Bob & Marley Un métier de Frédéric Marais et Thierry Dedieu (Seuil Jeunesse)

Plus on les lit, plus on les aime, Bob et Marley ! Dans ce nouvel album, Bob est en plein questionnement existentiel : quel métier pourrait-il bien exercer ? Marley a une idée, et pose les bonnes questions (il ferait lui-même un super coach, il en est bien conscient ;)). Problème résolu, alors ? Bob ne serait pas Bob si… Drôles, malins, mignons, oui, on les adore ces deux-là. Dès 3 ans.


Arthur le bandit de Benoît Debecker (Seuil Jeunesse)

« Enfant, Arthur se distinguait déjà par ses mauvaises manières. » En voilà un drôle de phénomène que cet Arthur ! Nous sommes dans un temps lointain, imaginaire, et Arthur devenu grand est un bandit, un vrai. Sa réputation le précède et « Il lui suffit de se tenir à la croisée des chemins sur son formidable cheval et de rouler des gros yeux pour que les passants lui abandonnent tout ce qu’ils ont de plus précieux sur eux.« 

Le soir venu, cependant, Arthur est bien seul dans son grand château. Il est certes entouré de toutes les richesses qu’il a volé, il se mitonne des pâtisseries succulentes (Arthur aime cuisiner) mais ce n’est pas très marrant de manger tout seul. Bref, Arthur s’ennuie. Mais un jour il fait une chute de cheval et se retrouve inanimé sur le perron de Marie-Rose… Un grand album où il se passe beaucoup de choses (et où la lecture permet de changer une vie – excusez du peu) sur un ton guilleret (et très sérieux tout à la fois), qui enchantera dès 5 ans par la forte imprégnation de conte. On pense à Robin des bois, aux films de cape et d’épée, aux westerns et aux rédemptions magnifiques auxquelles on ne résiste jamais !


Tout en ordre de Cristoffer Ellegaard (Les Fourmis Rouges)

 

Monsieur Toutenordre est un fou du ménage. A peine renverse-t-il une goutte de lait qu’il entreprend le nettoyage de toute la cuisine, du sol au plafond. Quand il a terminé, il attaque le reste de la maison. Puis le jardin. Voilà ce qu’il aime, « la beauté à l’état propre ». Oh mais quel désordre dans la forêt au fond de l’allée ! Hop, avec l’aide du Jardinator 3000 il éradique la luxuriante nature : on peigne les feuilles des arbres et on bétonne les allées. Quand il a terminé, il est très satisfait de siroter une boisson au bord de la piscine. Oui mais voilà : il a dérangé l’ordre naturel ! Les animaux s’empressent de le lui faire savoir. Alors Monsieur Toutenordre comprendra qu’un brin de désordre étudié permet à la vie de fructifier… Un album choupitrognon qui délivre un joli message (un peu de désordre et de fantaisie, que diable !) avec un graphisme enthousiasmant. Dès 5 ans.


La plus belle de toutes de Rachel Corenblit (Rouergue)

« Elle aime les bananes flambées, les émissions de téléréalité et le chewing-gum à la fraise. Elle a tout pour réussir ! » Six filles de seize ans soigneusement sélectionnées doivent passer une semaine ensemble filmées en permanence. Le soir, dans un grand show totalement scénarisé, l’une d’entre elles est élue « meilleure » de quelque chose – ou offerte en pâture aux plus bas instincts des spectateurs (la plus sincère, par exemple, ou la meilleure manipulatrice…) Le dernier soir, La Plus Belle de Toutes sera choisie… Empruntant à un peu toutes les émissions de télé-réalité depuis le tout premier « Loft« , ce roman à proposer dès 13 ans nous en montre l’envers du décor, et le fait efficacement. Malheureusement, le portrait qu’il dresse de l’animateur type, aussi ressemblant soit-il, est immensément agaçant en raison des tics de langage et du niveau très faible de sa syntaxe.


Mimi commande et Ouin-Ouin chagrin de Christophe Nicolas et Anouk Ricard (Les Fourmis Rouges)

On retrouve enfin nos amis de la bande à Coco, dont on avait fait la connaissance l’an dernier dans « Coco Bagarre » et « Princesse Caca« , et on s’amuse toujours autant : les titres étant explicites, on trouve très logiquement dans ces deux malicieux albums un petit pleurnicheur et une commandante; seulement les amis qui les entourent réagissent comme seuls les enfants peuvent le faire, et le narrateur a grand besoin de l’aide du petit lecteur (dès 2 ans) pour arranger les choses. Le tout avec ce subtil décalage qui crée le rire, tout en maintenant une atmosphère d’absolu sérieux, servie par un dessin très pince-sans-rire. Difficile de ne pas être fan !