Timoto a un meilleur copain et Timoto y arrive presque tout seul de Rémi Courgeon (Nathan)
Et voici les deux derniers volumes (de l’année du moins) en ce qui concerne les aventures de Timoto (dont on sait déjà donc qu’il sait déjà bientôt nager et qu’il n’est pas un tigrequ’il aime très beaucoup sa maman et qu’il veut un vrai cheval). On découvrira qu’il n’a aucun problème à devenir le meilleur ami d’un escargot ou à solliciter son petit voisin pour lui montrer qu’il sait presque tout seul nouer ses ficelles heu, ses lacets. Timoto est bien dans ses baskets, détourne et évite avec souplesse les petits trucs qui coincent un peu et est surtout hyper sympa ! Dès 3 ans

Pouic de pouic de Natacha Andriamirado et Magali Le Huche (Albin Michel Jeunesse)

C’est l’histoire de deux enfants qui se croisent tous les jours, car ils sont voisins. Leurs famille ne se fréquentent pas, une raison en « hic », ils ne savent pas trop laquelle exactement. Donc ils ne se sont jamais parlé. Mais de se voir tous les jours, comme ça, leur en donne très envie. Comment faire ? Un jour, au parc, ils se lancent… Quand deux grands timides se lancent, ça bafouille certes un peu, ça se creuse les méninges à toute vitesse pour trouver quoi dire et tout, et c’est trop TROP mignon. Surtout à la sauce pouic de pouic, sourire assuré ! Dès 4 ans.


Fais du yoga avec petit panda et sa maman de Satoshi Iriyama (Didier Jeunesse)

Bien sûr, on peut décider de lire cet album pour vraiment faire du yoga avec son enfant, ou lui en proposer une petite initiation, mais on peut aussi le lire pour le plaisir, simplement, sans mettre en pratique tout de suite (on est presque autant relaxé à la lecture ;)). C’est très mignon de voir le petit panda s’appliquer à faire les mêmes gestes que sa mère, les consignes sont d’ailleurs très brèves et les postures très simples. Je n’ai pas très bien compris celle de la petite boule (« lève les bras de ton dos » ??) mais ça n’empêchera pas beaucoup d’amusement en cas d’essai. Dès 2 ans.


La Toute petite Olga d’Olivia Godat et Raphaëlle Barbanègre (De La Martinière Jeunesse)

La Toute petite Olga vit très heureuse entourée de ses soeurs dans leur datcha. Elles sont toutes différentes, très attentives les unes aux autres. Olga, elle, est la Toute petite. Elle se met à avoir envie d’ailleurs. Allez hop, elle part, toute seule et toute petite, voir ce qui se passe… Un très bel album à proposer dès 4 ans. Tout en hauteur, les illustrations sont chatoyantes et accompagnent à merveille un texte aux allures de conte, déjoué en toute dernière page (avec beaucoup d’humour !). En cadeau, les cinq soeurs en carton sont à détacher (au péril de vos ongles, elles sont bien bien enfoncées…) dans la dernière page, encastrées les unes dans les autres façon poupées russes, évidemment.


Mes musiques pour danser un concert sons et lumières d’Aurélie Guillerey (Gründ)

Innovation dans le monde des livres sonores (en tout cas, c’est la première fois que je vois ça) : le sons et lumières. Six musiques très connues et variées, de la Dancing Queen d’Abba en passant par Eminem, les spotlights s’illuminent en rythme et ça dure un bon petit moment, de quoi se mettre à se dandiner. Les orchestrations sont parfois surprenantes (les Stones en version très douce, par exemple) et les petits textes qui accompagnent ouvrent des discussions possibles. Ça plaira beaucoup, c’est sûr ! Dès 18 mois.


Les tout-doux Usborne : Où est ma licorne ? de Fiona Watt, Rachel Wells et Nick Stellmacher (Usborne)

Les coffrets tout-doux de chez Usborne constituent un très joli cadeau de naissance, pour qui n’a rien, dans ce cas précis, contre les licornes. Le petit livre contient des matières ultra douces à toucher et nous emmène dans une toute première enquête : où est donc notre licorne ? On procèdera par déduction pour enfin la retrouver, et on pourra ensuite la cajoler « en vrai » avec la petite peluche accompagnatrice. Je ne m’en lasse pas ! Dès la naissance.


 Splat et le bébé surprise de Rob Scotton (Nathan)

 

 

Ah, chouette, une nouvelle aventure de Splat ! En grand format les images explosent sous les yeux et toute l’expressivité de ce petit chat turbulent ajoute au plaisir de lecture. Splat va faire de son mieux pour rendre le séjour d’un petit bébé crocodile agréable, mais on sait bien que le mieux de Splat c’est surtout l’occasion de tout un tas de bêtises toujours rigolotes… Dès 4 ans.


Tout le monde devrait rester tranquille près d’un petit ruisseau et écouter (Une aventure sans aventure de Bartok Biloba) de Lolita Séchan (Actes Sud Junior)

Oh la petite merveille que voici : un titre à rallonge pour une histoire sans paroles, tout en onomatopées dans un tout petit format à l’italienne (largeur plus longue que la hauteur). Bartok Biloba est une petite taupe (j’ai d’abord vu un ours !) très occupée à piquer un roupillon tranquille au bord de l’eau. Il ne dort pas à proprement parler d’ailleurs, il somnole vaguement, bercé par les petits bruits de la nature autour de lui. Et on peut dire qu’elle est bruyante, la nature ! Et que ça rampe, bourdonne, construit, se promène, j’en passe. Rien ne le gêne, lui est silencieux comme tout, on sent la langueur qu’il expérimente, une grande harmonie se dégage de tout ça. Et puis un éternuement provoque le courroux d’un hérisson… Petite chute malicieuse qui vient clore en beauté un album où on s’est senti bien tout du long. Dès 2 ans (mais une meilleure compréhension vers les 4 ans, à mon avis, pour les détails).


Une échappée de Bartok Biloba de Lolita Séchan (Actes Sud Junior)

Voici le tout premier volume des aventures de la famille Biloba, destinées à être narrées en série, apparemment. Aujourd’hui, on s’intéresse au plus petit de la famille : Bartok. Chez les Biloba, les enfants peuvent jouer absolument partout partout SAUF houlala jamais houlala jamais jamais dans la grande vallée. Et Bartok, bien sûr, ce jour-là, décida d’aller jeter un oeil dans la grande vallée (houlala). Il va lui arriver plein de choses, et ses parents vont s’inquiéter, il va faire des rencontres, certaines le feront rire, d’autres lui feront peur, il aura envie à un moment de retrouver sa famille. C’est palpitant ! À hauteur de 3 ans et aussi réjouissant pour les plus grands, avec la présence d’un petit hérisson très drôle et attachant en tout petit petit pour accompagner l’intrigue. Impossible de passer à coté des illustrations qui sont magnifiques, en noir et blanc avec une précision de dessin impressionnante. Un vrai coup de coeur pour cet univers !


Le village sens dessus dessous de Michaël Rivière (Hélium)

En voilà un drôle de village ! Ses habitants n’arrêtent pas de vivre la même chose : quand le chambardement s’arrête, chacun vaque à ses réparations, il faut tout remettre en place, vite, vite, car bientôt, le retournement va se reproduire… L’explication finale est attendue, bien sûr, mais l’ensemble évoque tellement bien la période de Noël qu’on se régale à observer les menus détails de ce conte farfelu. Dès 4 ans.

 

Publicités