Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Catégorie

J’adore !

« On traverse la vie en se disant que celle-ci recèle un secret. Et ce secret, c’est qu’il n’y en a pas. »

La fourrure blanche de Jardine Libaire Presses de la cité 2018, 428 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Barbaste « Le professeur Ford se comporte avec Jamey comme tout le monde l’a toujours fait : il s’est d’abord entiché de... Lire la suite →

Publicités

« Si tu as un toaster et du pain, toaste du pain : ça te fera des toasts (malin !). »

La cuisine brutale de Rémi Chaurand et Christophe Nicolas Illustrations de Charlotte Fréreau éditions Milan et demi, 2017, 93 pages Le bandeau le proclame : « 37 recettes super-faciles, Méga-Fat, garanties zéro légumes, Maxi Plaisir ». Ça s’adresse à ceux qui n’ont... Lire la suite →

« Cette histoire te rendra toujours triste. Mais ça ne signifie pas que tu aies fait le mauvais choix. C’est juste un fardeau que tu devras porter. »

La Saison des feux de Céleste Ng Sonatine 2018, 375 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fabrice Pointeau « Pour un parent, un enfant n’est pas une simple personne : c’est un endroit, une sorte de Narnia, un lieu vaste et... Lire la suite →

« D’ailleurs, soyons clairs, en qui avez-vous confiance, suave rouille pelante ? »

La porte de cristal de NK Jemisin Les livres de la Terre Fracturée 2. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michelle Charrier J’ai lu Nouveaux Millénaires 2018, 434 pages « Vous secouez la tête. « Arrête, Albâtre. A t’entendre, on dirait que la... Lire la suite →

« Comme tu m’avais prévenu, les taxis à l’aéroport ne faisaient que râler. »

Bons baisers de Paris de Francesco Acerbis et Arianna Tamburini (Thierry Magnier) Un petit chien vient visiter Paris et envoie des cartes postales à sa maman (à Toutouville, bien sûr), à sa copine (qui vit impasse des bisous volés), à... Lire la suite →

« J’ai envie de dire que les Japonais sont des Chinois fabriqués au Danemark. »

Japon, à pied sous les volcans de Nicolas Jolivot (HongFei), 88 pages http://www.youtube.com/watch?v=tLae0GhrbDk Oh le très beau livre que voilà : un carnet de voyage. En octobre et novembre 2016, Nicolas Jolivot est allé découvrir le Japon, à pied. Il... Lire la suite →

« Est-ce un péché de survivre ardemment ? »

J’apprends le français de Marie-France Etchegoin JC Lattès 2018, 286 pages « Ce sont des déracinés et pourtant ils m’ancrent. » Un centre d’hébergement d’urgence dans un ancien lycée hôtelier. Marie-France Etchegoin y enseigne le français deux fois par semaine. Elle s’est... Lire la suite →

« … chez les Helberg on meurt d’angoisse, pas du cancer (angoisse éprouvée à s’attendre au cancer) … »

Futurs parfaits de Véronique Bizot Actes Sud 2018, 148 pages « Jean est arrivé avec un gâteau, du moins a-t-il déclaré qu’il avait apporté un gâteau, assez gros, lui semblait-il, pour nous tous, après quoi il a souri et, souriant toujours,... Lire la suite →

« Dans mentir, il y a « je m’en tire ».

La fille qui mentait pour de vrai de Catherine Grive Rouergue collection doado, 141 pages « Après son départ, je me suis longuement regardée dans le miroir. J’avais mochi, c’était évident. Mon ridicule chapeau de maçon me faisait le front bas.... Lire la suite →

« J’écris sous les sarcasmes des gens. »

Pour en finir avec mon sofa d’Hélèna Villovitch Verticales 2018, 151 pages Héléna Villlovitch a déjà eu mille vies mais en ce moment elle est critique littéraire (pour ELLE) (entre autres ?) et elle vient de réaliser un film, « SOFA »... Lire la suite →

« Ma mère lui dit avec un grand sourire : c’est belle ! »

Marx et la poupée de Maryam Madjidi Le Nouvel Attila 2017, 202 pages Goncourt du premier roman 2017, encensé par la presse, adoré sur les blogs, chaleureusement recommandé par les libraires, le premier roman de Maryam Madjidi n’est pas passé... Lire la suite →

« Rien ne perturbe davantage qu’une froide méchanceté où se glisse une mince part de vérité. »

Sauveur & Fils saison 4 de Marie-Aude Murail Ecole des loisirs 2018, 299 pages « Tu sais c’est quoi, mon jour préféré ? lui demanda-t-il. Tu sais pas ? C’est le mardi. - J’aurais cru que c’était le mercredi, parce que... Lire la suite →

« Elles sont mauvaises, les nouvelles. »

La fin d’où nous partons de Megan Hunter Gallimard, du monde entier, 2018, 167 pages Traduit de l’anglais par Aurélie Tronchet « C’est vrai que je suis remplie d’une certaine paix. Bovine ou pas, je ne peux dire. » Londres. Elle vient... Lire la suite →

« Tu lis *Le Monde des livres* ? » Elle dit : « Non, je l’habite, lol. »

BettieBook de Frédéric Ciriez Verticales 2018, 189 pages « Tu lis Le Monde des livres ? » Elle dit : « Non, je l’habite, lol. » Il dit : « Pardon ? » Elle dit : « Ben oui, j’habite le nouveau monde des livres. Pas l’ancien... Lire la suite →

Comme un chef

Comme un chef de Benoît Peeters et Aurélia Aurita (préface Pierre Gagnaire) Casterman 2018, 216 pages   Extraordinaire BD qui réussit son pari : témoigner de l'amour de la cuisine. Elevé dans un milieu qui n'y prêtait pas attention (la... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑