Bonne nuit, le monde de Sachie Hattori, trad. Michèle Moreau (Didier Jeunesse)

Voici une revisite du traditionnel livre pour dire bonne nuit : on y prend bien congé de tout (et n’importe quoi), comme aiment à le faire les enfants afin de prolonger le moment et de repousser l’angoissante solitude du dodo, mais on le fait dans une tonalité résolument pop. Les illustrations sont fournies, colorées, mouvementées et nous invitent à un véritable voyage à l’échelle du Monde tout entier. Pas d’inquiétude, on termine bien par faire de beaux rêves en toute quiétude 🙂 Dès 2 ans.


Der Fäustling de Florence Desnouveaux et Cécile Hudrisier, trad. Annegret Tripodi (Didier Jeunesse)

Sacrée périple pour cette moufle, déjà best-seller en édition classique (collection À petits petons), éditée en format géant tout-carton puis en édition bilingue anglaise, et à présent allemande ! Il faut dire que son histoire est irrésistible : conte de randonnée (énumératif) de tradition orale russe, il mêle l’absurde à la logique et est très entraînant. Je ne me risquerais pas à le lire à haute voix en allemand, en revanche, mais mes petits-enfants ont une autre grand-mère qui le fera à la perfection et la version française en dernière page nous aidera tous 🙂 Vivent les langues ! Dès 4 ans.


Le jour où loup gris est devenu bleu de Gilles Bizouerne et Ronan Badel (Didier Jeunesse)

Sortie en poche pour cet album irrésistible de la série consacrée à ce gros balourd de Loup gris (intéressant ce petit format pour emporter partout !). Parce qu’il est tombé dans une marmite de peinture, Loup gris, momentanément devenu bleu, se croit indétectable. De fait, pendant un moment, ça fonctionne, et il parvient à entraîner quelques proies à sa suite avec de fausses promesses. Mais la pluie va vite remettre les choses en ordre… Bien sûr on apprécie comme toujours le rythme et l’humour du conte randonnée, mais on fond surtout pour le travail effectué sur la langue : ça swingue, ça rime, ça joue et on aime ça ! Dès 5 ans.


Tous sur le chantier ! de Tomoko Ohmura Trad. Corinne Atlan (L’école des loisirs)

En voilà un album malin et rigolo ! Nous assistons à un véritable chantier, soutenu par force onomatopées : de Scroutch en Clong en passant par les Splosh (j’en passe), tout un tas d’engins s’activent et visiblement, il y a du boulot. Heureusement, Monsieur Souris est là pour superviser tout ça, et c’est d’ailleurs un sacré indice quant à la chute, malicieuse comme tout 🙂 Dès 3 ans.


Machin Truc Bidule d’Antonin Louchard et Katy Couprie (Thierry Magnier)

Pour lire cet imagier il faut impérativement prendre un ton pénétré, très sûr de vous, et rester très très sérieux. Au début ça ira très bien, vous serez en terrain connu, on y va pour le cercle, le carré, tout ça tout ça. Ça va vite se corser, il s’agira d’aborder le machin avec dignité. Pour le truc, montrez bien avec le doigt. Quant au bidule, inventez une petite histoire, contextualisez bien. Pour la suite, je vous fais confiance… Antonin Louchard continue à beaucoup m’amuser et a mis ici à contribution (et c’est bien sympa) une petite (toute) petite main. Dès 6 mois.


Herman et Dominique d’Alexandra Pichard (Thierry Magnier)

Réédition pour cet album initialement paru en 2009 (collection « tête de lard »), un album très étonnant. Clairement destiné aux plus jeunes (tout carton, petit format arrondi, solidité totale), il est entièrement au second degré et si ça peut dérouter à la première lecture, on se prend vite d’affection pour ce petit bonhomme tristement quitté par sa moule domestique. Oh sa vengeance se dégustera bien chaude (horrible) et tout ça est tellement inattendu qu’on arrondit bien fort la bouche en un « Oh ! » à la fois incrédule, réprobateur et amusé. C’est ça le truc, on s’amuse ! À proposer dès 9 mois.