Recherche

Cunéipage

Le blog de Sylvie Sagnes

Catégorie

J’adore !

« *Fair enough*, dit Matt, ce qui en anglais signifie *OK, normal, je comprends, mais quand même, enfin d’accord, peut-être, bon, vu comme ça*. »

Brexit Romance de Clémentine Beauvais Sarbacane 2018, 449 pages « Quite, dit Cosmo (ce qui voulait dire oui, en effet, certainement, nous sommes d’accord, un peu, vu de cette manière, mais enfin, oui et non, et cependant c’est très vrai). »... Lire la suite →

Publicités

« Si j’hésite à lire mon journal intime, c’est que j’ai peur d’y trouver, noir sur blanc, ma connerie. »

En nous beaucoup d’hommes respirent de Marie-Aude Murail L’Iconoclaste 2018, 425 pages « Le Havre que j’avais oublié, que j’avais méprisé, Le Havre brisé, Le Havre martyrisé, mon Havre de vent, de pluie, de grâce, mon Havre cubiste sous des ciels... Lire la suite →

« À l’automne 2014, à bord d’un taxi sur Clerkenwell Road à Londres, j’ai vu un énorme panneau publicitaire Gap qui disait : « BE NORMAL .» Hein ? »

Obsolescence des données de Douglas Coupland Au Diable Vauvert 2018, 580 pages Traduit de l’anglais (Canada) par Walter Gripp « Je songe parfois aux gens qui se réveillent et passent presque toute leur journée en ligne. En allant se coucher le... Lire la suite →

« Si le paradis existe, et que mes enfants y arrivent un jour, leur première question à saint Pierre sera : « C’est quoi le mot de passe ? » »

La nouvelle vie de Kate Reddy d’Allison Pearson Cherche Midi 2018, 587 pages Traduit de l’anglais par Julie Sibony Il y a seize ans Allison Pearson faisait un tabac mondial avec « Je ne sais pas comment elle fait », au moment... Lire la suite →

« C’était un jour à relire « Autant en emporte le vent ». Aux grands maux, les grands remèdes. »

Le couple idéal (enfin) d’Angéla Morelli HarperCollins France (Harlequin) 2018, 280 pages « Je fais le serment de ne plus boire une goutte d’alcool de ma vie. - Vous dites ça, mais vous êtes française. Vous ne tiendrez jamais." Vous connaissez... Lire la suite →

« Non parce que, attends : pour corser, l’enculerie s’est déroulée en deux temps. »

VNR de Laurent Chalumeau Grasset 2018, 183 pages « Là, sa bite, je peux te dire, la façon que je lui avais relookée, il avait moins envie de s’en faire des selfies envoyés par textos. Ou alors si, peut-être, mais, à... Lire la suite →

« On traverse la vie en se disant que celle-ci recèle un secret. Et ce secret, c’est qu’il n’y en a pas. »

La fourrure blanche de Jardine Libaire Presses de la cité 2018, 428 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Christine Barbaste « Le professeur Ford se comporte avec Jamey comme tout le monde l’a toujours fait : il s’est d’abord entiché de... Lire la suite →

« Si tu as un toaster et du pain, toaste du pain : ça te fera des toasts (malin !). »

La cuisine brutale de Rémi Chaurand et Christophe Nicolas Illustrations de Charlotte Fréreau éditions Milan et demi, 2017, 93 pages Le bandeau le proclame : « 37 recettes super-faciles, Méga-Fat, garanties zéro légumes, Maxi Plaisir ». Ça s’adresse à ceux qui n’ont... Lire la suite →

« Cette histoire te rendra toujours triste. Mais ça ne signifie pas que tu aies fait le mauvais choix. C’est juste un fardeau que tu devras porter. »

La Saison des feux de Céleste Ng Sonatine 2018, 375 pages Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fabrice Pointeau « Pour un parent, un enfant n’est pas une simple personne : c’est un endroit, une sorte de Narnia, un lieu vaste et... Lire la suite →

« D’ailleurs, soyons clairs, en qui avez-vous confiance, suave rouille pelante ? »

La porte de cristal de NK Jemisin Les livres de la Terre Fracturée 2. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Michelle Charrier J’ai lu Nouveaux Millénaires 2018, 434 pages « Vous secouez la tête. « Arrête, Albâtre. A t’entendre, on dirait que la... Lire la suite →

« Comme tu m’avais prévenu, les taxis à l’aéroport ne faisaient que râler. »

Bons baisers de Paris de Francesco Acerbis et Arianna Tamburini (Thierry Magnier) Un petit chien vient visiter Paris et envoie des cartes postales à sa maman (à Toutouville, bien sûr), à sa copine (qui vit impasse des bisous volés), à... Lire la suite →

« J’ai envie de dire que les Japonais sont des Chinois fabriqués au Danemark. »

Japon, à pied sous les volcans de Nicolas Jolivot (HongFei), 88 pages http://www.youtube.com/watch?v=tLae0GhrbDk Oh le très beau livre que voilà : un carnet de voyage. En octobre et novembre 2016, Nicolas Jolivot est allé découvrir le Japon, à pied. Il... Lire la suite →

« Est-ce un péché de survivre ardemment ? »

J’apprends le français de Marie-France Etchegoin JC Lattès 2018, 286 pages « Ce sont des déracinés et pourtant ils m’ancrent. » Un centre d’hébergement d’urgence dans un ancien lycée hôtelier. Marie-France Etchegoin y enseigne le français deux fois par semaine. Elle s’est... Lire la suite →

« … chez les Helberg on meurt d’angoisse, pas du cancer (angoisse éprouvée à s’attendre au cancer) … »

Futurs parfaits de Véronique Bizot Actes Sud 2018, 148 pages « Jean est arrivé avec un gâteau, du moins a-t-il déclaré qu’il avait apporté un gâteau, assez gros, lui semblait-il, pour nous tous, après quoi il a souri et, souriant toujours,... Lire la suite →

« Dans mentir, il y a « je m’en tire ».

La fille qui mentait pour de vrai de Catherine Grive Rouergue collection doado, 141 pages « Après son départ, je me suis longuement regardée dans le miroir. J’avais mochi, c’était évident. Mon ridicule chapeau de maçon me faisait le front bas.... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑