Non Cornebidouille, pas mon doudou ! Une histoire de Pierre Bertrand illustrée par Magali Bonniol (L’école des loisirs)

Ici, on ne la connaissait pas encore, Cornebidouille. C’est une sorcière fort célèbre pourtant, qui enchante les petits en maternelle, on s’est laissé raconter des rires bien nourris et un soupçon d’excitation quand elle lance ses imprécations et autres rodomontades, car elle a la langue fleurie, dis-donc, hou la la. En plus, elle est plutôt vilaine, dans tous les sens du terme, et ne voilà-t-il pas qu’elle décide de faire souffrir le petit Pierre en lui chipant son doudou ! Non mais alors ?! Heureusement, il a de la ressource, et leur duo est du genre remuant. En revanche, il y a un vrai problème avec la soupe… À partir de 5 ans.


La maison de Madame M de Clothilde Perrin (Seuil Jeunesse)

Il est complètement dingue cet album, il revisite entièrement le concept du livre-jeu en proposant moult flops, languettes à tirer, volets à soulever tout en nous proposant une visite très inquiétante : nous pénétrons dans une demeure pour le moins étrange… Tout en suggestion et avec des surprises rigolotes, on aborde la maison hantée (ou pire…) en douceur (je dirais même en finesse) et c’est une franche réussite. L’objet livre est en lui-même somptueux, lourd, grand, inséré dans une pochette plastique et se révèle parfait pour un cadeau. Dès 3 ans.


Timoté et ses lunettes d’Emmanuelle Massonaud et Mélanie Combes (Gründ)

Si vous avez dans votre entourage un petit bout de chou qui doit mettre des lunettes, Timoté va vous aider ! Il nous raconte comment on s’est aperçu qu’il avait besoin de lunettes, comment ça s’est passé pour mesurer sa vue, il en choisit des super jolies, il est content comme tout de pouvoir dessiner correctement en les portant et en plus, les autres sont jaloux parce qu’il est hyper trop cool avec ses lunettes, mais pas question de les prêter, elles sont à lui et elles sont par ailleurs fragiles. Décidément, il est toujours là au bon moment pour aider aux passages délicats, ce Timoté ! Dès 3 ans.


Dagfrid (Des brioches sur les oreilles) d’Agnès Mathieu-Daudé et Olivier Tallec (Mouche) (L’école des loisirs)

Venez vite faire la connaissance de Dagfrid, elle est irrésistible. Elle n’aime pas son prénom (enfin, au début…), pas les brioches que toutes les filles se font sur les oreilles (enfin…), et surtout, surtout, elle n’aime pas le poisson. Elle n’en peut plus de manger du poisson, ras-le-bol du poisson, terminé le poisson, ça suffit le poisson ! Le problème c’est que là où elle vit, on ne mange que ça, du poisson. Qu’à cela ne tienne, elle va prendre les choses en main et partir découvrir ailleurs autre chose à manger… Un roman pour celles et ceux qui commencent à lire tout seul ou qui sont prêts à écouter une histoire un tout petit peu plus longue qu’un album (dès 5 ans ?), une histoire marrante et pêchue qui détourne la notion de genre et qui plaira à coup sûr.


Léo la p’tite pieuvre et Coco le p’tit coco (Flammarion jeunesse)

Il y a du nouveau en ce début d’année chez le Père Castor ! Sous un petit format atypique (on nous indique que l’album a été découpé par les héros des livres…) sont racontées des histoires d’amitié, avec un graphisme souriant et tout simple. Faciles à saisir et à manipuler, ces mini-albums sont aussi jolis que pratiques. Dès 6 mois.