Mes vacances animées de Sébastien Braun (Nathan)

Un « Tourne / Tire / Pousse » sur le thème des vacances, qui plaît toujours énormément (dès 2 ans). On fait les bagages, on charge la voiture, on pique-nique (en transpirant un peu) sur la plage, on joue sur les rochers, on va à la fête foraine et on campe. Bref, les vacances, quoi !


Ma ferme animée de Louise Forshaw (Nathan)

Toujours le même principe, destiné cette fois aux plus petits (dès 1 an). On regarde dans l’étable, dans la porcherie, on monte sur le tracteur et on rentre les animaux le soir venu, le tout dans un carton très épais et bien résistant.


Mon imagier T’choupi français-anglais de Thierry Courtin (Nathan)

Destiné aux enfants à partir de trois ans, cet imagier semble avoir été fait tout spécialement pour moi : en effet, deux de mes petits-enfants vivent à Londres mais avec des parents français; pas facile de s’immerger dans la langue anglaise tant qu’on n’a pas commencé l’école (accessible à partir de trois ans révolus en Angleterre, et uniquement en septembre, ce qui fait qu’Arthur n’y entrera qu’à presque 4 ans, étant né en novembre). Tout ce qui constitue l’univers familier des petits bouts en deux langues, avec la prononciation en cursives (au hasard, « bouque » pour book/livre) ou que l’on peut entendre avec l’application Nathan Live. Nécessaire !


Le crocodile du boulevard de Belleville de Didier Levy et Aurélie Guillerey (Nathan)

Nous sommes à Belleville, la nuit. Toutes les nuits, Wang sort se promener avec son tigre, qui lui raconte des histoires de la Chine éternelle. Une nuit, ils rencontrent une dame avec son crocodile. Passées les premières craintes, tous quatre deviennent inséparables et se racontent mutuellement des histoires, de la Chine bien sûr mais aussi des bords du fleuve Niger. Une nuit cependant, le crocodile est seul, madame Aminata est partie explorer le cosmos, leur dit-il. Wang et Ban-Ji adoptent le crocodile et continuent leurs virées nocturnes. Jusqu’à ce qu’ils aperçoivent un monsieur vêtu d’un manteau de fourrure et d’une chapka avec son ours… Un très bel album aux accents poétiques qui aborde le thème de la mort avec beaucoup de douceur et qui brasse les cultures en toute simplicité. A partir de 4 ans.


La grande aventure (Edmond et ses amis)

D’Astrid Desbordes et Marc Boutavant (Nathan)

On se sent toujours bien entre les pages consacrées à Edmond et ses amis : on a un tout petit peu d’adversité, beaucoup de plaisir à partager quelque chose avec ses amis, de l’entraide et des illustrations chaleureuses, dans les tons roses pour cet opus où les héroïnes sont Polka et Hortense, les petites souris. Préconisé à partir de 4 ans mais accessible dès 2 ans et demi.


Petit poisson blanc et son papa de Guido van Genechten (Mijade)

Au fond des océans se tiennent de grandes conversations sur les papas : la pieuvre évoque les longs bras du sien, la tortue, sa force, petit poisson rouge, sa collection de coquillages, etc. Quelle est donc la particularité de celui de Petit poisson blanc (qui est très admiratif des papas de ses amis !) ? C’est qu’il est le plus gentil ! Il joue beaucoup avec lui, et tous les soirs, il lui raconte des histoires. C’est vraiment un super papa ! Un album grand format que les papas peuvent lire à leurs petits dès la naissance.


A table, petit coquin ! de Camille Chincholle (Gallimard Jeunesse)

« Petit tigre a très faim. Mais où est son repas ? Souffle sur ce buisson pour l’aider à le trouver. » C’est en soulevant le rabat que le petit bout (dès 8 mois) aura accès au petit tigre en train de déguster son repas avec délectation, et pourra toucher de nombreuses illustrations en relief (et en velours). Cinq animaux réclamant pitance et autant d’actions à effectuer (nettoyer le museau, caresser un ventre trop rempli, etc.), pour le plus grand intérêt – et plaisir – de l’enfant. Collection « mes tout premiers livres« .


Guili, guili, petit coquin ! de Camille Chincholle (Gallimard Jeunesse)

Même principe exactement pour ce livre à toucher (toujours dès 8 mois), qui nous envoie chatouiller un petit hérisson, un petit chien joueur, un petit cheval trotteur et une petite chèvre bondissante, avant que tous se réunissent pour sauter à leur tour sur le lecteur et lui faire plein de guilis (assistance de l’adulte requise :)) !


Le tyrannosaure de Florence Langlois (Milan)

Dans la catégorie des très petits livres qui ont la forme de leur personnage (et dans la collection « Animaux en forme » chez Milan) – ce qui en fait aussi bien un jouet qu’un livre, voici le roi des dinosaures, le tyrannosaure. En quelques pages au texte très simple, sa journée est racontée, avec des illustrations colorées parfaites dès 1 an. A offrir à une petite fille, pour changer !


Mais… C’est pas moi ! de Stéphanie Blake (Ecole des loisirs)

L’Ecole des loisirs recycle dans sa collection les lutins (format tout fin, à 5 €) les albums précédemment parus en grand format, et cette aventure concerne Gaspard, le petit frère de Simon le lapin, qui traverse une sale période maintenant qu’une petite soeur est arrivée à la maison. Entre papa qui s’affaire avec Simon et maman occupée avec la petite soeur, il ne reste guère que les bêtises pour Gaspard. Mais… c’est pas lui ! qui fait tout ça, dit-il. C’est le chat ! Sauf quand c’est une bonne action, là, il clame bien fort que c’est lui ! Toujours beaucoup d’humour pour cette aventure niveau 2, c’est-à-dire destinée aux 3-5 ans.


 

 

Publicités