La légende d’Elzébor de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet (École des loisirs)

Même lorsqu’il fait très très très chaud, les enfants n’ont pas le droit d’aller se baigner dans la rivière, par crainte de rencontrer Elzébor. Certains disent qu’il ne s’agit que d’une légende, mais d’autres certifient qu’ils l’ont vu, et les descriptions sont dissuasives : Elzébor est un monstre effrayant.  Maïa fait tout pour être raisonnable, mais les jours passant et la chaleur ne diminuant pas, l’eau de la rivière est tout de même trop tentante… Un album destiné aux 3-6 ans qui leur offre un petit ascenseur émotionnel intéressant. On est dans le registre du conte, avec une jolie distance, mais on n’occulte pas les choses pouvant faire peur, avant d’offrir un super épilogue tout en subtilité. Les tonalités orangées réussissent à être de saison tout en en évoquant une autre. Bravo !


La grenouille à grande bouche (livre sonore) de Francine Vidal, Gibus et Élodie Nouhen (Didier Jeunesse)

Il faudrait vivre dans une grotte pour ne pas connaître l’histoire de la grenouille à grande bouche ou la petite chanson des crocodiles, mais ce livre sonore revisite tout ça, à la fois par des illustrations légèrement floutées dans des tonalités douces et par l’ajout de nombreux sons. « Hopi, hopa » fait la grenouille en se promenant, « Oulala », « Ouhaaa » ou encore « Pouah ! » s’exclame-t-elle à chaque nouvelle information, tout en déroulant l’histoire en rimes. À lire en jouant le jeu des mimiques très exagérées ! Dès 2 ans (mais le principe des puces sur le papier, comme dans les « Paco », est peut-être un peu difficile avant 3/4 ans).


Les enfants qui volent de Vincent Cuvellier et Aurore Callias (Gallimard Jeunesse, Giboulées)

Dans une drôle de ville se promènent d’étranges adultes. Des enfants beaucoup trop sages leur donnent la main. Il ne pleut jamais, personne ne court, il n’y a pas de papillon. Tout est sage, super super sage. Soudain, une goutte tombe du ciel. Mais il ne pleut jamais ?! Un coup de vent fait s’envoler un chapeau. Mais il n’y a jamais de vent ?! C’est ainsi que des tas d’enfants volant vont mettre la pagaille dans cette organisation beaucoup trop sage, apportant avec elle du rire et de la joie. Mais pas d’inquiétude, tout va rentrer dans l’ordre. Enfin, presque… Un album à proposer dès 7 ans qui m’a fait l’effet d’une bouffée d’air frais dans une production Jeunesse généralement assez standardisée. L’imagination est portée à sa juste et belle place et ça fait du bien !


Le mur des apparences de Gwladys Constant (Rouergue) collection Doado

« Nous n’étions que des courtisans et notre monarque absolu avait nom Apparence. » Margot s’est suicidée et Justine ne comprend pas. Pourquoi ? À ses yeux, elle avait tout. Jalouse d’elle depuis leur petite enfance, Justine va mener l’enquête… Un roman à proposer dès 13 ans pour une immersion dans l’univers d’un lycée de nos jours. Harcèlement, difficulté de sortir de la norme, réseaux sociaux et tyrannie du conformisme sont mis en scène par une langue vivante et entraînante.


Eliott veut danser de Françoise de Guibert et Olivier Latyk (Gallimard Jeunesse)

Aujourd’hui Eliott doit choisir une activité à faire tout au long de l’année. Judo ? Foot ? Gym ? Piscine ? Rien ne le tente vraiment, mais c’est à lui de décider (grosse pression). Sa copine Chaïma l’invite à la rejoindre à l’école de danse, pourquoi pas ? Mais ce n’est pas si simple de se faire commander par sa copine… On retrouve toujours Eliott avec plaisir (2 à 4 ans) surtout quand il nous offre l’occasion de repousser les vilaines notions de genre et de s’amuser, bien sûr ! (Quelques volets à soulever, en plus !)


Le Sapin de Lionel d’Éric Veillé (Actes Sud Junior)

Ce matin, Lionel mange une compote, tranquille, mais papa l’appelle : c’est Noël ! Lionel ouvre ses cadeaux, il est très très content, il a eu exactement ce qu’il voulait : un peigne et une banane. Soudain, il entend un petit pleurnichement sous le tapis : le tout petit crocodile n’a pas eu de cadeaux. Qu’à cela ne tienne… Une histoire très sympathique (et joliment décalée) dans un tout petit format, idéal pour les petites mains (dès 18 mois).


Archibald le petit renard Vive Noël d’Aline de Pétigny et Estelle Madeddu (Hemma)

L’univers d’Archibald le petit renard est douillet, coloré et très doux. Cette année, pour fêter Noël, il a une grande idée : rassembler tout ceux qu’il aime. Aucun problème, tout le monde est d’accord et chacun s’affaire pour que tout le monde passe un bon moment. Rien de grandiose, mais justement, la simplicité est au coeur de cet album, et ça fonctionne ! À proposer dès 2 ans  pour réchauffer les petits coeurs.


Dix jours avant la fin du monde de Manon Fargetton (Gallimard Jeunesse)

Ça commence à l’autre bout du monde à deux endroits opposés : des explosions plus hautes que la couche d’ozone qui détruisent absolument tout sur leur passage. Ça avance selon une ligne calculable, les deux murs d’explosion se rejoindront en Bretagne, dans dix jours. Sur leur passage, la mort de tout et de tous. Le compte à rebours est lancé pour une poignée de personnages que rien de prédisposaient à être ensemble. Mais que fait-on du temps qui reste quand on sait que tout va s’arrêter ? Un roman ado qui, une fois commencé, refuse d’être laissé ne serait-ce qu’une seconde. Suspens nourri, rythme haletant, histoire super bien ficelée, on se laisse faire très volontiers et on admire au passage l’excellence du mystère entretenu et le jeu autour de la création littéraire. Manon Fargetton, nom à retenir ! (Lu d’une traite)


Je construis sur le chantier Kididoc d’Anne-Sophie Baumann et Pierre Caillou (Nathan)

Impossible de se lasser des Kididoc (dont j’aime vraiment le credo : « Curieux petit, curieux pour la vie !« ), surtout quand ils proposent un livre jeu aussi réussi. Bienvenue dans l’univers du chantier ! Dès 4 ans les enfants vont pouvoir s’amuser à tourner le volant des engins, tirer la ficelle pour délimiter le terrain, tirer et pousser sur des manettes, peindre des toits, j’en passe, tout en soulevant différents rabats pour apprendre plein de choses.


Drôles d’animaux de Fabien Ockto Lambert et Cee Cee Mia Pog (Langue au chat) collection Chatouille

`

Un super joli recueil de trois histoires d’animaux narrées tambour battant avec un réjouissant sens de l’absurde. Dans la première histoire « Drôle de chien« , Monsieur Roger, collectionneur de chiens rares, reçoit un jour par la poste un chien très bizarre et super pas sage. La deuxième histoire « Un jour, je serai vétérinaire« , énumère tout ce que fera la petite héroïne pour soigner tous les animaux de la Terre (cela va du bisou magique au démêlage de noeuds de serpents trop gourmands). Enfin la troisième histoire (ma préférée) « Hoppy Colvert et la chenille (très) bavarde » nous enseigne l’importance de la politesse la plus élémentaire : dire BONJOUR ! Le tout avec un dessin tout rond et très mignon, trois histoires du soir d’un petit quart d’heure chacune qui feront la joie des 2 ans et demi /  3 ans.

 

Publicités