Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Catégorie

J’adore !

« La culture, c’est la mémoire de l’intelligence des autres. »

Une saison chez Lacan de Pierre Rey Points Essais, 2016, 221 pages (Robert Laffont 1989) C’est à la boxe que Pierre Rey rencontre « Le Gros », qui lui est immédiatement antipathique. C’est réciproque. Ils combattent sur le ring, et continuent de... Lire la suite →

« Les seuls souvenirs fiables, j’imagine, sont ceux qui ont été oubliés. »

Farralon Islands d’Abby Geni Actes Sud 2017, 381 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy (The Lightkeepers 2016) « A bord du ferry se trouvait une carte postale pour mon père. J‘étais sur les îles depuis presque deux mois et, durant... Lire la suite →

« Qu’est-ce que vous présentez cette année ? »

Les cuisines du Grand Midwest de J. Ryan Stradal rue Fromentin 2017, 342 pages Traduit de l’anglais (américain) par Jean Esch « Qu’est-ce que vous présentez cette année ? - Une nouveauté. On appelle ça des roulés Résurrection. - Des roulés... Lire la suite →

« En plus, j’ai même pas les cheveux longs. »

Fendre l’armure d’Anna Gavalda Le Dilettante, 2017, 287 pages « Petit saint Georges d’un soir, J’ai, et c’est là toute ma gloire, Usé de mon seul jargon Pour approcher ce dragon. » Des nouvelles d’Anna Gavalda ! Enfin ! Sept, exactement. Dont... Lire la suite →

« Aimez-vous tu ça, vous, les films, ma tante Tititte ? »

Conversations avec un enfant curieux de Michel Tremblay Actes Sud 2017, 149 pages « Des mystères, c’est pas fait pour être compris, Michel, c’est fait pour… pour être mystérieux ! » Ce recueil de conversations est une pépite, que l’on connaisse l’oeuvre... Lire la suite →

« Elle m’agace, mais peut-être pas au point de la laisser pleurer douze jours d’affilée. »

Rebelles, un peu de Claire Castillon L’Olivier 2017, 202 pages « Parfois je me demande si Sébastien est un garçon bien. Je ne sais pas ce que serait un garçon bien à mes yeux. Je préfère le regarder avec les yeux... Lire la suite →

« Walker ne comprenait pas cette logique : si chaque génération s’effaçait au profit de la suivante, quand s’épanouissait-on ? »

L’homme qui s’envola d’Antoine Bello Gallimard 2017 318 pages Walker et Sarah, c’est The American Dream dans toute sa splendeur : riches, beaux et heureux, ils ont *réussi*, comme on dit. Leur petite quarantaine est resplendissante, leurs trois enfants sont... Lire la suite →

« Vous connaissez la blague du mec qui va chez son psy? Il dit, Docteur, parfois je me prends pour un tipi, et d’autres fois je me prends pour un wigwam. Alors le docteur lui dit, En ce cas, une seule prescription : repos et des tentes. »

Whiskey Tango Foxtrot de David Shafer Actes Sud, actes noirs, 2017, 459 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laure Manceau « A l’international, on s’en fichait un peu, on n’était même pas fixé sur le nom du pays. S’agissait-il de la... Lire la suite →

« PS. Je sais que je te dois tout. Une explication. Une réponse. Une vie peut-être. »

Bêtes féroces, bêtes farouches de Karen Köhler Nouvelles Actes Sud, 2017, 267 pages Traduit de l’allemand par Isabelle Liber (Wir haben Raketen geangelt) C’est le premier recueil de nouvelles de Karen Köhler (par ailleurs actrice et autrice de pièces de... Lire la suite →

« Ouais, salam aleikum, bien ou quoi ? »

La daronne d’Hannelore Cayre Métailié 2017, 172 pages « Ils sont en matière d’introspection comme tous les commerçants du monde… d’une pauvreté crasse. » Elle est interprète judiciaire depuis de longues années, on fait maintenant systématiquement appel à elle pour le même... Lire la suite →

« La position de Patrice sur « le droit à la vie privée », c’est, tu veux de l’intimité ? Fallait faire aide-soignante. Ou caissière. »

V.I.P. de Laurent Chalumeau Grasset 2017, 268 pages En incipit : « Alors, personne ne va le croire, mais tant pis : toute ressemblance »… bla bla bla. On veut bien que ce ne soit (pour le coupable) que de l'ordre du... Lire la suite →

« Et qu’est-ce que réfléchir, si ce n’est faire de la théorie ? »

Rouvrir le roman de Sophie Divry Essai Notabilia 2017 202 pages « Ce livre a pour but de discuter quelques idées reçues qui pèsent sur la conscience de l’écrivain français contemporain qui, il faut l’avouer, a un lourd héritage. Cette réflexion,... Lire la suite →

« Il y a un sophisme torturant au coeur des technologies numériques. »

La toile de Sandra Lucbert Gallimard collection blanche 2017 468 pages « Des fois, c’est pas évident. Quoi dire, à qui, quand. Le pour, le contre, tout ça c’est discutable. Plus on y pense, plus ça complique le choix. Même pour... Lire la suite →

« Il m’est arrivé d’avoir eu magnifiquement tort. »

La mer c’est rien du tout de Joël Baqué P.O.L. 2016, 126 pages J’avais beaucoup entendu chanter les louanges de ce court roman, et vous savez ce que c’est, on finit par s’y aventurer sur la pointe des pieds, craignant... Lire la suite →

« Si justement l’univers ne conspire pas en notre faveur, s’il est hautain, indifférent à nos états d’âme et à nos malheurs, ce n’est pas une raison pour l’être, moi aussi. »

Nouvelles définitions de l'amour de Brina Svit Gallimard, collection blanche, 2017, 241 pages Aimer, ça peut être envisager de planter de la coriandre ou de la mélisse, transposer le courage du désespoir comme seule façon de penser la crise grecque,... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑