Les interdits ça suffit ! d’Hadi Barkat et Mirjana Farkas (Helvetiq)

Aujourd’hui, c’est un jour spécial ! Les petites bêtises… c’est permis. Oui, oui, tu peux aller réveiller tes parents (avec le petit-déjeuner au lit), tu peux mettre des jouets dans leurs pantoufles, tu peux créer le quatuor marmites pour faire de la musique de chambre, te laisser pousser la moustache en chocolat, ou encore jouer au bowling avec les rouleaux de papier toilette, entre autres (tu trouveras des tas d’autres bonnes idées dans ce livre). Et puis quand tu auras passé une très bonne journée à faire plein de petites bêtises autorisées exceptionnellement, ce sera permis d’aller faire un gros dodo sans faire d’histoires 🙂 À instituer dans chaque maison un jour (allez, une heure au moins ?) de temps à autre, sans autre (excellente) raison que de s’amuser ! Dès 4 ans.


Bzzz ! de Delphine Chedru (Nathan)

Connaissez-vous les Livres à Trous ? Les Drôles de Trous, pour être précis, dans le cas présent. C’est un livre solidement cartonné destiné à être maltraité par les petites mains de 2 ans et plus et qui nous raconte une histoire pleine de suspens : une petite abeille, Bzzz !, cherche une fleur à butiner. À chaque fois qu’elle s’approche du beau coeur jaune du milieu de la page, on s’aperçoit que ce n’est pas une fleur, mais tout un tas d’animaux différents avec lesquels on échange quelques mots. On tourne, on touche, on regarde, c’est un livre complet !


Un été d’enfer ! de Véra Brosgol Trad. Alice Delarbre (Rue de Sèvres)

La petite Véra, 9 ans, nouvellement installée aux USA avec ses frères et soeurs et leur maman, a bien du mal à s’intégrer. Lorsqu’elle découvre incidemment l’existence d’un camp de vacances scout russe, elle fait des pieds et des mains pour que sa mère l’y inscrive avec son petit frère. Les semaines qu’elle va y passer ne vont pas se dérouler comme prévu… Une SUPER BD à proposer dès 9 ans qui raconte avec une bonne humeur jamais prise en défaut la première colo. Aux difficultés inhérentes à ce concept même de camp d’été s’ajoutent celles de l’immigration, de la langue de naissance mal maitrisée. N’utilisant qu’un dégradé de trois couleurs uniques (le vert domine), le dessin est formidablement vivant et rieur. Mention spéciale à la lettre du petit frère reproduite en prologue 😉


Le livre des Qui Fait Quoi de Soledad Bravi et Hervé Eparvier (Loulou & cie) (Ecole des loisirs)

Ah, les questions des enfants. Tout particulièrement au moment du coucher, bien sûr, quand c’est (enfin) l’heure du bisou final  : Maman, c’est qui qui fait le lait ? Le pain des tartines ? Le miel ?… Une réponse entraîne une autre question et c’est sans fin ! Le parent est tiraillé entre son désir (sincère) d’encourager la saine curiosité de son enfant, de lui apporter les réponses pour autant qu’il les connaisse, et de laisser la place au sommeil. Ce dont profitent évidemment habilement les petits malins… Un album idéal pour contrer ce phénomène récurrent 😉 Dès 3 ans.


Boris Et moi, et moi ? de Mathis (Éditions Thierry Magnier)

C’est un coquin, ce Boris (souvent sans qu’il le fasse exprès, d’ailleurs !). Il joue tranquillement avec ses jouets, qu’il les empile ou les aligne (il s’applique), il oublie systématiquement Balle. Lorsqu’elle réclame, Et moi, et moi ?, il la met en scène dans un mouvement jamais à son avantage (mais très amusant pour Boris, bien sûr). Alors lorsqu’elle voit qu’il part en pique-nique en l’oubliant, une fois de plus, elle se garde bien de se manifester, certaine qu’il lui arriverait encore des bricoles. Pourtant… Une conclusion en forme de pied-de-nez, pauvre Balle, décidément ! Dès 2 ans.


Bob & Marley La frontière de Marais & Dedieu (Seuil Jeunesse)

Où Marley tente d’expliquer à Bob le concept de frontière, sans grand succès. Il se pourrait même que nos deux amis deviennent hors-la-loi (hou la la). En même temps, et vous essaierez pour voir, ce n’est pas facile-facile à conceptualiser, une frontière, même lorsqu’on est adulte. Un petit album tout simple qui aborde avec la bonhomie habituelle de nos deux personnages une notion trèèèès compliquée. Dès 3 ans.


Maskime et les petites choses de Nicolas Deleau et Irène Bonacina (Les éditions des éléphants)

Sept (courts) chapitres pour nous raconter comment Maskime a changé sa vision du monde, grâce à une amitié. En effet, Maskime aimait les petites choses, et rythmait à la fois sa vie et ses déplacements par leur observation. Les grandes choses l’effrayaient, l’amenant à déployer une logique imparable pour expliquer ses préférences. Mais un énorme éléphant va lui offrir un nouveau point de vue (c’est le cas de le dire !…). Un roman à proposer dès 8 ans qui exerce un charme puissant même sur ceux qui le commenceraient à reculons : sa tendresse, sa discrète poésie et son humour séduisent à tout âge. Comme toujours avec les éditions des éléphants, l’objet livre est de plus ravissant jusque dans ses moindres détails. Convaincue !


 

 

Publicités