Lune Comanche (Lonesome Dove : l’affrontement) de Larry McMurtry
Gallmeister, Totem, 2019, 790 pages
Traduit de l’américain par Laura Derajinski

Parution en format poche (Totem) pour cette bonne petite brique qui offre à tous les amoureux de Lonesome Dove une nouvelle plongée dans cet univers à nul autre pareil. On y retrouve Gus et Call avant les deux tomes épiques mais après leurs débuts en tant que Texas Rangers. On voit ainsi ce qui les a façonnés, ces années marquées par l’implantation inexorable de l’homme blanc. On s’intéresse aussi beaucoup aux femmes, à leur sort si peu enviable en cette époque magnifiant la violence. Et de cette violence, il est énormément question. Ahumado, coté Mexicain, passé maître dans la torture sadique, nous occasionne quelques scènes bien difficiles à supporter, quand Buffalo Hump ou Kicking Wolf tempèrent leur propre brutalité par une observation d’une certaine forme de politesse. Chez les indiens, que les texans le comprennent ou pas, l’honneur est chose importante. Les paysages sont grandioses, les espaces infinis et quelle galerie de personnages ! Monsieur et Madame Scull défient tout entendement et notre Clara, égale à elle-même, brise le coeur de Gus, tandis que Maggie s’éreinte en vain à aimer Call. On y est entièrement, et dès les toutes premières pages on se fait happer par un immense plaisir de lecture.