Brille encore, soleil d’or de Zhu Chengliang, Véronique Massenot et Guo Zhenyuan (HongFei)

La course du soleil vue par les animaux, qui se réjouissent de son arrivée le matin, l’appellent dès qu’il est caché par les nuages et tentent par tous les moyens de le retenir de se coucher le soir. Heureusement, il revient tous les matins ! Un joli conte, classique dans son fond mais original dans son traitement, avec comme toujours chez HongFei un objet live vraiment beau (relié) et un effet de dorure dans les illustrations. Dès 4 ans.


Émile le crocodile de Benoît Debecker (Seuil Jeunesse)

Émile est un tout petit crocodile tout noir. En ayant assez que les gens le prennent pour un lézard, il décide d’émigrer. Là où il arrive, il tente différents métiers, sans grand succès (et même avec catastrophe !). Jusqu’à ce qu’un jour, il découvre sa vocation… On craque pour ce petit migrant qui jamais ne se décourage. Il est différent des autres ? Et alors ! Il vient d’ailleurs ? Tant mieux ! Il a ses qualités propres, comme tout le monde, et une bonne humeur enviable. Un album rythmé qui flirte avec l’absurde tout en gardant une mine sérieuse qui accentue encore le plaisir du lecteur. Dès 4 ans.


Un câlin tout doux de Seng Soun Ratanavanh (De La Martinière Jeunesse)

La photo ne rend pas justice à la beauté de ce livre tissu, ni, évidemment, ne parvient à en restituer l’absolue douceur : en invitant le tout petit à câliner différents animaux (dès la naissance), ce livre soyeux et coloré est d’une tendresse infinie. On adore !


Mes premiers docs sonores La nature de Marion Zoubenko et Charlie Pop (Gründ)

Cette collection des premiers docs sonores est préconisée dès 1 an mais je trouve – pour celui-ci en tout cas -, qu’il vaut mieux attendre un bon 2 ans. L’enfant est alors mieux à même de résoudre les petits jeux de cherche et trouve, et les illustrations sont fournies, il est plus apte également à reconnaître des situations qu’il a déjà vécues : les éclairs d’un gros orage, les escargots sous la pluie ou le bruit des vagues sur la plage. En tous les cas, un livre sonore c’est toujours la fête, et on se bagarre pour l’avoir, même si on a déjà 4 ans ou plus !


Beaucoup de beaux bébés de David Ellwand (Pastel) (École des loisirs)

Je l’adore celui-ci ! Un album de vraies photos, en noir et blanc. Des bébés dans toutes leurs facettes, contents, tristes, en détail (les mains, les pieds…), en mouvement, à plusieurs, le tout solidement cartonné. Absolument fascinant pour un tout petit. Cerise sur le gâteau ? Un miroir en dernière page… Indispensable pour tout bébé qui se respecte. (Dès la naissance)


La boite à bananes d’Emmanuel Villin et Aurore Callias (Mouche) (l’école des loisirs)

C’est le premier roman pour la jeunesse d’Emmanuel Villin et il a tout bon : drôle, avec ce coté irrésistible d’une logique d’airain dans un absurde très pur et entraînant. On y suit le petit Maël, dont le moment préféré de la journée est le goûter. Il faut dire que ses parents, en dehors de passer des heures à boire du thé refroidissant avec une voisine, ne cuisinent que des épinards à la crème d’artichaut sauce champignons, en invertissant parfois les ingrédients (est-ce meilleur quand c’est des champignons à la crème d’épinards sauce artichauts ? Mmmm…). Donc les tartines de confitures, les briques de lait ou les gourdes de compotes, ça plaît beaucoup à Maël. Il aime les fruits, aussi, surtout les bananes, mais ils ont tendance à s’écraser dans son cartable. Un jour, papa achète une boite à banane. La solution ? Hum, pas vraiment… Impossible de s’attendre à ce qui va se passer ensuite (et ne comptez pas sur moi pour révéler quoi que ce soit !), et ça participe au grand plaisir de lecture. À partir de 7 ans.


Pop et la baguette magique de Pierrick Bisinski et Alex Sanders (L’école des loisirs) (Loulou & cie)

Pop a trouvé une baguette magique, et comme il connaît la bonne formule, il transforme ses amis, tout le monde s’amuse beaucoup. Jusqu’à ce que Titi essaie à son tour : lui n’arrive pas à dire « Abracadabra ». Ses transformations sont… heu… pas ce qu’il voulait ! Un album très coloré et dynamique avec des tas d’exclamations dans tous les sens et une page finale qui surgit en pop-up, pour le plus grand plaisir des 2-3 ans.


Black & White de Tana Hoban (Greenwillow Books)

Carton plein (c’est le cas de le dire ;o)) pour cet album à offrir dès la naissance ! Enfin, album n’est pas le bon mot car outre montrer des objets usuels (ou des animaux, et des fruits) en noir sur blanc ou en blanc sur noir, ce livre se déplie comme un accordéon (et peut donc se poser et tenir debout seul) et se replie avec un gros scratch qui amusera (que dis-je, passionnera !) d’ici quelques mois. Ouvrir, refermer, déplier, replier, observer, des heures et des heures d’activités. Indispensable !


 

Publicités