Un gâteau au goûter de Christian Voltz (Pastel) (École des loisirs)

Qu’il est rigolo cet album, avec ses illustrations à effet de collage et son histoire à croquer ! Monsieur Anatole a invité mademoiselle Blanche pour le goûter, et n’arrive pas à préparer un gâteau. Ça fait une heure qu’il s’énerve et il n’arrive à rien. Ses amis vont se succéder et lui donner les conseils de leurs grands-mères, et, heu, comment dire… Ça ressemble à beaucoup de choses mais pas à de la pâtisserie ! Il n’y a que le crapaud qui se fait retoquer parce que, bon, Anatole veut bien innover mais il y a des limites. Et lorsque DING DONG ! mademoiselle Blanche arrive, elle s’écrie… Hyper rythmé et très amusant à lire à haute voix, cet album est un coup de coeur ! Dès 3 ans.(Et bon appétit, bien sûr ^^)


Excuse Me ! A little Book of Manners de Karen Katz (Grossett & Dunlap)

Un livre pour apprendre les bonnes manières (dès 2 ans). Que dit-on à sa mère quand elle nous propose des haricots pour le petit-déjeuner ? No, thank you. Mais quand sa mamie chérie nous offre un petit cadeau ? Thank you ! Quelques situations sympathiques (ou moins, pour apprendre à dire désolé !) de la vie courante et la réponse appropriée, merci, non merci, je suis désolée, je vous aime. Le tout en anglais et avec un grand volet à soulever pour obtenir la réponse en grand.


Rouge-gorge ou comment le feu est venu au monde de Pierre Delye et Martine Bourre (Didier Jeunesse)

Parution en poche pour cet album de 2009 qui allie une formidable histoire à des illustrations sortant de l’ordinaire. « Quand les mots ont du goût, les oreilles sont contentes de les manger« , déclare l’auteur (Pierre Delye) et il s’y entend pour accrocher son lecteur (dès 4 ans) et l’emmener dans un univers parfaitement cohérent où chaque chose trouve son exacte place. Mais ne fermons pas les yeux pour autant car Martine Bourre (l’illustratrice) est une enchanteresse des petits machins, qu’elle collecte, assemble et détourne pour un effet ludique et charmant. Bref, comme le rouge-gorge de ce conte, on espère que les humains seront un jour moins bêtes et plus humains. En attendant, ils peuvent lire ce livre !


Au parc (Bébés touche-à-tout) (Langue au Chat)

Peut-être qu’en tant qu’adulte, vous freinez des deux fers devant le vert soutenu et les paillettes partout. Que de couleurs ! Ça brille trop ! Bébé, pourtant, raffole de cette collection et ne se lasse pas de toucher encore et encore les aspérités, le relief, la douceur de certaines incrustations. Sur le thème du parc, douze images lui sont proposées et il aime ça, c’est tout ! Dès quelques mois.


Les dinosaures (Mes Premiers Docs Sonores) de Romain Amiot et Charlie Pop (Gründ)

Un format plutôt grand pour ce volume des premiers docs sonores consacré aux dinosaures. Leur cri, bien sûr, mais aussi une phrase contenant leur activité, l’univers d’un chantier de fouilles archéologiques et un petit tour au musée offrent une échappée réussie dans cet univers préhistorique, accessible dès 3 ans. À noter l’intonation très particulière de la personne qui fait la voix des albums sonores chez Gründ, qui rencontre un grand succès auprès des enfants. J’ai d’abord pensé à une forme d’accent (suisse ?) mais je ne saurais dire avec précision. Entraînant, en tous les cas.


Le buveur d’encre d’Éric Sanvoisin et Martin Matje (Nathan)

Dans la collection Premiers Romans voici le premier tome des aventures d’Odilon, aux prises avec un vampire. Et pas n’importe lequel ! Celui-ci est devenu allergique au sang. Comment se rencontrent-ils, qu’est-ce que c’est que cette histoire de boire l’encre, on saura tout, et même un peu plus (qu’est-ce que c’est que cette maman qui ne défend même pas son fils quand on l’oblige à lire ?!) (j’adore le « même pas » :)). À proposer dès 7 ans en faisant attention à ce que ça ne fasse pas trop peur (en mettant par exemple l’accent sur les formidables métaphores relatives à la lecture). Si l’enfant accroche, il y a toute une série à lui proposer.


M. Génial et Mme Géniale de Roger Hargreaves (Hachette Jeunesse)

J’étais toute prête à lâcher la bride à mes mauvais penchants et à chercher le sexisme dans cette comparaison des Monsieur-Madame mais force m’est de constater que MADAME GENIALE est la meilleure. C’est comme ça, c’est tout, son album est plus drôle, plus ouvert sur le monde, plus altruiste que celui consacré à son pendant masculin, qui débute par la maladie (beurk) et se poursuit d’action bêtasse en action plate (oui je suis de mauvaise foi, et alors ?), avec, je veux bien le concéder, un épilogue sympa faisant appel au sens de l’observation du petit lecteur. Mme Géniale, quant à elle, témoigne d’un réjouissant sens de l’absurde et semble même, ouvertement, afficher une rébellion face aux corvées domestiques dont la société persiste à lui faire endosser la responsabilité. Il n’y a pas de vaisselle propre ? Ne mangeons pas ! C’est si simple, au fond ;))


La flûte enchantée (Mes petits imagiers sonores) de Marion Billet (Gallimard Jeunesse)

Préconisé dès 1 an, ce livre sonore résume à grand traits l’intrigue de l’opéra de Mozart en proposant de longs extraits de ses airs les plus connus. Qui est-ce qui va passer la journée à tenter le « Ahahahhahahaahahhahaah » impossible à chanter pour tout être normalement constitué, Mmm ?

 

Publicités