Famille Acrobate d’Anouck Boisrobert et Louis Rigaud (Hélium)

L’image de cette album, comme ça, « à plat », n’a pas l’air de grand chose : et pourtant ! Pourtant quand on le tient entre ses mains, on est tout de suite intrigué par son format peu banal, il est long, biseauté, étrange, donc. Et puis quand on l’ouvre, tout de suite, on est apostrophé par un Monsieur Loyal invisible qui nous invite à prendre place : « Mes chers amis, sous notre chapiteau ce soir, en exclusivité mOndiale, voici notre inimitAble, fantasTIque, inoubliable… Famille Acrobate ! » Ensuite, morceau de page par morceau de page, on va voir surgir en pop-up une construction acrobatique de haute volée, avec une petite péripétie d’ailleurs. Chut ! Taisons-nous ! Manipulons ! Lisons ! Tournons ! C’est tout un spectacle et mille détails appellent notre regard. Absolument superbe ! Dès 3 ans.


Les Quatre saisons livre musical (Usborne)

Je l’ai déjà testé quatre fois et ma cinquième petite-fille à naître bientôt y aura droit elle aussi : les tout-petits AIMENT la musique de Vivaldi, particulièrement Les Quatre Saisons. Ce livre sonore les présente évidemment, aussi bien par la musique (les puces sont très facile à activer et les extraits sont longs) que par les illustrations. Passage du temps, rythme des feuillages qui percent, éclatent, se fanent puis disparaissent, le tout bien cartonné et dans un format moyen, c’est à proposer dès 1 an.


Mon grand livre-piano Morceaux classiques (Usborne)

Il est grand, il ressemble à un petit synthé, les touches fonctionnent bien et les airs proposés sont connus : y a plus qu’à, en quelque sorte. Cet album-jeu fera sans doute son office (celui qui était une batterie-livre a énormément plu ici), on suit les couleurs et on joue,  mais si vous pouviez me voir m’empêtrer dans les couleurs et les touches je vous ferais pitié : ce n’est clairement pas à ma portée ! A mettre entre les mains d’un petit de 4 ans qui me ridiculisera sans aucun doute.


Mon imagier des odeurs de Fani Marceau et Claire Le Grand (Imagidoux, Gründ)

C’est une première, un livre qui distille des odeurs, non ? C’est le premier que je rencontre, en tout cas. Dix pastilles donc que l’on doit gratter (frotter) pour sentir un petit quelque chose, je ne sais pas si je reconnaitrais les odeurs sans autre aide que mon nez mais en l’occurrence elles sont clairement identifiées ici. Plusieurs univers proposés sinon, allant de la forêt à la mer en passant par la maison ou la fête, on a même quelques mauvaises odeurs permettant un petit jeu, le Hmm ou Beurk. Dès 3 ans.


Mes grands airs de musique classique illustré par Séverine Cordier (Gründ)

C’est tout à fait la bonne période pour ces livres musicaux et lumineux, on ne se lasse pas de regarder les éclairs de l’orage sur « L’été » de Vivaldi ou les étoiles s’illuminer pendant un nocturne de Chopin. J’insiste un peu mais vous ne vous trompez jamais en offrant un livre musical à puce à un petit bout de chou, ils adorent tous. Dès 2 ans.


Légumes de Bernadette Gervais (Albin Michel Jeunesse) collection Trapèze

Un album relié au très grand format sans aucun texte, préconisé à partir de 7 ans (je le propose à 4 ans personnellement), qui ne présente que des légumes. Ennuyeux ? Absolument pas ! D’abord, et c’est important, c’est beau. C’est même très beau. L’album est grand, je l’ai dit, et lourd. Il impose immédiatement une certaine majesté. Ensuite on l’ouvre et on voit sur chaque page de gauche une photo en noir et blanc d’un légume (dans un tirage maniéré et contrasté). Sur la page de droite, sa réplique en pochoir à l’acrylique sur fond de couleur. L’effet est saisissant, on doute parfois, où est la photo, pas possible que ce soit là un dessin ? Il se dégage de chaque double page un fort effet. On peut jouer à reconnaître, à nommer, mais la simple observation est à elle seule un régal pour les yeux. Superbe !


Quand les poules auront des dents d’André Bouchard (Seuil Jeunesse)

Antoine est au lit, Papa lui  invente une histoire avant qu’il ne s’endorme. C’est l’histoire de Colette, une poule des villes. Elle vit donc dans un appartement et doit se lever tôt pour aller au travail… Très vite, Antoine l’interrompt, ce que Papa invente ne tient pas debout, les poules n’ont pas de dents, par exemple, à quoi cela rime-t-il de raconter qu’elle se brosse les dents en faisant sa toilette ? Pas contrariant, Papa adapte son histoire au fur et à mesure des remarques d’Antoine (qui laisse passer pas mal de choses d’ailleurs :)) quand tout à coup, surprise, Colette intervient elle-même sous le regard médusé de nos deux pointilleux… Un album qui donne forcément le sourire (qu’on espère aussi joli que celui de Colette en incipit :)) et qui contient la juste petite touche de tout ce qui fait une bonne histoire : absurde, logique, dénonciation sociale et sens de la métaphore. On adore dès 4 ans.


Le Fabuleux désastre d’Harold Snipperpott de Béatrice Alemagna (Albin Michel Jeunesse)

Il y a des désastres désastreux et puis certains autres se révèlent fabuleux, dans la mesure où ils changent les choses en profondeur. Harold Snipperport nous raconte ainsi sa fête d’anniversaire pour ses sept ans, qui transforma sa vie à jamais… Imaginez, une famille où personne ne se fait de bisous, jamais ! On comprend qu’Harold soit triste, lorsqu’on fait sa connaissance, une semaine avant son anniversaire. Mais la fête que ses parent vont lui organiser, par l’intermédiaire d’un « résolveur de problèmes », va tout bouleverser. Petit lecteur (dès 6 ans), accroche-toi, parce que ça va être la pagaille de chez pagaille ! Tu pourrais même bien être choqué (gentiment) par moment, parce qu’on n’imagine pas le saccage que peuvent produire une bande d’animaux quand ils s’y mettent. Mais tu ne manqueras pas de noter au passage une belle fantaisie qui te fera sourire, et tu refermeras ce très bel album avec un sourire attendri et satisfait, je te le promets.


Pop-up lune d’Anne Jankéliowith, Olivier Charbonnel et Annabelle Buxton (De La Martinière Jeunesse)

Attention ! Cadeau de Noël parfait ! Cet album est une magnifique approche de la lune à offrir dès 6 ans. Pour en savoir un peu plus sur elle bien évidemment, mais surtout pour s’émerveiller des pop-up tous plus impressionnants les uns que les autres et pour, qui sait, éveiller des vocations. L’espace, la possibilité d’établir un camp terrestre sur la lune, la compréhension des phénomènes d’attraction terrestre et lunaire, tout est intéressant et présenté de manière très ludique. Les grands ont Thomas Pesquet et les petits ce pop-up ;o) Superbe !


La fête foraine de Marie Tibi et Fabien Öckto Lambert (Langue au chat)

Tout l’univers de la fête foraine à portée des petits de 2 ans : une bande de copains va y vivre une très belle journée, entre manèges, attractions, friandises et feu d’artifice final. Certains éprouveront quelques émotions, l’occasion d’en expliquer le mécanisme. Mais surtout, on s’amuse ! Un petit album tout simple et quelque peu désuet, qui convient bien aux plus petits. Douillet.


 

 

 

Publicités