Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Tag

Actes Sud

« Aimez-vous tu ça, vous, les films, ma tante Tititte ? »

Conversations avec un enfant curieux de Michel Tremblay Actes Sud 2017, 149 pages « Des mystères, c’est pas fait pour être compris, Michel, c’est fait pour… pour être mystérieux ! » Ce recueil de conversations est une pépite, que l’on connaisse l’oeuvre... Lire la suite →

« Vous connaissez la blague du mec qui va chez son psy? Il dit, Docteur, parfois je me prends pour un tipi, et d’autres fois je me prends pour un wigwam. Alors le docteur lui dit, En ce cas, une seule prescription : repos et des tentes. »

Whiskey Tango Foxtrot de David Shafer Actes Sud, actes noirs, 2017, 459 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laure Manceau « A l’international, on s’en fichait un peu, on n’était même pas fixé sur le nom du pays. S’agissait-il de la... Lire la suite →

« PS. Je sais que je te dois tout. Une explication. Une réponse. Une vie peut-être. »

Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler Nouvelles Actes Sud, 2017, 267 pages Traduit de l’allemand par Isabelle Liber (Wir haben Raketen geangelt) C’est le premier recueil de nouvelles de Karen Köhler (par ailleurs actrice et autrice de pièces de... Lire la suite →

« Les hommes, c’est de l’igname. Ca se coupe très facilement en rondelles. »

Baba Segi, ses épouses, leurs secrets de Lola Shoneyin Actes Sud, 2016, 291 pages Traduit de l’anglais (Nigeria) par Isabelle Roy (The Secret Lives of Baba Segi’s Wives 2010) « Il aimait plaisanter. Quand nous étions petites, il nous demandait de... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (7)

Les chaussettes de Matthieu Maudet (Ecole des loisirs, collection Loulou & cie) "Josette, mets tes chaussettes !" dit Papa, car c'est l'heure de partir en promenade. Elle veut bien, la petite Josette, mais où sont-elles donc, ces chaussettes ? La... Lire la suite →

« Moi, le déglingué. Non : *un* déglingué. »

« A la fin de ma première période d’affectation, j’étais déjà un connard. » Phare 23 - Hugh Howey Actes Sud, collection Exofictions, 2016, 233 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Estelle Roudet (Beacon 23, 2015) « Depuis que je bosse... Lire la suite →

« Pleurer, c’est bon pour les enfants et les oignons. »

La pièce - Jonas Karlsson Actes Sud, 2016, 189 pages Traduit du suédois par Rémi Cassaigne (Rummet 2009) C’est l’histoire de Björn qui est muté dans un service de l’administration. Hautement persuadé de ses capacités supérieures, il a beaucoup de... Lire la suite →

Pêle-mêle de livres pour les petits (1)

Depuis que j'ai des petits enfants (quatre bientôt…) j’ai retrouvé un plaisir tout neuf à me plonger dans la littérature jeunesse, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a un choix de dingue : des maisons d’éditions de tous... Lire la suite →

« Oui, il régnait là ce calme étrange qui caractérise les villes ensanglantées. »

"J'avais l'impression d'être en compagnie d'adultes intelligents, et j'étais très surpris qu'ils prennent la peine de me parler. Jusqu'à ce qu'un sursaut de professionnalisme me traverse l'esprit et remette les choses en place, m'infligeant des élancements dans les tempes et... Lire la suite →

« Je suis particulièrement habitué au chagrin. Je crois. Dans ce domaine, ma récolte est abondante. »

La constellation du chien - Peter Heller Actes sud, 2013, Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy (The Dog Star, 2012) Un seul narrateur, qui a toute sa tête mais que les malheurs ont perturbé : il parle beaucoup seul,... Lire la suite →

« D’une certaine façon, la vie était juste si belle. Normal qu’elle vaille cher. »

La facture -  Jonas Karlsson Actes Sud, 2015, 192 pages Traduit du suédois par Rémi Cassaigne (Fakturan, 2014) Premier roman d'un acteur très célèbre en Suède, "La facture" expose la vie toute simple d'un homme ni vieux ni jeune. Employé... Lire la suite →

« Eux, ses lecteurs, avec lesquels il ne pouvait parler que par l’intermédiaire de ses livres. »

Le prix Nobel - Elena Alexieva Actes Sud, Actes Noirs, 2015, 416 pages Traduit du bulgare par Marie Vrinat (2011) Quelle drôle d'héroïne, cette Vanda. Si elle sacrifie aux clichés concernant la policière (solitaire, limite neurasthénique, un animal de compagnie... Lire la suite →

« Ils vivent dans un monde qui n’existe pas. »

"On essaie de comprendre les choses à partir de sa propre expérience parce que c'est tout ce dont on dispose et c'est, bien sûr, très insuffisant, on ne comprend rien, ou on comprend de travers, ou seulement l'inessentiel, mais quelle... Lire la suite →

« Je n’ai rien contre les sentiments, mais faut-il vraiment qu’ils soient toujours aussi violents ? pensa le commissaire, pense le commissaire. »

"Un jour, devant Oskar, il avait qualifié ces troubles d'effets secondaires induits par une grande idée. Oskar avait alors pointé sur lui un index menaçant : "Pas la peine de te fatiguer avec tes névroses; tu ne seras jamais un... Lire la suite →

« Chine nàscia rutunnu non mora quadratu. »*

*(Qui est né rond ne meurt pas carré) "J'allume mon portable pour voir l'heure exacte. (...) Trente appels en absence. Un seul numéro, je le connais bien. J'appelle tout de suite. - Qu'est-ce que tu fabriques, Enzo ? - Qu'est-ce... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑