Tombée des nues de Violaine Bérot
Buchet-Chastel, 2018, 160 pages

Un village de montagne, un couple, la quarantaine, avec des chèvres, un peu de culture, et une nuit un bébé qui naît par surprise. Déni de grossesse. Un choeur nous raconte les quelques jours qui suivent, du voisin appelé au secours à la femme du maire qui épie tout derrière sa fenêtre en passant par la sage-femme qui prend en charge l’arrivée à l’hôpital, sans oublier les parents et grands-parents, tout le monde s’exprime. C’est si mystérieux, et tellement culpabilisant, quand ça arrive. Comment est-ce que ça peut arriver ? Comment continue-t-on, après ? Un roman court et intense, que l’on peut lire façon carte aux trésors en suivant les numéros ou d’une traite linéaire. Après avoir essayé la première manière, je me suis lassée de tourner les pages dans tous les sens pour revenir à une lecture classique, qui fonctionne très bien.

Cathulu a adoré

 

Publicités