L’abri de Céline Claire et Qin Lent (Bayard Jeunesse)

Une tempête s’annonce et les animaux s’affairent pour se protéger. Lapins, renards, écureuils, oiseaux, tous calfeutrent et remplissent leurs abris. A la nuit venue, pourtant, deux frères ours cherchent refuge. A chaque tentative, on leur intime d’aller voir à côté. Mais à force, à côté, il n’y a plus rien ni personne… Une histoire toute simple qui démontre bien plus efficacement que de longs et grands discours la grande puissance de la solidarité. A proposer dès 4 ans.


A pas de loup de Christine Schneider et Hervé Pinel (Seuil Jeunesse)

Attention on tourne de très, très belles pages ici ! Claire et Louis, en vacances chez leurs grands-parents, se relèvent une nuit histoire de combler une petite faim. Il y a ce qu’on les voit faire concrètement à l’image (faire tomber quelque chose du mur, exploser la bouteille de lait en la sortant du réfrigérateur, …) et l’explication des faits donnés par Papy ou Mamie (le tigre avait soif, l’éléphant remue trop, …), le tout nimbé d’une sorte de mystère lié à l’ambiance nocturne et surtout à la qualité mirifique des illustrations : on a une impression de photo/peinture, tout à la fois, c’est très troublant (et vraiment beau). Dès 3 ans.


Où est ma sorcière ? de Fiona Watt, Rachel Welss et Nick Stellmacher (Usborne)

A quoi reconnait-on « SA » sorcière ? A sa baguette magique étincelante, bien sûr. Mais pour la trouver, il va falloir en éliminer quelques-unes : celle à la jupe trop soyeuse, celle aux bottes trop brillantes, celle au chapeau trop rêche, et celle au chat trop doux. Des tas de choses à voir et toucher, pour cet opus de la série des tout-doux. Dès 9 mois.


Mon premier livre-batterie (Usborne)

Sam Taplin, Matt Durber, Anthony Marks & Véronique Duran

On peut offrir ce livre-jeu dès 2/3 ans, mais la dextérité nécessaire pour pouvoir réellement suivre les indications ne sera pas acquise avant 5 ans à mon avis. De toute façon, c’est le genre de livre qu’on offre, et qu’on n’endure pas trop longtemps chez soi, car oui, bien sûr, le but c’est de faire boum boum pan pan ! Charleston, caisse claire, grosse caisse, tom basse et cymbale crash, cinq touches sur lesquelles appuyer et déjà un bon petit nombre de combinaisons possibles, de quoi créer des rythmes par dizaines. Lorsqu’on appuie sur les touches-lettres de gauche, une mélodie sert de base pour nos batteurs en herbe. A l’aide des dessins sur les pages hautes, il peut s’exercer tranquillement – ou pas (plutôt pas, d’ailleurs ;o)). Ca déménage, en général !


 

Les instruments de musique (Usborne)

De Sean Longcroft, Anthony Marks, Kirsteen Robson, Reuben Barrance et Pascal Varejka

Dans la collection « Ecoute et apprends« , voici plus de soixante-dix instruments à découvrir. Le principe est simple, on glisse une fiche dans un petit lecteur et après l’avoir enclenché en appuyant sur un symbole, on presse l’instrument désiré pour en entendre le son. On en connait bien quelques-uns, mais le glockenspiel, le bonang ou encore le koto,  pour n’en citer que trois, c’est moins évident. De quoi susciter des envies ? Dès 2 ans.


Petit et grand (Usborne)

de Fiona Watt, Rachel Wells, Non Figg et Lorraine Beurton-Sharp

A proposer dès 2 ans, ce petit album de la collection « Tout-doux » introduit les notions de comparaison : la grenouille est plus grande que la souris, mais plus petite que le canard; l’hippopotame est plus grand que le panda, mais pas aussi grand que l’éléphant. On rend ainsi visite à quelques animaux de différentes tailles, mais il y en a un qui met tout le monde d’accord, c’est le plus grand de tout : à découvrir en dépliant la toute dernière page. Une incrustation découpée permet de jeter un oeil sur la page suivante à chaque fois, et le tout est en carton épais et comme plastifié, facilement manipulable par des mains malhabiles.


C’est quoi… le caca ? (Usborne)

de Marta Alvarez Miguéns, Suzie Harrison, Katie Daynes & Véronique Duran

« Caca Prout » de Catherine Dolto avait beaucoup intéressé mon petit bonhomme de bientôt trois ans, ce questions-réponses avec rabats devrait lui plaire tout autant, dans un autre genre : on s’attaque à TOUS les cacas. Savais-tu que celui du wombat est carré ? Vraiment, oui. Il y en a des blanc ET noir, des tachetés, des verts…on peut faire des tas de choses avec le caca (et bien sûr on apprend (on révise) au passage des notions qui plaisent toujours, comme où va mon caca et est-ce que tout le monde fait caca. Ludique, drôle et malicieux.


Je suis accro aux écrans et Je ne dis pas toujours la vérité

de Muzo (Actes Sud junior BD)

La série « Les petits tracas de Théo et Léa » s’adresse aux enfants à partir de 6 ans et décline, comme son nom l’indique, l’ensemble des comportements problématiques de cet âge : difficile de se cantonner à une heure par jour d’écran ou de résister à blâmer quelqu’un d’autre pour ses propres bêtises. Ca va toujours mieux en constatant qu’on n’est pas seul à affronter ces problèmes, et surtout en comprenant un peu plus leurs tenants et aboutissants. En collant au plus près au quotidien des enfants d’aujourd’hui, les petits jumeaux parviennent à dédramatiser tout ça et de bons conseils sont réunis en pages finales. A noter le jeu de couleur des couvertures, qui reprend les images des bons et mauvais conseilleurs.


Maman dans tes bras de Soledad Bravi (Ecole des loisirs)

Maman ?! Y a plus de céréales. Maman ? Elles sont où mes baskets rouges ? Maman ? J’ai froid… Maman ceci, Maman cela, c’est simple, pour tous les situations de chaque minute de chaque instant de la journée, le petit bout s’en réfère à Maman. Ca passe bien sûr aussi par le câlin ou le jeu. Mais ?! Qu’entend-on ? PAPA ?! Il appelle Papa ? Ah mais c’était pour… Chute malicieuse qui a fait rire tout le monde à la maison, et, c’est à noter, non pas pour de fumeuses revendications à tendances féministes mais tout simplement avec jalousie. C’est comme ça, pour les petits bonhommes de 0 à 3 ans, Maman est le monde entier !