Doris Febvre Postface de Bertrand Tavernier Série « L’Ouest, le vrai » « Écoute Opal, ça ne se fait pas. C’est épouvantable de faire une chose pareille. Tu ne... Lire la suite →

Publicités

« Elle pleure de ne pas savoir par quel bout prendre cette vie. »

Écorces vives d’Alexandre Lenot Actes sud, Actes noirs 2018, 204 pages « Ce n’est que maintenant, dans les débris de sa vie, en comptant ses plaies et en remontant le fil de ses cicatrices, qu’il sait enfin tendre l’oreille vers le... Lire la suite →

« L’effroyable douceur d’appartenir. »

Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu Actes Sud 2018, 426 pages « L’éducation est un grand mot, on peut le mettre dans des livres et des circulaires. En réalité, tout le monde fait ce qu’il peut. Qu’on se saigne ou... Lire la suite →

Le meilleur du premier semestre 2018

Dans quelques jours les six premiers mois de 2018 seront derrière nous. Avant d’entamer la rentrée littéraire de septembre (que j’attends avec impatience) (j'ai déjà commencé un peu mais chut), faisons le point sur les meilleurs livres lus en ce... Lire la suite →

« La famille. Tous ensemble. Toi, tu as essayé. Moi, j’ai réussi. »

Made in Sweden de Roslund & Thunberg Actes Noirs 2018, 654 pages Traduit du suédois par Frédéric Fourreau « C’était ainsi que cela fonctionnait. Des braqueurs de banques ne vidaient pas seulement un coffre-fort, ils emportaient aussi avec lui un sentiment... Lire la suite →

 » Les *vraies* histoires d’amour sont effrangées, maculées, avec des angles morts »

« Je tiens en suspicion les histoires d’amour classiques, les films romantiques. Je peux les lire ou les regarder - et je bute sur un mensonge après l’autre. Car dans la vie les histoires ne sont jamais si bien ficelées, ne... Lire la suite →

« Mimi, je te félicite d’avoir fait un arrêt cardiaque à l’heure du déjeuner un mardi. Ouaip, a dit Mimi, j’étais certaine de te faire plaisir. »

Après la fin de Sarah Moss (Actes Sud) 416 pages Traduit de l’anglais par Laure Manceau « D’un coup ils l’ont laissée partir. Un dimanche après-midi ordinaire, si tant est qu’on puisse se faire une idée de l’ordinaire dans un service... Lire la suite →

« … chez les Helberg on meurt d’angoisse, pas du cancer (angoisse éprouvée à s’attendre au cancer) … »

Futurs parfaits de Véronique Bizot Actes Sud 2018, 148 pages « Jean est arrivé avec un gâteau, du moins a-t-il déclaré qu’il avait apporté un gâteau, assez gros, lui semblait-il, pour nous tous, après quoi il a souri et, souriant toujours,... Lire la suite →

Pêle-mêle de nouveautés (1)

 Une question de temps de Samuel W. Gailey (Gallmeister) Trad. Laura Derajinski A 15 ans, Alice a vécu un drame. Sur la route depuis six ans, elle s'enfonce lentement mais sûrement dans le pire : de petits boulots merdiques en... Lire la suite →

« Il est beau, cet homme, nous étions sous le charme de son élocution précise et douce, mais cette manie de ne pas répondre nous fait suspecter une mauvaise foi qui le rend aussi moche qu’un autre. »

Clientèle de Cécile Reyboz Actes Sud 2018, 200 pages Avocate. Spécialisée en droit du travail. Un grand fils (qui l’inquiète), une fille idéale ado (qui n’existe pas), un amoureux avec qui elle décrypte les bars, restaurants et boites parisiennes. Voici... Lire la suite →

« Nous naissons et nous sommes désorientés par l’impensable du réel. »

Les oiseaux morts de l’Amérique de Christian Garcin Actes Sud, 2018, 216 pages Hoyt Stapleton est un rescapé de la guerre du Vietnam. Il cohabite avec deux autres vétérans (Irak, Afghanistan) dans les canalisations autour de Las Vegas. Traumatisés, laissés... Lire la suite →

« Une femme dépareillée comme elle, diront-ils tous, ça ne se remplace pas. »

La diaspora des Desrosiers de Michel Tremblay Léméac / Actes Sud, Thésaurus, 2017, 1389 pages « Tu penses que c’est chaud, dans l’Ouest, en été ? Ben, si tu veux connaître ça, les canicules, chère tite-fille, va à Montréal en juillet.... Lire la suite →

« Tout ce que cette fille veut en réalité, c’est une vie qu’elle n’a pas. »

L’Homme de l’hiver de Peter Geye Actes Sud 2017, 360 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anne Rabinovitch (Wintering 2016) « Certaines personnes la jugeaient folle. D’autres - celles qui la connaissaient de longue date - disaient folle à lier. » Richard... Lire la suite →

« Les seuls souvenirs fiables, j’imagine, sont ceux qui ont été oubliés. »

Farralon Islands d’Abby Geni Actes Sud 2017, 381 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy (The Lightkeepers 2016) « A bord du ferry se trouvait une carte postale pour mon père. J‘étais sur les îles depuis presque deux mois et, durant... Lire la suite →

« Aimez-vous tu ça, vous, les films, ma tante Tititte ? »

Conversations avec un enfant curieux de Michel Tremblay Actes Sud 2017, 149 pages « Des mystères, c’est pas fait pour être compris, Michel, c’est fait pour… pour être mystérieux ! » Ce recueil de conversations est une pépite, que l’on connaisse l’oeuvre... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑