Les chansons de Timoté d’Emmanuelle Massonaud et Mélanie Combes (Gründ)

Celui-ci, c’est « le » livre musical qui fait autant plaisir aux grands-parents qu’aux petits (dès 1 an), parce qu’il contient les tubes qu’on apprenait il y a xx ans à l’école ou en colo : Jean Petit qui danse, Dans la forêt lointaine, La Barbichette, La petite hirondelle, Le Furet et ce fameux kilomètre à pied qui use qui use. Le petit plus ? Ce sont des ritournelles qui ne s’arrêtent jamais (enfin, tant qu’on en a envie) et qui s’étirent et s’étirent, en jouant le jeu si on en a envie (les rondes, mouvements et autres choses à éventuellement faire sont notées pour les mémoires défaillantes 🙂


Adorable, c’est tout moi ! de Carl Norak & Claude K. Dubois (Pastel, École des loisirs)

Lola la demoiselle Hamster regarde la télé avec sa mamie et se prend au jeu de la nouvelle émission qui s’appelle : « Qui sera la plus adorable ?« . Elle se donne vraiment beaucoup de mal, mais au fur et à mesure de la journée ses efforts tournent un peu court et son secret est éventé : les autres se moquent d’elle ! Pas facile d’être la plus adorable, heureusement qu’il y a toujours Mamie pour se changer les idées… Un album qui fait partie d’une série destinée aux 3 à 6 ans, avec un dessin à la fois très doux (et un petit peu vintage) et super expressif (j’aime particulièrement les expressions boudeuses) et des histoires auxquels les petits peuvent aisément s’identifier, les mettant en scène avec l’ensemble de leur vie sociale. A proposer de manière obligatoire aux petites Lola, évidemment 🙂


Le Livre de mes émotions : La timidité de Stéphanie Couturier et Maurèen Poignonec (Gründ)

Je n’ai jamais été très convaincue par les livres censés « apprendre » quelque chose, mais cette collection des éditions Gründ (« Le Livre de mes émotions« ) a la bonne idée de proposer une histoire pour mettre en scène de manière très concrète ses conseils. Évidemment, il ne s’agit pas de se montrer complet mais de proposer des pistes et surtout (déjà) d’aborder un sujet, en l’occurence ici la timidité. En suivant Achille qui part pour la première fois en colonie de vacances, nous le verrons combattre et réussir à dompter cette sacrée timidité, ce qui le rend, et on est très content pour lui, très fier. A proposer dès 3 ans.


Stage de survie de Christine Avel (Medium, École des loisirs)

C’est comme ça et pas autrement, Abel doit trouver un stage pour une semaine d’observation. Tandis que son meilleur ami Léo déniche « le » stage au RAID, rien de moins (dit-il…), Abel échoue (littéralement) au service comptabilité d’une boite qui fait des cartons, où travaille sa belle-mère. L’angoisse, pour lui qui déteste les chiffres. Mais rien ne se passe comme prévu… Les 11-13 ans trouveront dans ce roman une aventure policière très plaisante à suivre grâce à un rythme qui fonctionne parfaitement.


Tu as vu comme ça brille ? de Cécile Boyer (Thierry Magnier)

Voici un petit album très épuré à proposer dès 2 ans, qui va intriguer très fort les petites puces : ça brille, en effet, mais par petites touches subtiles. Les petites perles de rosée sur les végétaux, les grosses gouttes de l’orage, de très jolis souliers vernis, les ongles de maman… le quotidien regorge de petites et grandes choses qui brillent pour peu que l’on prenne le temps de les observer. On peut même ici les toucher ! Un léger relief permettra aux plus jeunes de bien appréhender l’objet cité. Très joli !


Quel radis dis donc ! de Praline Gay-Para et Andrée Prigent (Didier Jeunesse)

Un Papi et une Mamie ont un jardin si petit qu’ils ne peuvent y planter qu’un seul légume. Ce sera un radis ! (En Russie, où ce conte est populaire, il peut s’agir indifféremment d’une carotte, d’un navet ou d’un rutabaga, nous explique-t-on à la fin). Ce radis grandit et grandit tellement qu’il devient énormissime et déborde du jardin, dépassant même la maison. Il faut l’arracher ! Mais tout seul, Papi n’y arrivera pas… Petit conte cumulatif, il offre une petite ritournelle de répétition amusante et on peut y voir de jolies notions d’entraide ou de patience, avec juste ce qu’il faut d’absurde et d’humour. Dès 3 ans.

 

Publicités