Les trois petits quoi ? de Raphaël Fejtö (Loulou & cie, Ecole des loisirs)

« Une histoire à deviner » claironne la couverture et on se dit ok mais bon on la connaît, l’histoire des trois petits cochons, oui, mais pas comme ça : avec force questions à choix multiples (le petit lecteur aura vite fait d’intégrer que la bonne réponse est toujours la même lettre), labyrinthe ou encore rébus, Raphaël Fejtö détourne le tout vers l’humour et nous en propose une version absurde. Résolument Joyeux ! Dès 3 ans.


Le jour où mon doudou a dit non de Virginy L. Sam & Jules (De La Martinière Jeunesse)

Un doudou, c’est formidable. Il répond toujours oui ! Oui à tout, tout le temps ! Avec lui, ça fait un tout petit peu moins peur d’aller chez le coiffeur, il est super partant pour le premier jour d’école, il adore aller au parc ! Alors forcément, le jour où il dit non, ça surprend… Un album pour les 3-6 ans qui met en scène le moment où l’enfant prend son indépendance et commence tout doucement à se séparer de son objet transitionnel. Une histoire très douce illustrée sobrement.


La piscine d’Antonin Louchard (Seuil Jeunesse)

Où l’on retrouve notre petit lapin récalcitrant et pas très bien luné du Pire Livre pour Apprendre le Dessin, pour qui c’est jour de piscine. Bien sûr, il est prêt à tous les artifices pour y échapper… Difficile de ne pas être fan du travail d’Antonin Louchard qui réussit à nous faire rire avec la pire chose du monde : la mauvaise foi. Son petit héros nous évoque immanquablement des anecdotes déjà vécues et c’est tellement bon de pouvoir se moquer en toute impunité. Dès 3 ans.


Tout doux de Gaëtan Dorémus (Rouergue)

Cet album décline le concept de chaud et de froid, matérialisé très simplement par les couleurs : bleu et rouge. Un ours vit au chaud dans sa maison froide, jusqu’à ce que la chaleur du soleil l’oblige à se chercher un autre endroit pour vivre. Il voyage et finit par trouver une petite maison en haut d’une colline, où une ourse l’accueille. Ensemble, ils donnent naissance à un ourson et traversent les saisons… Texte minimaliste mais riche histoire appuyée par un graphisme d’une douceur affirmée. Un pur régal pour les yeux ! Dès 2 ans.


2 petites mains et 2 petits pieds de Mem Fox et Helen Oxenbury (Gallimard Jeunesse)

Réédition dans un format album de ce grand succès, ode à la différence. Deux petits bébés naissent presque en même temps, chacun à un bout du monde opposé à l’autre. L’un est toujours enrhumé, l’autre a trop chaud sous le soleil. Pourtant tous deux sont le trésor de leurs parents, et ont 2 petites mains et 2 petits pieds, tout le monde le sait. Revenant comme un refrain, ces douces paroles esquissent également, mine de rien, une approche du comptage et une découverte du corps. Absolument indispensable, dès 1 an.


Merci, Monsieur Panda de Steve Antony (Albin Michel Jeunesse)

Monsieur Panda a préparé beaucoup de cadeaux pour tous ses amis, et il est très joyeux de les leur offrir un à un. Seulement, problème ! L’un est trop petit, l’autre trop grand, il manque des bras pour Poulpe, des petites choses comme ça. Autre problème, personne ne pense à lui dire merci, trop occupé à faire remarquer ce qui ne va pas ! Pourtant, n’est-ce pas l’intention qui compte ? Un album adorable aux illustrations croquignolettes qui débouche sur une grande discussion : l’intention compte-elle seule ? Dès 3 ans.


C’est prêt, Monsieur Panda ? de Steve Antony (Albin Michel Jeunesse)

Monsieur Panda est en train de préparer quelque chose, mais quoi ? Tous ses amis lui posent la question, mais décident de ne pas attendre la réponse : c’est trop long, ils n’ont pas le temps, ils n’aiment pas attendre. Tous, sauf le petit Pingouin, qui, lui, veut bien attendre. Le dit, le redit, le crie. Il attend. Il a le temps. La patience. Sera-t-il récompensé ?… Il est trop chou, Monsieur Panda, avec son visage si expressif. On ne se lasse pas de lire et relire ses aventures, dès 3 ans.


Tu manges quoi, toi ? de Christopher Silas Neal Trad. Catherine Biros (Albin Michel Jeunesse)

Monsieur Chat décide qu’il ne mangera pas de croquettes : c’est sec, fade et pas très bon. Il part alors à la rencontre de divers animaux et leur demande ce qu’ils mangent. Hélas, rien ne lui convient, hors de question qu’il mange quelque chose qui gigote, qui bondit, qui est impossible à prononcer ou qui pique. C’est alors qu’il rencontre une souris, elle aussi curieuse de savoir ce que mangent les autres… Une histoire qui évoque celle de la grenouille à grande bouche et que l’on prend grand plaisir à lire à haute voix, dès 4 ans.


Une pluie d’amour d’Helen Docherty et Ali Pye Trad. (anglais) Sébastien Cordin (De La Martinière Jeunesse)

Dans la vie d’un enfant, des tas de choses peuvent manquer. On peut manquer de pain (ou encore de biscuits), de courage (avachi sur le lit), de temps, d’argent, de patience etc. Mais… jamais, je dis bien jamais, il ne pourra manquer d’amour, nous répète cet album. Et de décliner, joliment illustrées, les différentes sortes d’amour qu’il peut recevoir au quotidien. Si j’éprouve quelques réticences face à la forme du message (que je trouve très anglo-saxonne dans la manière), j’approuve évidement sans réserve le fond et j’aime beaucoup les illustrations qui sont pimpantes et guillerettes. Dès 3 ans.


Le slip du cauchemar de Claudine Aubrun et Magali Le Huche (Seuil Jeunesse)

C’est une de ces nuits où le vent mugit derrière les fenêtres dans la nuit très noire. Nine et Doux ont bien du mal à s’endormir. Doux va alors raconter comment il s’est débarrassé définitivement de son cauchemar… Une histoire telle que les racontent les petits, à grand renfort d’absurde – qui leur paraît absolument logique – avec un humour irrésistible et surtout, qui finit bien, comme il se doit. Pour éradiquer une bonne fois pour toutes les peurs d’avant dodo. Dès 3 ans.