Dans quelques jours les six premiers mois de 2018 seront derrière nous. Avant d’entamer la rentrée littéraire de septembre (que j’attends avec impatience) (j’ai déjà commencé un peu mais chut), faisons le point sur les meilleurs livres lus en ce début d’année :

  1. Idaho d’Emily Ruskovich (Simon Baril) (fulgurant, lancinant, qui reste durablement en tête)
  2. Clientèle de Cécile Reyboz (d’une justesse parfaite, profondément humaniste)
  3. La nouvelle vie de Kate Reddy d’Allison Pearson (Julie Sibony) (meilleur constat de la cinquantaine jamais lu – et tellement drôle)
  4. La porte de cristal de NK Jemisin (Michelle Charrier) Les livres de la Terre Fracturée 2. (une trilogie SF à ne pas rater, un deuxième tome aussi bon que le 1er)
  5. Futurs parfaits de Véronique Bizot (volutes et spirales, addictives nouvelles)
  6. Comme le cristal de Cypora Petitjean-Cerf (j’adore Cypora Petitjean-Cerf)
  7. Marx et la poupée de Maryam Madjidi (Lauréate du Prix Hors-Champ 2018, mérité !)
  8. J’apprends le français de Marie-France Etchegoin (un récit vif, spirituel et édifiant)
  9.  La fourrure blanche de Jardine Libaire (Christine Barbaste) (une histoire d’amour originale et prenante)
  10. VNR de Laurent Chalumeau (un jour, Laurent Chalumeau aura la reconnaissance qu’il mérite, c’est tout le mal que je lui souhaite)

C’est un exercice intéressant que de « trier » ce qu’on vient de lire, avec un peu de recul. On s’aperçoit qu’à part quelques évidences, il est difficile d’élire l’un plutôt que l’autre, dans le nombre de ce qu’on a aimé. Dans ces cas-là, je fais confiance à ma mémoire émotionnelle, et c’est ce qui reste de mes impressions qui compte.

Grande tristesse de ce semestre : la mort de Philip Roth.

En Jeunesse, mes préférés sont :

  1. Bons baisers de Paris de Francesco Acerbis et Arianna Tamburini (Thierry Magnier) (Beauté pure, des cartes postales, de l’inventivité)
  2. Japon, à pied sous les volcans de Nicolas Jolivot (HongFei) (un carnet de voyage exceptionnel)
  3. Sauveur & Fils saison 4 de Marie-Aude Murail (drôle, tendre, contemporain, addictif)
  4. Dingosaures de Raphaël Fejto (Ecole des loisirs, Loulou & cie) (J’en ris encore !)
  5. Comme tout le monde de Charlotte Erlih et Marjolaine Leray (Talents Hauts) (une super chouette ode à la différence !)
  6. La piscine d’Antonin Louchard (Seuil Jeunesse) (J’adore Antonin Louchard et particulièrement son petit lapin grognon)
  7. La Vérité sur les habitants des autres planètes de Julien Baer et Magali Le Huche (Les Fourmis Rouges) et Olive et Léandre d’Alex Cousseau et Janik Coat (Les Fourmis Rouges)  (en fait « Les Fourmis Rouges » ça suffit : tout est bon ! Achetez ! Lisez !)
  8. Fruits et légumes de Nathalie Seroux (De La Martinière Jeunesse) (beauté de ce livre !)
  9. Une super histoire de cow-boy de Delphine Perret (Les Fourmis Rouges) (oh, encore eux !)
  10. Regarde, c’est maman ! d’Emiri Hayashi (Nathan) (très sensible aux illustrations magnifiques de ce livre)

Autant j’ai eu du mal à en trouver dix en littérature adulte (j’ai moins lu ces six derniers mois, et en choisir un plutôt qu’un autre était ardu, j’en ai aimé plusieurs sans les considérer pour autant comme étant meilleurs que les autres…), autant en littérature Jeunesse n’en prendre « que » dix était immensément difficile (je triche un peu d’ailleurs en en regroupant deux des Fourmis Rouges). Beaucoup de coups de cœur dans cette catégorie ! Et des vrais de vrais !

Et vous ?

Publicités