Nez à nez de Tim Lahan (Les Fourmis Rouges)

Un couple emménage dans un nouvel appartement. Tandis qu’ils trinquent, on sonne à la porte. C’est un voisin qui vient leur souhaiter la bienvenue. Il entre. La sonnette retentit à nouveau, et encore, et ainsi de suite. Des gens très différents et de plus en plus loufoques continent ainsi à s’entasser dans l’appartement, qui occupe la page de droite, dans cet album rectangulaire tout en longueur. Ils se casent les uns sur les autres comme ils peuvent ! Jusqu’à ce qu’un nouvel arrivant ébranle tout ça… Un dessin légèrement fifties à la fois très simple et puissamment évocateur souligne avec finesse l’humour de cette histoire réjouissante. A proposer dès 3 ans. (J’aime beaucoup la présentation de l’auteur, qui dit avoir gagné plusieurs prix mais celui dont il est le plus fier, c’est le premier prix de saut en longueur en CM1 ;))


Bébé est bien caché d’Atinuke et Angela Brooksbank (Les éditions des Éléphants) Trad. Ilona Meyer

On avait adoré « Bébé va au marché« , on adore également « Bébé est bien caché » ! Réveillé de sa sieste, bébé se faufile dans le panier de bananes. Bien caché, son grand-frère ne le voit pas quand il le sangle sur le porte-bagage de son vélo. Le voilà en route pour aller voir son grand-père, en toute discrétion ! Sur le chemin, il sera pourtant aperçu par quelques yeux… Livre-randonnée, cet album nous enchante par le jeu de ses sonorités, ses illustrations chatoyantes et la bonne humeur inaltérable de son univers (sans oublier la grande qualité de l’objet-livre, comme toujours avec les éditons des Éléphants). Le cache-cache, jeu chouchou s’il en est, accrochera les petits dès 2 ans.


Si curieux de Florian Pigé (HongFei)

Voici le troisième volume du triptyque, après avoir été petit puis  gourmand, nous voici curieux !  Que l’on cesse une fois pour toutes d’associer cette éclatante qualité à un vilain défaut, l’exploration du monde est tellement passionnante ! Qu’est-ce qui se passe en haut, au loin, en soi, qui lit ce livre ? Nombre de questions (simples en apparence…) qui donnent envie de réponses, et il n’y a qu’une seule chose à faire : aller voir. Une excellente manière de penser déclinée en tonalité jaune à proposer dès 2 ans.


Arthur t’es dans la lune de Barroux (Seuil Jeunesse)

Ça date de 2009 et mon Arthur est né en 2014 mais c’est seulement aujourd’hui que je rencontre celui-ci (il n’est jamais trop tard). Cet Arthur est dans la lune, tellement que sa maman lui dit toujours qu’il devrait être astronaute quand il sera grand (il trouve que c’est un chouette métier, ça, astronaute !). Pour nous, il va décliner (avec humour) les avantages et les inconvénients de laisser son esprit vagabonder (et nous présenter  Rutuchmuk, son ami imaginaire), sans oublier de nous dire au-revoir, quand le livre est terminé. A partir de 4 ans, pour tous les Arthur ou les rêveurs.


Mon premier Brassens de Mélanie Grangirard (PlayBac)

J’ai deux petites-filles amatrices de livres musicaux, je guette donc toutes les nouvelles parutions qui sortent un peu des sentiers déjà explorés (Mozart, comptines etc.) et c’est vraiment la première fois que je vois du Brassens proposé dès 1 an ! Il y a juste la musique, adaptée façon tout-petits, et si les adultes y sont disposés, les paroles du refrain sont offertes. Marrant 🙂


Une histoire très en retard de Marianna Coppo Trad. Elsa Whyte (Seuil Jeunesse)

Il était une fois une page blanche. Arrivent alors quelques personnages qui se mettent à attendre une histoire – c’est logique, n’est-ce pas, s’il y a une page blanche, une histoire va forcément arriver; mais elle n’arrive pas. Tandis qu’ils échangent des considérations sur leur attente en page (blanche) de droite, un petit lapin s’empare de la page (blanche) de gauche. Il dessine, invente, crée. Insensiblement, les deux pages (plus si blanches) se rejoignent… Une histoire colorée qui met en scène la magie de la création et se termine en boucle. Allez, on recommence ! Dès 3 ans.


 

Publicités