Vingt-trois secrets bien gardés de Michel Tremblay
Léméac/Actes Sud 2019, 107 pages

Ce sont des petites choses, des souvenirs, des impressions, des épiphanies aussi, des anecdotes. Michel Tremblay nous fait plaisir et nous offre des petits textes ciselés, dans la même veine confidentielle que « Bonbons assortis » ou « Conversations avec un enfant curieux » (entre autres). Pourtant, ici, il ose aussi être plus direct et épure sa narration, lui qui aime tant entourer son récit de dialogues et de joual. Par le biais de la troisième personne, il évoque son tout premier souvenir, à trois ans, l’effroi de se voir de dos, la toute première fois où il a assisté à un spectacle transformiste, celle où il a traversé un spectacle de magie complètement stone, le moment précis où il a pris conscience de son homosexualité, le prof qui lui a donné une fessée injuste pour son arrogance supposée, il y en a vingt-trois comme ça, et on ne décroche pas un seul instant. Vivant, sensible, émouvant, drôle, ce livre, comme tous ceux de Michel Tremblay, est à lire absolument, en plus il est tout fin et peut s’emporter partout !

Publicités