Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Catégorie

Je n’aime pas

« Décidément, je me déçois beaucoup. »

L’été où je suis devenue vieille d’Isabelle de Courtivron L’Iconoclaste 2020, 192 pages « Je n’ai jamais voulu être esclave du regard et du jugement des autres; lorsque j’étais jeune, je me suis juré de refuser les injonctions de la société.... Lire la suite →

« Il portait encore des couches quand je lisais Jane Austen. »

Voisins, amis et rien de plus d’Anna Premoli (J’ai lu) Traduit de l’italien par Alexandra Tessier Je ne suis pas une lectrice de romances car leur schéma éternellement identique m’agace, mais je reste sensible à un joli brin de plume... Lire la suite →

« Je sais que c’est mal. Mais je ne peux pas m’en empêcher. »

Blood Orange d’Harriett Tyce Robert Laffont, La Bête Noire, 375 pages Traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj Alison est une bonne avocate, mais une mère très peu présente. Son couple bat sérieusement de l’aile. Elle se voit confier une... Lire la suite →

« Un jour je serai tout là-haut. C’est ça, l’ambition. »

Nos vies prisonnières de Parno et Phil Castaza Bamboo éditions, Grand Angle, 2019, 144 pages Deux mondes glissent l’un à coté de l’autre dans cette longue BD qui contient une histoire unique : celui de la banque et de la... Lire la suite →

Pas trop

Il y a mille raisons qui font qu'on n'écrit pas de chronique sur un livre qu'on a lu, l'une d'entre elles étant le "pas trop". Eh oui, parfois on n'aime pas trop ce qu'on vient de lire sans avoir de... Lire la suite →

« Foulques n’a pas d’amis, il en cherche mais il s’y prend mal, il les change en courtisans. »

Foulques de Véronique Boulais JC Lattès 2019, 220 pages Foulques-Marie Béranger-Castex est un drôle d’oiseau. Ce premier roman de Véronique Boulais lui est consacré, sans que jamais on ne s’en fasse une idée précise. Inadapté à la vie telle que... Lire la suite →

« Alors elle s’offre un déni littéraire et décide de continuer sa vie sous la seule forme qu’elle connaisse: l’échec. »

La Reine des quiches de Sophie de Villenoisy Denoël 2018, 200 pages Pas la carrière qu’elle voulait, pas la relation désirée avec sa mère, pas de connivence avec sa petite soeur, pas de bébé, surtout. Dans la vie de Murielle... Lire la suite →

« C’est bien que tu réagisses ainsi, le félicite Philippe tout en pensant : Soit c’est Jésus, soit il est débile ! »

Poivre et sel de Guillaume Clicquot Fleuve éditions 2018, 280 pages Françoise et Philippe ont soigneusement réfléchi à leur retraite. Ils se sont organisés et les voici à la soixantaine tout juste enfin libres. Libres ? Ce serait sans compter... Lire la suite →

« C’est impressionnant comme les gens se rabattent sur les clichés lorsqu’ils sont à court d’arguments. »

Le Cactus de Sarah Haywood Denoël 2018, 443 pages Traduit de l’anglais par Jessica Shapiro A 45 ans, Susan Green est l’archétype de la psycho-rigidité. Célibataire (enfin… presque) (elle a établi une relation extrêmement codifiée - et parfaitement invraisemblable -... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑