Ne chatouille pas le lion… (Usborne)

Texte de Sam Taplin, illustrations d’Ana Larrañaga et traduction d’Éléonore Souchon

Les trois petits points de suspension indiquent, à défaut d’une menace, un certain suspens, et de fait, si d’aventure vous vous amusez à chatouiller (donc à toucher) (en réalité, il faut BIEN appuyer) le lion ou quelque animal présenté page après page, vous encourez une certaine réaction… Cette collection « Je touche, j’écoute » est ultra sympa dès 9 mois pour aborder le concept de livres-jeux et la page finale vous offre une bien belle cacophonie pas piquée des hannetons.


Louise ou l’enfance de Bigoudi de Delphine Perret et Sébastien Mourrain (Les fourmis rouges)

Bigoudi est une mamie pas comme les autres, elle a déjà eu un album à elle rien qu’à elle, que je n’ai pas (encore) eu la chance de lire. Mais en fait je trouve que c’est pas mal somme toute de faire sa connaissance du temps où elle était encore tout simplement Louise. Une petite fille super heureuse dans une enfance libre comme l’air au milieu d’immenses champs qui étaient autant de terrains de jeu. Jusqu’à ce qu’elle vienne vivre dans une très grande ville, très très urbaine. Pas contente Louise. Du tout. Jusqu’à ce qu’elle se fasse une copine… Un album que l’on proposera dès 3 ans mais qui m’a autant plu que si j’étais le public cible, tant l’osmose est parfaite entre une histoire intemporelle (qui fait appel à l’exacte projection française quant aux USA d’il y a quelques décennies) et des illustrations détaillées, précises et immensément attractives. Une très jolie réussite, un personnage très attachant !


Une énigme dans ma tirelire de Delphine Pessin (Thierry Magnier)

Ce devait un super week-end entièrement consacré au nouveau jeu vidéo dont tout le monde parle. Il avait économisé patiemment, il était super content que ça arrive enfin. Mais quand il prend sa tirelire, elle est vide. Pire, un petit mot remplace l’argent… C »est un petit peu trop beau pour sembler vrai, il faut être honnête, même à l’âge du petit héros (que l’on imagine bien jeune),  passer si facilement de l’enfer des écrans au paradis du jouons-ensemble-en-vrai, ça peine à convaincre. Mais on ne perd rien à essayer, et la plume est ici bien entraînant. À proposer dès 8 ans.


L’imagier des signes d’Isabelle Jacqué (Langue au chat)

Mes émotions et Mes premiers mots

Il est très intéressant de signer avec son bébé, ça lui permet de mieux se faire comprendre avant qu’il maîtrise le langage (il est capable de signer dès 9 mois et comprend bien avant) et ça développe ses activités cérébrales et linguistiques. Ces deux petits imagiers sont idéaux à manipuler dès 6 mois, solidement cartonnés avec une couverture rembourrée, les dessins clairs et simples aident bébé à bien mémoriser et les explications écrites guident efficacement les adultes.


Max et Lapin Les petites victoires d’Astrid Desbordes et Pauline Martin (Nathan)

Max et Lapin, même quand on a dépassé l’âge cible (2 ans), on aime toujours et surtout, c’est toujours pertinent. Ici, on apprend à ne pas se décourager quand on ne parvient pas à faire quelque chose dès la première fois (skier, faire du vélo, nager…) en usant et en abusant d’un petit mot magique. Vous voyez lequel ? Non ? Il faut vite acheter Max et Lapin alors 🙂


Tu viens jouer avec moi ? d’Emmanuel Lecaye (L’école des loisirs) (Loulou & cie)

Petit ours veut jouer, mais tous ceux à qui il demande de se joindre à lui refusent : trop occupés, pas assez ceci, etc. Il ne lui reste qu’une seule chose à faire… Aborder ainsi le double sens (littéralement : se faire un ami) enchante les petits et est de nature à enflammer leur imagination. On n’hésite pas à mettre cet album rigolo, solide et coloré entre toutes les mains, dès 1 an.


Comment cuisiner les lapins de Michaël Escoffier et Manon Gauthier (Kaléidoscope)

Pour cuisiner un lapin aux carottes, il faut, c’est évident, un lapin et des carottes. Vraiment ? Un album à proposer dès 3 ans qui, sous couvert d’un humour avéré et de beaucoup de bonne humeur, pose une question pas si innocente que ça. Faut-il continuer à manger des animaux ? Une réflexion à accompagner en famille.


Bonne nuit bébé koala ! et Bonne nuit bébé gorille ! de Nathalie Choux (Nathan) (Kididoc)

Deux Kididoc destinés aux plus jeunes (dès 6 mois) conçus en collaboration avec le zoo parc de Beauval, qui permettent à la fois de suivre au plus près de la réalité le quotidien d’animaux rares et de manipuler quelques petites choses au long de pages solidement cartonnées. Les illustrations sont rondes et douces et le tout est, comme toujours avec les Kididoc, un succès assuré.