Les Robins des Bois La Playade
Cherche Midi 2018, 350 pages

Ça n’aurait aucun sens de faire lire cet ouvrage à qui ne connaîtrait pas les Robins, ou à qui ne serait pas sensible à leur humour. Pour tous les autres, dont je suis, c’est une mine. Impossible de résister, c’est le rire assuré à chaque fois qu’on pioche dedans. Des tonnes de sketchs (presque tous), que l’on visualise immédiatement à la lecture, et c’est très efficace. C’est peu dire que je les ai adorés pendant toute leur période sur Comédie, où ils pondaient quotidiennement quatre à cinq sketches par jour pour « La Grosse Émission ». Je suis allée voir une fois un enregistrement et ça reste un excellent souvenir. C’était une époque où Internet balbutiait à peine en France, Maurice répondait personnellement (par des propos absurdes évidemment) à qui le contactait. Ils étaient sujets aux fous-rires, ils oubliaient parfois leur texte, ils se jetaient comme des perdus contre tous les coins de mur et dégringolaient de la scène à la moindre occasion. On avait l’impression avec eux que tout pouvait arriver à n’importe quel moment, ils s’amusaient terriblement et c’était contagieux. On leur doit toutes ces expressions devenues cultes (« Mais qu’est-ce qui nous arrive ?, « C’est exactement ce que je voulais faire ! », « Ça me fait une sorte de fussoir », etc.) et tous ces prénoms récurrents, les Marcadina, Mauricienne, Émiplégiane, Patriste, Monsieur Barthélélé, tous les « eu » (Chrisseutophe, Mareutine, Chrisseutine, Catheutheurine), Monsieur Orange (mon préféré), Jean-Bulbe, Gouinette… Je les ai très peu regardés ensuite sur Canal +, parce que je ne retrouvais pas l’impression de proximité ressentie sur Comédie. Pouvoir retrouver leur merveilleux esprit totalement décalé dans ce beau livre est un véritable cadeau, j’ai passé des heures à rigoler toute seule. J’A-D-O-R-E !

« Appelez-moi Péninsule.
– Pourquoi ?`
– Mais parce que c’est mon prénom.
– Péninsule… c’est joli. Ça vient d’où ?
– Oh, c’est une histoire incroyable, c’est le prénom que m’ont donné mes parents.
– Quelle en est l’origine ?
– Parentale. »