Boris le jour des bisous et Boris le petit livre de mes grands secrets de Mathis (Thierry Magnier)

Boris est un petit ourson dont les aventures sont destinées aux enfants à partir de 3 ans. Dans le format série, nous le voyons en pleine partie de basket avec ses jouets et, hum, disons qu’il n’est pas tendre avec eux (et pas très très doué au basket non plus :)). Mais alors qu’il cherche ses parents partout dans la maison, il se rappelle soudain que c’est le jour des bisous… Mignon et tout ça mais je n’étais pas spécialement conquise, c’est alors que j’ai ouvert l’album hors série : « Le petit livre de mes grands secrets » et là, j’ai ri. Il faut dire que la notion de secret y est déclinée dans ses moindres acceptions et que Boris est très, très drôle. Sous la forme d’une BD (toujours adaptée aux enfants de 3 ans), s’y succèdent des strips rigolos comme tout et beaucoup de tendresse. Pas de politiquement correct dans l’univers de Boris et ça fait du bien !


T’choupi a peur du noir de Thierry Courtin (Nathan)

C’est déjà le 61ème tome de T’choupi, et c’est étrange de l’avoir tellement lu avec fiston quand il était petit et de constater que ça continue de fonctionner de la même façon avec mes petits-enfants. La nouveauté, c’est l’application Nathan Live qui permet, en scannant simplement la couverture, d’accéder à une lecture audio effectuée par un professionnel. Je les trouve très bien faites, mais pour l’avoir testé en situation avec un album bilingue de Splat (je trouvais ça chouette d’avoir un vrai accent anglais), ça ne prend pas du tout avec mes petits-enfants, ils n’ont absolument pas la patience d’écouter calmement. C’est tellement mieux d’interagir pendant la lecture « en vrai » ! Bref, ici, T’choupi a du mal à s’endormir chez Papi et Mamie, mais ça ira tout de suite beaucoup mieux quand il aura identifié les ombres et bruits inconnus. Dès 2 ans.


C’est moi le grand frère de Benjamin Perrier et Jules (De La Martinière Jeunesse)

Difficile de s’endormir quand on vient d’apprendre qu’on va être grand frère ! Imaginer tout ce qu’on va pouvoir faire ensemble, tous les jeux qu’on va pouvoir partager, la nouvelle organisation de la chambre qu’il va falloir mettre en place (il en faudra, justement, de la place pour les inventions qu’on va fabriquer à deux !), c’est trop bien, c’est vraiment une bonne nouvelle. Après une courte nuit, on apprend que ce sera une petite soeur ? Et alors ? Elle jouera pareil ! Où un petit bonhomme nous donne à tous une leçon de joie et envoie valser les préjugés allègrement, le tout servi par des illustrations charmantes (j’aime particulièrement ce vert-pas-tout-fait-kaki (j’ignore le nom exact de cette couleur ?) présent un peu partout. Dès 3 ans.


Mon île de Stéphanie Demasse-Pottier et Seng Soun Ratanavanh (De La Martinière Jeunesse)

Oh la la le bel album ! Une petite fille nous raconte son endroit imaginaire, un lieu rêvé où tout ce qui enchante les enfants se produit : on mange des nuages, on chante, on partage, tout le monde y est le bienvenu. Une seule phrase nous guide à travers des illustrations enchanteresses où l’on prend grand plaisir à s’attarder, des mots toujours justes, profonds si on désire s’y pencher un peu plus, tout légers si on les prend comme un accompagnement à la découverte. Superbe ! Dès 3 ans.


La vengeance de Germaine Emmanuelle Eeckhout (Pastel Ecole des loisirs)

C’est une réédition pour cet album déjà paru en 2002, et c’est une excellente idée, tant il est jubilatoire : à la ferme, Lulu est uns star. Petite poulette bien dans ses pattes, elle irradie et fait l’unanimité. Germaine, de son côté, a tout faux. Moche et méchante, elle jalouse Lulu à mort. D’ailleurs… Une fin HORRIBLE déclenche à la fois l’incrédulité et un gros rire choqué, et les histoires sont aussi faites pour ça, se permettre des choses insensées parce que justement, c’est pour de faux ! Libérateur et politiquement incorrect, j’adore. Dès 5 ans.


La recette miracle de Delphine Bournay (Ecole des loisirs)

Han qu’elle est vilaine, la taupinette ! Elle a préparé une fournée de délicieux biscuits, encore tout chauds dans son four, mais quand son ami vient crier famine, elle prétend ne rien avoir à manger. Elle a un peu honte quand renard arrive avec de la pâte à biscuits qu’il comptait partager avec tous ses amis, mais pas assez pour ouvrir son four et devoir expliquer les biscuits à l’intérieur. Alors elle invente, elle dit n’importe quoi. Et comme souvent, elle va s’enferrer dans ses mensonges… Un album hilarant (dès 3 ans) qui fait irrésistiblement penser à une pièce de boulevard, emplie de mouvements et de péripéties. Très fort et vraiment très drôle.


Aller-Retour de Delphine Chedru (De La Martinière Jeunesse)

C’est l’histoire d’un petit garçon qui lance un avion rouge. Et rapide. Il traverse les airs. Sans jamais toucher terre… Jusqu’à ce qu’il tombe. Mais alors quelqu’un le ramasse, et le lance à son tour. Il est rouge. Et rapide… Une histoire en boucle qui raconte l’éternel recommencement et les relais qui peuvent se créer. Très intéressant pour aborder la notion de continuité avec les plus jeunes, dès 1 an.


Coucou Bisou Câlin ! de Benoît Charlat (Loulou & cie, Ecole des loisirs)

Deux personnes qui sont heureuses de se croiser au parc, s’étreignent et s’embrassent. Une troisième personne arrive et se joint à eux. Puis une autre, encore une autre, encore et encore et bientôt, c’est la terre entière qui se fait un coucou-bisou-câlin ! Niais ? Au contraire, révolutionnaire ! Une grosse dose d’amour et de sourire, à consommer sans parcimonie. Dès 1 an.


Triangle de Marc Barnett et Jon Klassen (Pastel Ecole des loisirs)

Triangle et carré sont amis, mais aiment à se jouer des tours… Une histoire très graphique qui explore les concepts de forme d’une manière très accessible, déclinaison abstraite des boites de jeu d’encastrement. Le graphisme est vraiment joli, dans des couleurs douces et un dessin précis. De 3 à 5 ans.


La table de deux de Thierry Dedieu (Seuil Jeunesse)

Ah je me demande s’il ne s’agit pas là de ma collection préférée en Jeunesse (Bon pour les bébés), tant ces livres sont différents des autres : ultra grand format, noir et blanc très contrasté, et toujours des idées originales. On décline ici la table de deux, à destination des 0-3 ans, et ça fonctionne ! Deux lapins, quatre souris, six escargots, huit lézards, dix libellules, douze oiseaux, quatorze moustiques, seize grenouilles, dix-huit poissons et enfin… vingt… araignées ! On multiplie, on scande, on chante. J’adore.


 

Publicités