Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Catégorie

Pourquoi pas

« Vous vous mariez pas, vous faites aucun enfant et vous vivez presque heureux, c’est pas beau ça ? »

Oh happy day d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat Fleuve édition 2020, 323 pages En 2015, nous avions rencontré Adeline et Pierre-Marie dans un roman épistolaire des plus réussis. Cinq ans plus tard, ils reprennent timidement le clavier car la vie... Lire la suite →

« La seule question qui vaille, c’est : lequel des deux est le plus dangereux ? »

Anonymat garanti de Greer Hendricks et Sarah Pekkanen Presses de la cité 2020, 468 p. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Cécile Deniard Elles écrivent à quatre mains et s’y entendent pour accrocher leur lectrice : leur thriller psychologique est difficile... Lire la suite →

« Et puis c’est toujours utile d’être en rogne, ça sert d’armure. »

Faute grave de Lucie Whitehouse Presses de la cité 2020, 475 pages Traduit de l’anglais (GB) par Marie Chabin C’est le premier roman de Lucie Whitehouse traduit en français mais le dernier en date écrit par l’autrice, son cinquième, et... Lire la suite →

« Toutes les familles se ressemblent, composées d’inconnus regroupés sous le même toit. »

La tête sous l’eau d’Olivier Adam Robert Laffont collection R, 2018, 224 p. C’était juste avant la partie de badminton, pas la même histoire mais pas loin quand même, une famille qui se ressemble beaucoup, composée elle aussi d’inconnus regroupés... Lire la suite →

« Le passé ? Le présent ? Soyons fous : l’avenir ? »

La vie en chantier de Pete Fromm Gallmeister 2019, collection Americana, 384 p. Traduit de l’américain par Juliane Nivelt Missoula, Montana. Taz aime Marnie et le bois, dans cet ordre. Menuisier-charpentier de talent, il a entrepris de retaper une vieille... Lire la suite →

« Être papa, c’est la responsabilité parentale mais demi-écrémée et pasteurisée. »

Les adultes de Caroline Hulse Fleuve éditions 2019, 404 pages Traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Emmanuelle Aronson « Matt, tu considères que tu bosses beaucoup ? lança-t-elle. Il cessa de regarder l’écran : un concours du plus gros mangeur. - C’est... Lire la suite →

« J’ai de mauvaises nouvelles, de très mauvaises nouvelles et des nouvelles catastrophiques. »

Une trace dans le temps de Jodi Taylor (Les Chroniques de St Mary Livre 4) HC éditions (éditions Hervé Chopin) 341 pages Traduit de l’anglais par Cindy Collin Kapen « Nous étions fatigués, sur les nerfs et blessés, autant dire que... Lire la suite →

« Il faut toujours quitter ceux à qui on doit tout, parce qu’ils seront toujours là pour vous le rappeler. »

Chaplin en Amérique de Laurent Seksik & David François Rue de Sèvres 2019, 73 pages Premier volume d’un triptyque (une parution par an), cette BD n’est pas une biographie académique. On y rencontre le jeune Charles Chaplin tandis qu’il se... Lire la suite →

« Les livres étaient un antidépresseur, un ISRS. »

La persuasion des femmes de Meg Wolitzer Rue Fromentin 2019, 434 pages Traduit de l’anglais (Américain) par Jean Esch Bien sûr, je l’avais repéré ce roman, on en parlait un peu (pas beaucoup) sur les blogs, j’avais déjà lu l’autrice... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑