Lubin pourfendeur de dragon (ou presque) de Laurent Souillé et Éléonore Thuillier (Kaléidoscope)

Il est entendu que les dragons ont toujours existé et sont de grosses bêtes méchantes et particulièrement malfaisantes. Tous, sauf Norbert. Les chevaliers, quant à eux, ont toujours fière allure sur leur noble destrier et tranchent la tête des dragons comme qui rigole pour les offrir aux princesses de leur coeur. Tous, sauf Lubin. Alors quand Norbert rencontre Lubin, ça ne se passe pas exactement comme dans les contes… A proposer dès 4 ans pour constater noir sur blanc (et même en couleurs) qu’un garçon peut très bien tricoter et/ou faire la cuisine et que les réputations sont tout à fait surfaites. Clin d’oeil final en prime 😉


Trois farceurs de Fred Paronuzzi et François Soutif (Kaléidoscope)

Ours malicieux est un sioux qui n’a peur de rien, ce qui énerve beaucoup trois amis squelettes. Ils abandonnent leur partie d’osselets pour tenter de lui faire peur. Rien à faire ! Il résiste à toutes leurs surprise et parvient même systématiquement à retourner la situation. Le soir, très content et fier de lui, il raconte sa journée quand tout à coup… Un album qui fera rire à coup sûr les petits bouts (dès 4 ans) en jouant ouvertement avec les peurs. Une excellente idée que ces personnages de squelettes (sympathiques), et une illustration du côté complètement irrationnel de nos peurs.


Goodnight Moon de Margaret Wise Brown et Clement Hurd (Harper Collins)

Voici un classique de chez classique de la littérature Jeunesse : soixante ans que ça dure (avec  une scène qui reste en tête pour tous les fans de la série « Urgences » ;o)) C’est tout simple pourtant, une scène calme et tranquille, que l’on décrit doucement. Et puis un au-revoir susurré à chaque chose évoquée, en rimes et avec un brin de malice. Ça ne prend pas une ride ! Dès la naissance.


En route pour l’école (La Pat’ Patrouille) Hachette Jeunesse

Si vous avez dans votre entourage des petits d’environ 4 ans, la  Pat’ Patrouille est incontournable. Bon esprit, entraide, équipe soudée, interventions rapides et périlleuses, amabilités et bouilles toutes mignonnes, tout est là pour plaire aux enfants et ne pas indisposer les parents. Après, s’y intéresser vraiment à l’âge adulte, il ne faut pas exagérer 🙂


La grande famille de Galia Bernstein (Nathan)

Simon est un petit chaton tout content d’aller se présenter à sa famille : les félins. Ces derniers se moquent de lui, refusant de se considérer une ressemblance avec cette petite boule de poil. Le guépard est bien trop élancé, le tigre bien trop fort et orange, le puma trop cruel (entre autres) pour que Simon puisse être des leurs, disent-ils. Sans se démonter, il pointe alors avec pertinence leurs différences entre eux et ce qui leur est commun, à tous. Et s’il avait raison ? Un joli album aux illustrations toutes simples qui charme par son message, les mille et un détails qui forment un esprit de famille. Dès 3 ans.


L’amour Mon premier livre d’art (texte de Shana Gozansky) (Phaidon)

On peut faire confiance aux éditions Phaidon pour proposer l’art au plus grand nombre sans notion d’élitisme. Ainsi, ce premier livre d’art décline l’amour à destination des tout petits (dès 2 ans). Le livre en lui-même est solide, les pages cartonnées (et néanmoins brillantes et glacées), la couverture luxueuse. Les petites mains pourront agripper, tourner, maltraiter sans dommages et quelle excellente idée de réunir ainsi trente-quatre oeuvres (peintures, sculptures, dessins et une sérigraphie) de toutes les époques et de tous les genres ! Le texte accompagne en toute discrétion et les parents trouveront en fin d’ouvrage les références utiles pour aller plus loin dans la découverte d’une oeuvre si l’envie les en prenait, mais en attendant bébé contemplera des câlins (Klimt), des bisous (Brancusi), des danses (Marshall, Botero), des sensations (le courage (Van Gogh), l’audace (Wiley), la légèreté (Chagall), des couleurs, des durées et bien d’autres choses encore car l’amour est multiple et toujours recommencé. Une petite merveille que l’on voudrait offrir à absolument tous les enfants.

Publicités