Le grand Chef d’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (Nathan)

Chouette, une nouvelle aventure d’Edmond et ses amis ! Cette fois, ça tourne autour de l’ordre. Georges Hibou énerve L’ours Edouard en mettant du bazar partout, alors quand il aperçoit une créature étrange avec un drôle de truc sur la tête, qui s’appelle un couvre-chef, ça fait tilt ! Voilà ce qu’il leur faut dans la clairière : un chef ! Vraiment ? Il ne faudra pas longtemps pour que la liberté fasse souffler son vent de gaieté. A offrir sans faute à tous les enfants dès 2-3 ans (j’ai un grand fan dans mes petits-enfants !).


Regarde, c’est maman ! d’Emiri Hayashi (Nathan)

Une petite merveille d’album à proposer dès 6 mois ! On y suit un bébé panda et sa maman et surtout, on admire : les tonalités très printanières, les différentes matières à toucher, le brillant qui vient ponctuer par petites touches les très jolies illustrations, la chaleur douce de la complicité bébé-maman. Vraiment superbe.


Dix contes de fées de dix minutes (Usborne)

de Lesley Sims, Lorena Alvarez, John Russell, Nick Wakeford, John Joven, Graham Philpot,  Mike Gordon, John Nez, Anna Luraschi, Qin Leng, Paddy Mounter, Trad. Caroline Slama

Je me répète mais les contes de fées ne sont pas démodés, surtout chez Usborne : découpés (et arrangés) pour durer une dizaine de minutes en lecture à voix haute, ils sont abondamment illustrés (et souvent de manière amusante) (voire irrévérencieuse). Une fois la première page parcourue, je n’ai pas pu m’arrêter et ai tout lu d’une traite avec beaucoup de plaisir. Que du classique dans ce volume, les frères Grimm (Le petit chaperon rouge, Les lutins et le cordonnier, La princesse et le crapaud, Blanche-Neige et les sept nains), Andersen (Le rossignol et l’empereur, La princesse au petit pois), Rosie Dickins (Le peintre et l’empereur), Aladin ou la lampe merveilleuse (une étrange adaptation de Katie Daynes) et Alice et l’os magique de Charles Dickens. A offrir dès 3 ans, valeur sûre.


Diplo est un héros (L’école des dinos 1.) de Pierre Gemme et Jess Pauwels (Flammarion Jeunesse)

J’offre ce premier tome d’une série (L’école des dinos) à un petit qui vient d’avoir six ans (l’âge préconisé) sans savoir du tout s’il est prêt à aborder ce type de première lecture, un texte un petit peu long sur la page de gauche et une grande illustration sur celle de droite. S’il accroche, j’investirai dans la suite de la série, sinon c’est toujours bien de proposer, de toute façon. Depuis mon regard d’adulte, c’est une série super bien fichue dans une édition de qualité (collection Castor Poche 1ères lectures), couverture plastifiée et pages solides, avec deux rabats sur les couvertures, l’un reprenant les termes de vocabulaire un peu soutenu et l’autre constituant une fiche sur le dinosaure héros de l’histoire. Les deuxième et troisième de couverture reprenant les personnages et les lieux de cet univers (pratique pour se repérer !). L’histoire, quant à elle, parle de harcèlement, d’une manière évidement transposée mais qui offre surtout des solutions, la première étant l’affirmation que chaque élève possède en soi la capacité de s’en sortir (l’enseignant étant là pour lui permettre de le faire). Joli message qu’on ne répètera jamais assez !


Les singes et la lune de Guillaume Olive et He Zhihong (éditions des éléphants)

On est très fans des éditions des éléphants dans la famille et cet album nous met en joie : on y suit une tribu de singes qui vivait autrefois sur le versant d’une majestueuse montagne. Parce que l’un d’entre eux aperçoit une nuit le reflet de la lune dans la rivière se met en place une chaîne (ingénieuse, il faut bien le dire) afin d’aller récupérer celle qu’ils croient tombée. On peut voir dans ce conte traditionnel chinois une gentille moquerie (vouloir décrocher la lune et tout ça) mais on adore surtout les toujours géniales illustrations de He Zhihong. Dès 3 ans.


C’est comment, l’espace ? (Mes premières questions Usborne) de Christine Pym, Suzie Harrison, Katie Daynes, trad. Véronique Duran)

Nous étions à table il y a quelques temps et Arthur, 3 ans, faisait la connaissance d’une nouvelle tatie entrant tout juste dans la famille. Un petit peu intimidé, il écoutait essentiellement  lorsque, désireux d’établir un contact, il se lança soudain : « Je m’intéresse beaucoup à l’espace. Et toi ? » Avec ce super album, ils auront de quoi continuer la conversation ! Que peut-on manger dans l’espace ? C’est comment l’intérieur d’un vaisseau spatial ? Où se trouve Mars ? Où se termine l’espace ? Quelques questions parmi d’autres qui trouvent leur réponse sous un rabat à soulever, dans une jolie édition cartonnée. Dès 3 ans.


Le zèbre qui voulait changer de couleur (Les tout-doux Usborne) de Rachel Wells, Fiona Watt, trad. Eléonore Souchon

Le petit zèbre aimerait être rose comme le flamand ou bleu comme le perroquet (entre autres), avant de se rendre compte que ses rayures ont leur avantage… Petite métaphore de notre constant souhait d’être différent, cet album destiné aux plus jeunes (dès 1 an) les amusera avec ses découpages permettant de voir la page suivante et son grand rabat final à soulever. Solide et rassurant, il peut être emmené partout.


L’anniversaire d’Isabelle Chavigny, Ivan Grinberg et Marie Caudry (Seuil Jeunesse)

Smisse va avoir trois ans, et son anniversaire se fêtera comme il se doit : beaucoup de préparatifs en perspective. Il commence par la création de cartons d’invitation mais au moment de les remettre à ses copains, il préfère les montrer seulement et les garder, ils sont trop jolis. Le jour J, c’est l’effervescence dans la maison et quand tout le monde est là, c’est vraiment la fête ! Une tranche de vie animée et rigolote, comme Smisse 🙂 Et comme il est vraiment très gentil, ses cartons d’invitation, il nous les offre, à nous lecteurs !


 

Publicités